Archives mensuelles : février 2013

L’Université comme un McDonald’s

CHOI : l’Université comme un McDonald (00:01:53)

22 février 2013, Le show du matin avec Denis Gravel et Jérôme Landry

8h26: « Moi, j’vois encore l’université (…) comme un service. J’vois encore l’étudiant comme un client. Si je vais chez McDonald. Que je décide que je suis mal servi chez McDonald (…) ben j’y va plus! »

Le_show_du_matin_22_02_2013-UniversitCommeUnMcdo.mp3

McDonald est client à CHOI en passant.

CHOI: une femme voilée (00:21:15)

25 février 2013, Le show du matin avec Denis Gravel, Jérôme Landry

7h20: Discussion louche sur un article du Journal de Québec: une tunisienne souhaitant quitter le Québec en dénonçant l’intolérance. « J’ai quasiment le gout d’aller faire sa valise » indique Gravel. « Je suis prêt à lui payer son billet d’avion » ajoute Landry. La discussion glisse même vers le machisme décomplexé: « Si une fille avec des courbes sensationnelles et une poitrine incroyable se met une jupe et un décolleté quand elle va magasiner ses yogourts à l’épicerie, ça se peux-tu que je la regarde un peu plus? » À 12:45 « Si tu veux pas que le monde regarde tes seins, met un poncho! ».

Le_show_du_matin_26_02_2013-UneFemmeVoileeExileEdmundston.mp3

En somme, on reconnait le discours ultra-libéral: si tu es victime de racisme et si les hommes veulent te violer c’est de ta faute. Et si tu te fais battre par des policiers, c’est également de ta faute.

Blâmez pas le manque le contexte, l’extrait est là en entier. Faites votre propre idée.

CHOI: entrevue bonbon avec Adrien Pouliot (00:10:08)

25 février 2013, Le show du matin avec Denis Gravel, Jérôme Landry et Adrien Pouliot

9h08: « Je pense qu’avec l’homme d’affaire Adrien Pouliot (…) c’est un premier pas dans la bonne direction pour un parti conservateur du Québec qui se respecte. (…) Je pense que notre dernière conversation avec François Legault en studio, Jérôme, a montré le besoin d’un vrai parti de droite au Québec. »

Le_show_du_matin_25_02_2013-NouveauChefDuPcq.mp3

Cette entrevue est dans la lignée de notre réflexion ou nous faisions remarquer que CHOI prend ses distances de la CAQ.

L’instauration de la flat tax par Margaret Thatcher en Angleterre avait provoqué une série d’émeutes et de protestations, jusqu’à ce qu’elle soit complètement retirée.

Écoeuré de penser!

La Coalition sortons les radio-poubelles rejoint dans l’enthousiasme le mouvement Écoeuré de penser.

Nous sommes une gang de dudes qui est écoeuré de penser et de réfléchir pis toute faque on écoute Radio X pour savoir quoi penser, ben moins compliqué pis on a plus de temps pour faire des « burn » avez nos Hummers

Lancé hier, l’initiative a pratiquement dépassé en nombre de « J’aime » l’original « Écoeuré de payer », initié par Radio X Saguenay.

Rejoignons Écoeuré de penser sur Facebook.

A quand les autocollants?

Une divergence de philosophie

Ceux qui quittent Radio X Montréal évoquent une « divergence de philosophie » avec la boite.

C’est pas compliqué, CHOI est très à droite. Dès qu’on s’approche trop du centre du spectre politique, forcément, ça détonne. Ça dérange. Ça déplait aux collègues.

Un exemple? Écoutez cet extrait qui met Denis Gravel et Jérôme Landry de Radio X Québec contre JC Lajoie de Radio X Montréal.

La même nouvelle, l’histoire de quatre policiers tabassants sauvagement un homme au sol, traitée de deux façons diamétralement opposées.

Gravel,Landry,Dess & Jc Lajoie en collabo (Mix) (00:06:55)

13033.mp3 sur RadioEgo

On entend un JC Lajoie qui s’indigne du comportement des policiers. À Québec, Jérôme et Denis blâment le suspect et disqualifient toute critique des policiers.

Combien de temps JC Lajoie conservera-t-il son travail? Les paris sont ouverts.

Mais s’il reste, il fournit une commode caution à la direction, qui peut ainsi affirmer que Radio X n’est pas complètement à droite.

Le vidéo

CHOI prend ses distances de la CAQ

C’est un petit tremblement de terre politique que le Québec a subi cette semaine. CHOI se distancie de la CAQ. Et tout ça pour une simple photo toute bête. Pourtant, l’amour était fort. Nous avons maintes fois relevé les effusions entre les deux groupes de droite.

Pour les adeptes des théories du complot, nous ajoutons même une hypothèse somme toute crédible: il pourrait s’agir d’un plan du Réseau Liberté Québec (RLQ) pour promouvoir le Parti Conservateur du Québec (PCQ) en vue des prochaines élections.

Récapitulons.

Le 14 février, les hostilités commencent. Fred Têtu s’avance avec subtilité: « Tout ce que vous avez à faire dans un an c’est faire une petite coche » pour le PCQ dit-il. La CAQ serait un parti de gauche déguisé et les anciens adéquistes du parti seraient des « guidounes ».

Le lendemain, vendredi 15 février, François Legault fait une sortie médiatique en compagnie d’Amir Khadir. La CAQ et QS s’entendent « pour dénoncer les incohérences économiques, écologiques et sociales du projet de Val-Jalbert. »

La photo circule et la droite s’affole. Khadir, « l’extrême-gauchiste qui prône la désobéissance civile » en compagnie de leur leader chéri? C’est une trahison!

