Le CPQ blâme Richard Martineau, Sylvain Bouchard et Éric Duhaime

Le Conseil de presse du Québec vient de publier plusieurs nouvelles décisions et trois d’entre elles blâment des animateurs de radio-poubelle.

Martineau est blâmé pour « avoir encore manipulé une citation »

Le grief fait référence à une chronique d’avril 2016.

La chronique porte principalement sur une sentence, qu’il qualifie de « bonbon », prononcée à l’encontre d’un homme autochtone qui a infligé des brûlures à sa fillette. La clémence de la peine tiendrait compte, écrit le chroniqueur, des problèmes socioéconomiques de la communauté de l’accusé.

Avec une petite sauce islamophobe:

Il établit ensuite un parallèle avec une autre décision, rendue en 1994 par la juge Raymonde Verreault, qui avait alors tenu compte, dans l’établissement de la peine d’un homme de confession musulmane reconnu coupable d’avoir sodomisé une enfant, du fait qu’il avait «préservé sa virginité», en accord avec sa religion.

Martineau est blâmé pour « Référence (inutile) aux origines de l’accusé », « Relation filiale (erronée) entre l’accusé et sa victime » et « Citation inventée ».

Décision D2016-04-129.

Éric Duhaime est blâmé pour propos erroné sur l’immigration du Maghreb

En mars 2016, Éric Duhaime affirme que la majorité de l’immigration québécoise provient du Maghreb, ce qui est faux. L’objectif est bien entendu d’alimenter la rumeur inventée d’invasion musulmane et de servir son agenda islamophobe.

Nous avions d’ailleurs dénoncé cette citation.

Décision D2016-03-120.

Sylvain Bouchard et le FM93 sont blâmés pour « informations inexactes et sensationnalistes »

Il s’agit d’une histoire où Bouchard monte en épingle un courriel expédié au Centre multiethnique de Québec à propos de nourriture offerte aux réfugiés syriens.

Bouchard déforme les propos du courriel pour lui faire dire que les réfugiés se plaindraient de la nourriture offerte. Comme ça, des réfugiés feraient des caprices sur la nourriture qu’on leur donne par charité?

Bref, Bouchard instrumentalise la détresse des réfugiés syriens pour alimenter la haine de ses auditeurs à leur endroit.

De plus, l’auteure du courriel est présentée comme étant directrice de l’Association algérienne… ce qu’elle n’est pas du tout.

Plus inquiétant, la plainte contient ce paragraphe laissant planer un aura de menaces et d’intimidation autour de cette affaire:

La plaignante soumet que cette émission a mis la sécurité des réfugiés du Centre multiethnique de Québec en danger. Inquiets, les responsables du Centre ont demandé une surveillance accrue des forces policières. Mme Said souligne que bien qu’il ne soit arrivé aucun événement fâcheux, elle estime qu’une radio responsable et rigoureuse devrait pouvoir prévoir ce genre d’événements.

Décision D2016-03-106.

Remarquez que les trois blâmes concernent des propos à saveur islamophobe. Il est rassurant de voir que le CPQ prend enfin la situation au sérieux et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Manif du COBP: « Je leur montrerais pour une fois c’est quoi de la brutalité policière », dit Jeff Fillion

Chaque 15 mars à Montréal, le Collectif opposé à la brutalité policière (COBP) manifeste contre la brutalité policière. Le thème de cette année était la gentrification et 500 personnes ont pris la rue.

Mais c’est trop de liberté pour Jeff libârté Fillion. Il dit que s’il dirigeait la police, il materait les manifestants de façon tellement violente que ce serait la dernière manif. Fillion fait clairement de l’incitation à la violence.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ, écrire une lettre aux annonceurs et signer la déclaration pour des ondes saines.

Radio X: un peu de violence pour maitriser les manifestants

16 mars 2017, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jean-François Fillion (00:07:55)

8h18 : DM- « Incroyable de voir des jeunes qui se réunissent pour faire de la casse (…) »

JF- « Sais-tu ce que je ferais, moi? Je leur montrerais pour une fois c’est quoi de la brutalité policière. Je le ferais rien qu’une fois.

DM- « Comme en Corée du Sud, des fois, quand il y a des manifs qui dégénèrent un peu, plus que le camion à eau (…) »

— Fillion laisse entendre qu’on devrait traiter les manifestants comme en Chine —

JF- « Des manifestations de Tibétains, il n’y en a pas beaucoup sur les tracks de chemin de fer. On est tellement molasse (…) Faut que tu montres que tu as de la pogne. Faut qu’on montre qu’on a une discipline (…) »

DM- Une petite sauce Pat Burns avec son passé de police à Gatineau, c’était la tête par en avant aweille rentre là-dedans.

