Toujours plus d’insultes envers GND

Quand Patrick Lagacé dit que la radio-poubelle n’existe plus parce qu’il n’y a plus d’attaques personnelles… C’est, entre autres, parce qu’il n’a pas écouté notre section dédiée à Gabriel Nadeau-Dubois.

CHOI : insultes en rafale pour GND (00:08:55)
16 juillet 2015, Monette avec Carl Monette et Richard Décarie
14h05 : Le petit fatigant à GND, le petit communiste bourgeois qui tient un double-discours, ça a été élevé par une cuillère d’argent et ça vient nous faire la morale du haut de ses trois pommes (…) Un ancien boss de l’ASSÉ, qui savait qu’il était associé à du black block, des communistes, ils allaient foutre le bordel, envoyer chier les policiers, pas respecter la loi et l’ordre (…) Lui il attise le feu et il montre l’image du petit garçon que les belles-mères voudraient avoir (…) Eux-autres, la gauche radicale qui sont pro tout’ ce qui est islamisme politique, ils sont pro tout’ ce qui est gauche radicale (…) C’est ça qu’il essaie de nous dire le petit communiste de service (…) C’est comme une syphilis grimpante. »

Monette_16_07_2015_13h59_14h17-GndInsultes.mp3

Une syphilis grimpante? La radio-poubelle ne cesse d’innover en terme d’insultes.

Un animateur est blâmé pour avoir avoué un conflit d’intérêts

Des fois, le Conseil de presse est sur la coche. D’autres fois, non.

Prenez cette décision publiée récemment concernant le lock-out des concessionnaires automobiles au Saguenay. Le 15 janvier 2015, un animateur de KYK Radio X, Richard Courchesne, prononce les mots suivants:

« sachez que 40 % de notre salaire […] est défrayé par les différents concessionnaires automobiles de la région qui achètent de la publicité ici-même. […] Je vous le dis en toute transparence, en toute franchise… Moi j’ai appris une chose dans la vie, on ne mord pas la main qui nous nourrit. »

Bravo! Et que récolte cet animateur? Un trophée? Des félicitations? Non! Il est odieusement blâmé par le Conseil de presse!

Qu’est-ce qui est mieux, le journaliste qui cache ses conflits d’intérêts ou celui qui les étale franchement? Je préfère le second!

Pendant ce temps, la radio-poubelle offre des entrevues arrangées, complaisantes à souhait, avec ses propres annonceurs. Et fait du lobbying illégal avec des ministres en entrevue. Tout en cachant son intérêt personnel, ou sans le mentionner clairement.

Les conflits d’intérêts sont nombreux et systématiques à la radio-poubelle. C’est l’éléphant dans la pièce. Mais pour ça, le Conseil de presse ferme les yeux.

En blâmant un pauvre animateur exprimant l’évidence, le CPQ fait quoi sinon encourager la plus abjecte hypocrisie?

Bien sûr qu’il faut dénoncer les conflits d’intérêt. Mais tirer sur le messager, là, franchement, le CPQ fait fausse route.

Et si le CPQ cessait de juger sur des événements isolés, et se concentrait plutôt sur l’ensemble de l’œuvre?

Radio X fait-elle du lobbying illégal?

cigarette

Attention les deux extraits suivants ne traitent pas d’islamophobie, de haine, de sexisme ou d’homophobie.

Ils démontrent une situation de conflit d’intérêts et potentiellement de lobbyisme illégal.

Jean-Christophe Ouellet est le co-animateur de Maurais live. Il est propriétaire d’une boutique de vapotage sur la Rive-sud de Québec. En même temps, il commente toutes les nouvelles concernant la cigarette électronique. Il y a même un thème musical, les « vaponews ».

Déjà là, il y a un conflit d’intérêts. Mais attention, ça va encore plus loin.

Le 6 mai, JC mène une entrevue sur la cigarette électronique avec la ministre de la Santé publique, Lucie Charlebois. On n’est plus dans le simple conflit d’intérêts, mais dans le lobbying illégal.

En effet, un lobbyiste doit être inscrit au registre des lobbyistes avant de pouvoir contacter un fonctionnaire, et encore plus un ministre, pour parler de son commerce. Jean-Christophe n’est pas inscrit au dit registre.

Pourquoi ne pas en aviser le Commissaire au lobbyisme?

CHOI: lobbyisme illégal (00:19:10)
6 mai 2015, Maurais live avec Dominic Maurais, Jean-Christophe Ouellet et Lucie Charlebois, Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique
10h47 : Entrevue avec une ministre. Jean-Christophe, propriétaire d’une boutique de vapotage, argumente avec elle sur le vapotage.

Maurais_live_06_05_2015-10h47-EntrevueJcAvecMinistreSanteConflitDinteret.mp3

 

Jean-Christophe Ouellet est propriétaire d’une boutique de vapotage à Lévis… et fait des chroniques de vapotage. Ce qui est un flagrant conflit d’intérêts.