Lundi matin, Denis Gravel et Jérôme Landry aborde le sujet sous le titre « la mort politique de François Legault? ». Denis Gravel commence avec ces mots: « J’ai le triste regret de vous informer d’un suicide politique ».

Le lendemain, mardi le 19 février, sentant la soupe chaude, François Legault, à peu près absent de CHOI depuis les élections, se présente en entrevue. Il tente de calmer le jeu. Cependant, Legault déçoit. Il défend sa décision d’avoir fait une sortie publique avec Amir Khadir.

Aussitôt l’entrevue terminée, après la pause publicitaire, Éric Duhaime commente. « Plus jamais je ne voterai pour la CAQ », fulmine-t-il.

Fred Têtu et Éric Duhaime déversent leur bile. Ils sont catégoriques: la CAQ c’est fini, vive le PCQ.

Mais rappelez-vous que la fronde avait commencée avant même l’apparition de la photo.

Un peu de recul

La droite panique. Les sondages ne montre que 20% d’appui à la CAQ, ce qui rappelle les résultats de l’ADQ.

Pendant ce temps, le PCQ couronnera très bientôt Adrien Pouliot comme nouveau chef après un pathétique simulacre de course à la direction.

M.Pouliot est bien connu de la sphère affairiste québécoise puisqu’en plus d’avoir été un des piliers de l’ADQ, il dirigea entre autres TQS, l’IEDM, et dernièrement Draco Capital, une société d’investissement privé comme ils disent. Mais il est surtout connu de la sphère néo-libertarienne-antigauchiste-énervée-populiste pour être un de ses idéologues.

– Chroniques d’une ère ordinaire

Adrien Pouliot, un libertarien donc. Un « ami de la bonne gang » pour utiliser les termes de la radio-poubelle.

Fred Têtu et Éric Duhaime, qui ont simultanément tourné le dos à Legault, sont également membres du Réseau Liberté Québec, un groupuscule libertarien.

Et on s’enligne pour des élections dans quelques mois.

Le hasard fait drôlement bien les choses non?

Des élections qui approchent et un nouveau chef qui chante à la perfection le refrain libertarien. Le RLQ choisit son camp: cette fois son poulain sera le PCQ. Et CHOI est le véhicule de promotion idéal.

Certains pourraient être scandalisés que des médias privés soient utilisés par des militants de groupuscules de droite pour assurer la promotion de leur idéologie. Mais il semble qu’au Québec, personne ne s’en émeuve. Au contraire. La droite dénonce même quotidiennement un soi-disant parti pris de Radio-Canada pour la gauche. Mais force est d’admettre que l’ASSÉ n’y tient pas d’émission quotidiennement.

Un mensonge est crédible s’il est répété 10,000 fois.

Vous êtes scandalisés que des partis politiques utilisent des mercenaires placés dans des radios privées pour faire passer leur message? Portez plainte. Et soyez attentif aux prochaines élections: les règles du CRTC y sont plus strictes.

Notez que peu après cet épisode, un nouveau sondage met 27% d’intention de vote pour la CAQ. Est-ce que CHOI gardera le cap?

Mise à jour 22 mars 2013: Depuis son couronnement, Adrien Pouliot donne une chronique régulière à l’émission de Martin Paquet,  »Le 2 à 4  » de CHOI Radio X Montréal.

Désinformation grotesque sur les armes dans les écoles

93,3: désinformation sur les armes dans les écoles (00:01:09)

18 février 2013, Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard et Josey Arsenault

7h48: « Tu savais que toutes les tueries qu’il y a eu dans les écoles aux États-Unis ont eu lieu dans des gun-free zone. Parce qu’il y en a des écoles avec des gardiens armés. Y’en a eu combien de tueries? Zéro! »

2013.02.18-07.30.00-933-TuerieGunFreeZone.mp3

Ce qui est complètement faux. Des gardes armés étaient présents lors de la tuerie de Colombine en 1999 et Virginia Tech en 2007.

Il s’agit d’un sujet extrêmement grave, dont Sylvain parle souvent. Dommage qu’il ne prenne pas 5 minutes pour bien s’informer.

CHOI: pain in the ASSÉ (00:00:14)
5 février 2013, Maurais live avec Dominic Maurais
11h24: Jérémi Bédard-Wien « ce gars la, c’est un pain in the ASSÉ »

Maurais_live_05_02_2013-PainInTheAsse.mp3

Les premières insultes pour le nouveau porte-parole. Il faudra un jour creuser la question de pourquoi la droite accumule tant de haine pour des gens qu’elle ne connait pas.

CHOI: des selles dures (00:00:18)
12 février 2013, Maurais live avec Dominic Maurais et Jean-Claude Ouellet
11h30: « Des fois faire des selles plus dures? Non c’était liquide, liquide (…) c’était un coulis. »

Maurais_live_12_02_2013-SellesLiquides.mp3

En complément

CHOI démarre une nouvelle campagne d’autocollants intitulé « Écoeuré de payer! ». Bientôt sur les pare-brises des voitures de vos voisins.

Également Radio X Montréal poursuit la saignée chez ses co-animatrices. Marie-Annick Boisvert et Marie-Claude Savard quittent la station. L’agent de Mme Savard évoque une « divergence de philosophie ».

Ces démissions font suite à celle de Sophie Bérubé, qui animait l’après-midi, et de Martin Pelletier, animateur de l’émission du matin.

A quand le tour de l’animateur JC Lavoie, qui « diverge de philosophie » avec la boite?

«L’ambiance est bizarre, confie une source. La direction nous dit qu’ils ne sont pas inquiets, qu’ils sont patients, mais en même temps on voit tous ces départs.»