Archives mensuelles : octobre 2015

Pipegate: André Arthur doute qu’on puisse payer pour se faire sucer « par des femmes de beauté discutable »

arthur

Un reportage d’Enquête lève le voile sur de troublantes allégations: des femmes autochtones exploitées sexuellement par des policiers de la SQ. Que fait André Arthur? il reste fidèle au credo de la radio-poubelle. Il prend le bord des puissants contre les faibles.

Qu’Arthur soulève des doutes sur la crédibilité des témoignages est une chose. Mais Arthur va plus loin, deux jours plus tard, en dénigrant et insultant les Autochtones en tenant des propos racistes.

Et que font les journalistes dans leur couverture de ce « pipegate »? Ils s’indignent de la vulgarité des propos. Les insultes racistes ne sont même pas relevées et encore moins dénoncées. Il semble que les journalistes soient plus intéressés par des propos sortant de la norme que par du racisme.

CHOI : le pipegate (00:08:36)

26 octobre 2015, Moreault en jase, avec André Arthur

11h43 : C’est pas d’hier que l’émission Enquête et la communauté journalistique de Radio-Canada est en guerre contre la police (…) 200$ pour une pipe. Moi c’est le premier élément que je me suis dit c’est une fabrication ça (…) C’est une expérience culturelle qu’on est en train de vivre dans une communauté fermée où on cultive depuis des siècles la culture de la victimisation. On est victime des blancs tout le temps. C’est la raison pour laquelle on brule nos galeries pour chauffer la maison (…) 200$ pour une fellation, c’est pas le tarif à Val d’Or (…) À Val d’Or, ça prend quasiment un balai sur le trottoir pour tasser les Indiens saouls (…) C’est le paradis de la drogue (…) Les gars sont suspendus, sont obligés de revenir à la maison puis de dire à leurs blondes: hey j’ai été suspendu parce qu’il y a des Amérindiennes qui se plaignent qu’on leur donne 200$ pour faire une pipe, ce qui est une joke en soi (…) Oubliez pas que ça fait deux ans que les groupes amérindiens de gaugauche, les groupes amérindiens extrémistes, demandent une enquête sur les disparitions et les meurtres de femmes amérindiennes au Canada. »

Avec des lamentations larmoyantes sur les pauvres policiers.

Moreault_en_jase_26_10_2015_11h38-Pipegate1.mp3

Et Arthur d’en remettre deux jours plus tard.

CHOI: le pipegate volume 2 (00:06:11)

28 octobre 2015, Moreault en jase, avec André Arthur

11h50 : Les populations autochtones du nord du Québec, c’est pas du monde avec qui on prend des rendez-vous facilement et on leur met la main sur la bible puis qui s’engagent à dire la vérité parce qu’ils sont, cette journée-là, complètement sobres. Message de Marc: « Je suis un ancien policier (…) huit à la même place qui ensemble s’adonnent à se faire sucer par des femmes de beauté discutable (…) Pas sûr (…) Ça sent l’enflure ». C’est suivi d’une longue tirade contre les chefs autochtones. « Je dis pas que tout est faux là-dedans. Je dis que c’est monté en épingle parce que ça fait plaisir à quelqu’un (…) La corruption des villages autochtones, c’est quelque chose d’invraisemblable »

Moreault_en_jase_28_10_2015_11h50-Pipegate2.mp3

Revue de presse

Allégations de viol sur des femmes autochtones: André Arthur n’y croit pas sur le huffingtonpost.ca

André Arthur et les autochtones de Val-d’Or sur lapresse.ca

Crise à Val-d’Or : «Et si c’était une fabrication?», dit André Arthur sur journaldequebec.com

Arthur démolit Isabelle Gaston? Voici l’extrait

arthur

On apprend aujourd’hui le départ de Mario Roy de l’écurie de CHOI. La raison? Mario évoque des critiques qu’il aurait publiquement exprimé suite à des propos d’André Arthur.

Roy cite deux extraits où André Arthur cible Isabelle Gaston, la femme de Guy Turcotte. En effet, les propos du « roi des ondes » sont troublants. Voici l’un des extraits.

Le directeur Philippe Lefebvre, semble bien déterminé à protéger ses poulains les plus controversés. André Arthur vient pourtant juste d’être embauché. On peut présumer que d’autres déboires surviendront. M. Lefebvre appuiera-t-il l’autoritaire vieillard jusqu’au bout?

Un collaborateur congédié pour avoir exprimé son opinion… Liberté je crie ton nom partout?

Vous trouvez ça inacceptable? Contactez les annonceurs et signez la Déclaration pour des ondes radios saines.

