Archives mensuelles : septembre 2013

Mobilisons-nous pour les audiences du CRTC

Le CRTC organise des audiences le 5 novembre 2013. L’un des sujets qui y sera abordé est la licence de Radio X Montréal. Cette radio souhaite se départir de sa musique (jazz entre autres) pour pouvoir faire plus de place à l’opinion parlée, marque de commerce de Radio X.

Radio X est une radio parlée. L’obligation, dans sa licence, de mettre de la musique franco et du jazz, est une épine dans son pied. Et ça, c’est tant mieux pour ceux et celles qui souhaitent de l’information de qualité, dépourvue de propos haineux.

Radio X Montréal ne respecte même pas les conditions minimales de sa licence actuelle.

C’est pourquoi nous devons intervenir. Tout le monde peut le faire. La date limite pour les interventions du public est le 27 septembre 2013. Il suffit d’envoyer vos documents via le site web du CRTC: Avis de consultation de radiodiffusion CRTC 2013-448. Ce n’est pas tous les jours qu’il y a de semblables audiences, profitons-en!

Faisons valoir notre refus d’une radio déjà condamnée à de multiples reprises pour racisme, haine, expression de préjugés, incitation à la violence, discrimination, mépris, informations inexactes et incomplètes, acharnement, propos irrespectueux et atteinte à la dignité humaine. Ce n’est pas nous qui le dison, c’est le Conseil de presse!

Le CRTC est l’organisme fédéral qui contrôle les médias électroniques au pays. En 2004, Radio X, refusant de se conformer aux conditions imposées, le CRTC a menacé de révoquer sa licence. L’animateur controversé Jean-François Fillion perdra son emploi l’année suivante.

Envoyons nos plaintes par ici!

Capsule linguistique

Saviez-vous que…

Le terme radio-poubelle, qui désigne une station de radio diffusant des émissions comportant des tribunes téléphoniques au cours desquelles les animateurs tiennent des propos provocateurs, peut être remplacé par radio de confrontation (terme créé par une équipe de chercheurs de l’Université Laval) si on veut éviter la charge négative, dépréciative de ce mot. Si radio-poubelle est le mot qui convient, on peut l’écrire avec ou sans trait d’union et, au pluriel, l’OQLF recommande d’accorder poubelle (des radios-poubelles).

…. pour notre part, ce sera radio-poubelle !

Les pieds sur le pouf

Le pire, c’est que lorsque tu évoques un complot écologiste, un gouvernement noyauté par la gauche, tu croies que tu ébranles les colonnes du temple. Tu es convaincu que tu contestes l’état des choses.

C’est pourtant le contraire. Tu reconduis tes auditeurs par milliers dans les ornières d’habitudes bétonnées. Tu sanctifies leur quotidien, alors qu’il est déjà divin, indiscutable, célébré dans mille pubs à l’heure où l’image du monde manucuré dont ils rêvent – parce qu’on leur dit qu’ils devraient en rêver, et que cela donne du sens à toute leur vie – est projetée en boucle afin de leur vendre d’autres merdes.

C’est de ce monde libre que tu parles ?
Les pieds sur le pouf sur ledevoir.com