JF- L’annuaire!

DM- L’annuaire, dans le temps, hein? (…)

JF- La loi et l’ordre, c’est quelque chose qu’on a comme… abandonné (…)

DM- Faut que tu protèges les fondements de notre société (…)

JF- Ça a pris quoi pour remettre New York safe? Ça a pris un républicain avec une tête de cochon qui à partir d’aujourd’hui je mets la police dans la rue puis vous allez voir qu’on va vous trainer la face sur l’asphalte (…) New York a besoin d’un maire autoritaire (…) ​

maurais-live_2017-03-16-8h18-la-face-sur-lasphalte-brutalite-cobp.mp3

Pierre Mailloux: la menace immigrante et les femmes policières et médecins comme nuisance

Pierre Mailloux

Dans l’extrait suivant, Pierre Mailloux affirme que l’égalité des sexes est menacée… pas par des populistes machos comme lui, mais bien par des immigrants.

Dix minutes plus tard, il déplore la présence de femmes au sein de corps policiers et dans les cliniques de santé (parce qu’elles peuvent tomber enceintes dans le but, prémédité, de nuire à leur emploi!).

Voilà un exemple caricatural d’instrumentalisation du féminisme pour justifier la xénophobie.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

FM93: la menace immigrante, puis les femmes policières et médecins qui seraient des nuisances

8 mars 2017, Doc Mailloux, avec Pierre Mailloux et Josey Arsenault. Montage. (00:10:35)

9h43 : Égalité des genres: « L’égalité des droits, c’est un incontournable, mais (…) Oui, il y a une menace qui vient de beaucoup d’immigrants. Et je ne suis pas paranoïde (…)

JA- « Vous parlez à quoi, 0,0003% de la population… »

PM- « Qui se répand comme du chiendent. Faites attention! Les tendances, les mouvances, ça peut être rapide. »

9h53 : PM- « Il y a une enseignante à l’Institut de police de Nicolet qui m’a dit que les femmes policières étaient invitées, au stade d’engagement numéro 4, à faire appel à des confrères masculins. C’est-à-dire lorsqu’il y a des armes qui commencent à faire partie de l’événement (…) »

Puis Mailloux part sur une histoire que des femmes auraient fait un complot pour fermer une clinique de santé en tombant enceintes en même temps.

2017.03.08-09.30-933-egalite-menace-immigration.mp3

« La politique, on va se le dire, les femmes aiment pas ça », dit Fillion

D’anciennes élues proposent d’imposer un quota de 40% de candidates féminines aux élections.

Il n’en faut pas plus pour que la radio-poubelle déchire sa chemise. Leur but ? protéger les femmes contre elles-mêmes, bien entendu.

La radio-poubelle est déterminée à ce que les hommes continuent leur domination. Et personne n’a le droit d’ébranler le statu quo.

Dans l’extrait suivant, Jean-François Fillion va plus loin que les autres en affirmant carrément que les femmes n’aiment pas la politique, qu’elles ne sont pas politisées et qu’elles ne peuvent pas endurer une grande quantité de stress. Elles sont donc naturellement inaptes.

Fillion est père de deux jeunes filles. Il devrait pourtant connaitre le stress à travers lequel sa femme a passé pour faire naître et élever ses filles. Juste pour pouvoir endurer Fillion, Marie-Claude Grenier doit avoir une bonne idée de ce que c’est le stress.

En bonus, Fillion et Maurais déplorent qu’ils ne peuvent pas en parler… tout en en parlant. Beau cas de #victimite préventive.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

Radio X: la politique, les femmes aiment pas ça

6 mars 2017, Maurais live, avec Dominic Maurais, Jean-François Fillion et Jean-Christophe Ouellet (00:06:21)

8h30 DM- Ça prend une loi pour imposer un minimum de 40% de candidates aux élections générales. Méchante idée de fou, ça! (…)

JF- La politique, on va se le dire, les femmes aiment pas ça. Premièrement, les femmes sont pas politisées, elles aiment pas ça (…) C’est un monde avec des horaires de fou. Les femmes aiment pas ça. Parlez-en au monde en médecine, et on voit la différence entre les hommes et les femmes (…) Elles aiment pas le stress, par ailleurs, en milieu hospitalier (…) J’ai un ami qui m’a écrit (…) La moitié de ses amis médecins sont sur les anti-dépresseurs. Beaucoup de femmes médecins sont sur les anti-dépresseurs. L’horaire, le stress, etc.

maurais-live_2017-03-06-8h30-quota-de-femmes-la-politique.mp3