CHOI: André Arthur attaque Isabelle Gaston (00:08:40)

15 septembre 2015, Moreault en jase, avec André Arthur

« Ses enfants sont les seules vraies victimes (…) Elle fermait pas étanche (…) Elle, la madame Gaston, a choisi de marier Guy Turcotte. Et ça ne pouvait pas être une surprise de savoir quel homme il était (…) Elle, qui est peut-être un peu manipulatrice, lui fait deux enfants (…) Un gars qui apprend que sa blonde est maintenant la maitresse de son meilleur ami. Comme preuve de jugement d’Isabelle Gaston, on a déjà vu mieux (…) Elle a réussi à le rendre fou s’il ne l’était pas déjà (…) Si quelqu’un vous présente Isabelle Gaston comme étant la victime dans cette affaire la, partez à rire. Les seules victimes, ce sont les enfants. Elle a manipulé cette cause là depuis le début pour se donner de l’importance (…) Elle a trippé sur son image publique, j’espère que quelqu’un aura la gentillesse de lui dire: « écrase ».

Moreault_en_jase_15_09_2015_11h26-ArthurEtIsabelleGaston.mp3

Les propos de Mario Roy sur sa page Facebook:

Depuis quelques jours, plusieurs personnes me questionnent en privé et publiquement sur mes absences en ondes à CHOI…

Le 8 octobre dernier, CHOI 98,1 Radio X a pris la décision par le biais d’une lettre de « ne plus retenir mes services à titre de collaborateur assigné à la couverture sportive de l’émission du matin de fin de semaine ».

Le lendemain matin, lors d’une rencontre tenue dans un restaurant de la rive-sud de Québec, le directeur-adjoint de la programmation de la station, Dany Houle, m’a spécifié que « le lien de confiance avait été brisé » afin de motiver la décision écrite.

Cela est tout de même surprenant car le 23 septembre dernier, ce dernier me proposait de m’attribuer davantage de tâches et du coup, d’augmenter mon salaire…

Depuis mon congédiement, je me questionne… Est-ce que cette décision n’aurait pas plutôt un lien direct avec l’opinion que j’ai émise le samedi 3 octobre dans l’émission que je co-animais depuis près d’un an?

J’ai simplement affirmé que j’étais gêné des propos qu’André Arthur avait émis en ondes les 15 et 30 septembre dernier dans son émission quotidienne, à l’endroit d’Isabelle Gaston dans le cadre du procès de son ex-mari, Guy Turcotte. J’ai interprété qu’Arthur semblait tenir madame Gaston responsable des folies de Turcotte le jour où il a commis l’irréparable à l’endroit de leurs enfants.

Je crois que mon questionnement est tout à fait légitime. C’est quand même curieux de constater que l’extrait dans lequel j’exprimais mon opinion, dont j’ai conservé copie, ait disparu du site web de la station depuis le soir du 8 octobre, jour officiel de mon congédiement.

Le même soir où j’ai formulé mon opinion en ondes, je recevais un courriel du directeur de la station, Philippe Lefebvre, pour me convoquer le lundi suivant (5 octobre) à une rencontre à son bureau en présence de monsieur Arthur afin de me signifier que j’avais « mal interprété », selon lui, les propos d’Arthur.

Lors de cette rencontre, j’ai eu droit au mécontentement de celui qu’on qualifie depuis des années de « roi des ondes » en me traitant « d’imbécile » et de « stupide » car j’avais osé émettre une opinion en ondes basée sur, selon lui, une mauvaise interprétation et en exigeant à deux (2) reprises pendant cette rencontre auprès du directeur de la station de faire un choix: « c’est moi ou c’est lui! » Et c’est sur ces mots et en furie qu’Arthur a quitté la pièce dans laquelle nous étions réunis.

Avant d’émettre cette opinion, comme d’habitude, j’avais pris soin de faire mes devoirs rigoureusement. J’avais écouté à plusieurs reprises les extraits dont j’ai aussi conservé copies. J’ai même retranscrit manuellement ces extraits et j’en arrive encore aujourd’hui à la même interprétation au grand dam d’Arthur.

Voici un extrait des mots prononcées par André Arthur les 15 et 30 septembre dernier qui m’ont menées à l’opinion que j’ai émise en ondes le samedi 3 octobre vers 8h35:

« Elle a choisit de marier Guy Turcotte et pour elle, ça pouvait pas être une surprise…
Elle qui est un peu manipulatrice… Elle fermait pas étanche, elle non plus… Elle a réussit à le rendre fou! Isabelle, vous faites partie du problème! C’est vous qui avez décidé d’avoir une relation amoureuse avec le meilleur ami de votre chum! C’est vous qui avez endurer un chum pendant des années qui était pas, qui fermait pas étanche puis, vous le saviez! C’est vous qui lui avez fait 2 enfants et c’est vous le soir qui êtes parti pour Charlevoix pour un gros party de filles pendant que vous avez laissé vos enfants à Guy Turcotte alors que dans la même semaine vous aviez tiré sur la gâchette! Mais quand il arrive quelque chose de fou dans une séparation, vous pouvez toujours trouver une gâchette! Y’a quelqu’un qui a trouvé une gâchette, qui a tiré dessus intentionnellement ou non… Avant d’aller porter ses enfants chez Guy Turcotte parce qu’elle allait dans un party de filles, elle a tirer sur la gâchette! Savez-vous c’est quoi la gâchette? Elle lui a dit « Oh! By the way, j’ai changé toutes les serrures de notre maison! » et le gars a capoté! Pourquoi tu y’a fait des enfants Hey! Tu savais qu’il ne fermait pas étanche! Et finalement, quand t’as tiré sur la gâchette puisque, pour le baver ou n’importe quelle raison t’as décidé de changer toutes les serrures de votre maison sans lui donner la clé puis t’es parti dans un party de filles dans Charlevoix… Madame Gaston, pourquoi vous faisiez ça? Vous avez pas pensé ce que ça pouvait déclencher? Vous venez de nous dire qu’il était violent mais vous avez pas pensé qui pouvait être violent cette fois là? »