CHOI: le conflit d’intérêt de JC (00:18:35)
1 mai 2015, Maurais live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet
9h44 : « Ce que j’adore de la franchise de vapoclub que j’ai acheté, c’est qu’on est très responsable des produits qu’on vend. »

Maurais_live_01_05_2015_9h44-Vaponews.mp3

Monette blâmé pour propos islamophobes et sexistes

Le Conseil de presse vient de publier deux décisions concernant l’animateur de Radio X, Carl Monette.

L’une concerne des propos islamophobes, l’autre des propos sexistes.

C’est assez rare que le CPQ dénonce des propos islamophobes (c’est peut-être la première fois), alors commencons par celle-ci.

Propos islamophobes

En 2014, la Mosquée de la Capitale située à Québec est ciblée par des islamophobes venus coller des affiches sur sa facade. Monette, loin de démontrer de l’empathie pour les musulmans, en rajoute et émet les propos suivants:

«Les musulmans, c’pas tous des terroristes. Mais tous les terroristes sont des musulmans»

Le Conseil juge que…

« l’animateur a tenu des propos islamophobes qui véhiculaient des préjugés. Puisque tous les terroristes ne sont évidemment pas musulmans, l’animateur appliquait ici une généralisation outrancière à la communauté musulmane.»
Décision d2014-11-054, Conseil de presse

C’est drôle parce que l’ex-ministre Jacques Brassard a déjà prononcé, à peu de chose près, les mêmes mots.

Les propos ont été éructés le 16 novembre 2014. L’extrait est disponible ici. Monette, qui commençait son travail à Québec, était en forme puisque 2 jours avant, il proposait de tirer une balle dans la tête et de gazer tous les prisonniers. Ces derniers propos n’ont été sujet d’aucun blâme, d’aucune sorte.

Propos sexistes

Il s’agit tout simplement du lave-vaisselle-qui-suce-gate!

Rappelez-vous, le 21 novembre 2014, quelques jours après avoir été embauché par Radio X et pressé de faire sa marque, Monette lance

« C’est un travail de femme, le ménage. […] La journée où j’ai un lave-vaisselle qui me suce, fuck la blonde! […] Une femme police pour moi, ça pas d’sens. Une femme pompière, pour moi, ça pas d’allure ».

Propos qui furent rapidement dénoncés dans une chronique de Sophie Durocher, elle-même chroniqueuse à Radio X, raison pour laquelle vous en avez entendu parler.

Le Conseil fait preuve de simple bon sens en jugeant que :

« Après écoute des extraits contestés, le Conseil constate que M. Monette présente une image stéréotypée des rôles masculins et féminins et fait montre d’un mépris flagrant envers les femmes en les réduisant tout bêtement à la fonction d’objet sexuel. »
Décision d2014-11-055, Conseil de presse

Carl Monette avait été suspendu un jour par la direction. À notre connaissance il s’agit de la première fois qu’un animateur est puni par ses patrons pour des propos controversés.

Carl Monette a répliqué d’abord en s’excusant la main sur le coeur puis, 5 mois plus tard, Monette en remet. Il affirme alors que Sophie Durocher est une « tampax power machine » , que les gars et les filles ont des « aptitudes différentes » et que la violence conjugale, c’est la faute des femmes 50% du temps. Un animateur de radio-poubelle, ça ne s’excuse qu’avec les doigts croisés dans le dos!

On ne connait pas encore le sort de Monette dans la prochaine programmation de Radio X.

Rappelons que, même si Radio X feint d’ignorer le Conseil de presse, des affirmations de divers animateurs laissent clairement entendre leur inquiétude et leur grosse peine face à ces décisions de leurs confrères journalistes. C’est pourquoi il est nécessaire de déposer systématiquement une plainte lorsque des propos inacceptables y sont prononcés.

Selon le CCNR, les menaces de violence, ok, tant que c’est dans un langage correct

decisioncrtc

Décision très bizarre du CCNR du 15 juillet. Le CCNR est un organisme gérant la déontologie journalistique des animateurs de radio. Et contrairement au Conseil de presse, les radios-poubelles en sont membres.

Ce qui est très bizarre c’est que le CCNR reconnait que les animateurs font un acte illégal, soit de dire que les cyclistes méritent de se faire renverser. C’est illégal, allo, intimider est passible de 5 ans de prison. Cependant, ils ajoutent qu’ils ne considèrent pas ça comme de l’incitation à la violence.

Le seul problème selon le CCNR dans cette affaire sujette de 145 plaintes, c’est le niveau de vulgarité exprimée.

Les animateurs du matin (Denis Gravel et Jérôme Landry, dont les noms ne sont même pas mentionnés dans le communiqué) ont employé des mots méchants méchants, par exemple « idiots », pour qualifier les cyclistes. Et ça, c’est très grave.

C’est fort. Très très fort. Bravo.

En bref, exprimez publiquement le souhait que les cyclistes se fassent frapper, mais surtout, ne les traitez pas d’idiots.