Le maire Régis Labeaume qualifie les radios de « toxiques »

Le maire Régis Labeaume qualifie les radios de « toxiques » à l’émission Esprit critique en entrevue avec Jean-Sébastien Girard.

À partir de 13 minutes: JS- « Le diamant de Robert Lepage est beaucoup contesté à Québec »

RL: « Il y a un prisme déformant à Québec constitué de certaines radios à caractère un petit peu toxique la. Et on a l’impression que eux dans le fond possède la vérité alors l’important c’est de faire comme moi et de ne pas les écouter. Je fait ce que j’avais à faire je ne les écoutent pas. »

ici.artv.ca

Radio X: La crise du bacon de la radio

16 février 2018, Maurais live avec Dominic Maurais, Jean-Christophe Ouellet et Dany Gravel (00:12:23)

Maurais commence en rappelant que Labeaume il a profité des radios lui-même lors de sa première élection.

8h: M- « Il n’y a pas que la radio à Québec la. Il es-tu fatiguant lui! »

maurais-live_2018-02-16-labeaume-radio-toxique.mp3

Une publicité déguisée de Radio X dénoncée par le Conseil de presse

Une décision publiée en juin mais qu’on avait pas vu passé met dans l’embarras un annonceur de longue date de la radio-poubelle: Jose Adam.

Le plaignant estime que l’entrevue de José Adam avec l’animateur Denis Gravel a été présentée de façon trompeuse comme une entrevue journalistique, alors que selon lui, il s’agissait d’une publicité déguisée.

Le plaignant ajoute que M. Adam est en ondes chaque semaine pour parler de produits électroniques, tout en étant le propriétaire d’un commerce spécialisé dans la vente de ces produits.

(…)

M. José Adam, de l’entreprise Maison Adam, participe aux émissions de radio du FM 93 et de CHOI 98,1 FM depuis 2004, afin de donner des « conseils » aux consommateurs pour les guider dans leurs achats de produits.

(…)

Au vu de tout ce qui précède, le Conseil de presse du Québec retient la plainte de M. Robert Gingras et blâme sévèrement l’animateur Denis Gravel, le collaborateur José Adam et la station CHOI 98,1 FM pour le grief de publicité déguisée.

Décision D2016-09-031 du Conseil de presse

Au sujet du procédé trompeur des chroniques publicitaires déguisées et autres techniques frauduleuses de la radio-poubelle, nous avons déjà publié une longue analyse sur les annonceurs de la radio-poubelle ici: Annonceurs et radio-poubelle, une histoire d’amour consanguine, ou pourquoi les subventions au Festival d’été de Québec ne sont jamais dénoncées

Éric Duhaime et La Meute

Xavier Camus s’intéresse aux amitiés entre le duo Duhaime-Ségal et la Meute.

Si Duhaime et Ségal infiltrent La Meute depuis sa fondation, tels de véritables agents 007, ils auraient peut-être pu remarquer qu’à part paranoïer en gang, le groupe n’a jamais pu identifier ni stopper un seul « musulman radical » au Québec. La vaste majorité des publications ne servent qu’à alimenter l’islamophobie des participants.es.

xaviercamus.com

Coupable d’avoir menacé de mort Régis Labeaume et Karine Gagnon

Le gars qui menaçait Régis Labeaume et la chroniqueuse Karine Gagnon pendant la dernière campagne électorale municipale vient d’être déclaré coupable de menaces de mort.

Rappelons qu’au même moment, l’animateur Jeff Fillion harcelait exactement les mêmes personnes presque quotidiennement à l’antenne de Radio X.

Mais, comme toujours, impossible de prouver un lien direct entre les propos de Fillion et les actes de Crépeault.

En dehors du fait qu’il y a récidive. Fillion a déjà harcelé le présentateur de TVA Pierre Jobin pendant des années. En conséquence, Jobin recevait des tonnes de menaces, certaines provenant de purs inconnus dans la rue.

Mais pas de danger que Fillion soit inquiété d’aucune façon par cette affaire.

Sacha Crépeault avait envoyé une série de trois courriels vulgaires et déplacés à la chroniqueuse du Journal de Québec Karine Gagnon lors de la campagne électorale, en octobre 2017.

Radio-Canada

Crépeault avait l’air d’aimer Metallica.

On y voit Régis Leabeaume et les paroles jugées menaçantes

Trouver le courage de confronter l’islamophobie

« Accusés par plusieurs d’alimenter la haine contre les immigrants, les musulmans, hommes et femmes, même des radio-poubelles et certains de leurs animateurs se sont empressés de se montrer solidaires avec les victimes de la tuerie, bien qu’on doive un jour examiner avec sérieux la responsabilité de leurs propriétaires, qui n’ont habituellement aucun scrupule à faire du fric en alimentant les ressentiments, sinon la haine des uns contre les autres. »

lesoleil.com