L’audio de ces extraits est encore plus percutant en raison du ton employé.

Bien sur, je ne partage pas la raison qui a menée à mon congédiement. Soyons franc. Déçu, j’en déduis plutôt que j’ai été congédié parce que j’ai osé affirmer en ondes d’être gêné de l’opinion de quelqu’un qui a par la suite ensuite exigé mon départ. On m’a toujours dit que dans les médias, la ou les raisons évoquées lors d’un congédiement ne sont jamais les bonnes. Le miens ne fait pas exception à la règle.

En décembre 2011 (CFIN) et en décembre 2014 (CHOI), j’ai accepté les défis qu’on m’avait proposés dans ces stations de radio et que je crois avoir relevés avec passion, rigueur, plaisir et passion. Je crois que j’ai encore toutes ces aptitudes et la volonté pour continuer car oui, j’ai eu la piqure de la radio et du métier qui l’accompagne…

D’ailleurs, lors de ma rencontre de vendredi, le directeur-adjoint de la programmation m’a réitéré son amitié et qu’il soumettrait mes références à qui voudra bien de moi à compter de maintenant.

Permettez-moi de le remercier justement. C’est lui qui m’a offert la chance de mettre les pieds dans les studios de CHOI pour faire l’un des plus beau métier du monde. Merci aussi à tous les collègues et plus particulièrement à ceux dont je garderai un bon souvenir.

En plus de cumuler, en semaine, mes fonctions dans mon cabinet, de celui de conjoint et de père, je me suis levé aux petites heures du matin et je me suis présenté à tous les week-ends pour effectuer les tâches dans lesquelles je m’étais engagé et j’en suis très fier.

En radio, on ne sauve pas de vies… J’ai l’impression d’avoir perdu l’opportunité de faire quelque chose que j’aimais passionnément au profit des caprices de quelqu’un d’autre. Voilà.

Pour terminer, merci aux auditeurs et auditrices qui m’ont encouragés par leurs bons mots depuis mon arrivée dans le monde merveilleux des médias et à qui j’ai eu le privilège de m’adresser à toutes les semaines depuis les quatre dernières années.

La vie continue et comme disait l’autre: « LIBERTÉ!!!!! »

À très bientôt j’espère,

Les animateurs avouent leur influence

Concept of controlled businessman

La radio-poubelle a-t-elle une influence politique? Parvient-elle à modifier la conduite des politiciens et des auditeurs? Ce sont des questions que la Coalition n’est pas la seule à se poser.

Si on n’a pas la réponse à cette question, on a tout de même le devoir de s’interroger en tant que peuple: Sommes-nous à l’aise avec un média de combat politique, au service d’une cause? Un média servant à convaincre plutôt qu’à informer? Un média peut-il être au service d’un parti politique? Autrement dit, un média peut-il faire de la propagande politique à volonté?

Il va de soi que la situation actuelle, où trois radios de droite dominent le paysage radiophonique de la capitale depuis des décennies, cause des dommages importants à la liberté d’expression et à la démocratie. Ces radios réduisent la diversité d’opinion, intimident leurs adversaires et se foutent de la qualité de l’information.

Les animateurs n’osent pas toujours avouer leur influence. Si un journaliste d’un autre média le leur demande, ils diront « non non non ». Mais quand on les laisse parler… on à un autre son de cloche.

Voici deux extraits où l’importance de l’influence est avouée et soulignée.

Vous trouvez ça inacceptable? Contactez les annonceurs et signez la Déclaration pour des ondes radios saines.

Dans l’extrait suivant, Éric Duhaime suggère que Normandeau a plus de pouvoir au micro du 93.3 qu’en tant que vice-première-ministre, Et Duhaime suggère que les auditeurs fassent pression sur le Parti conservateur pour faire de Denis Lebel le chef intérimaire.

93.3 : Normandeau-Duhaime (00:04:44)

21 octobre 2015, Normandeau-Duhaime, avec Nathalie Normandeau et Éric Duhaime

11h39 : « ÉD: Il y a des gens qui pensent que le pouvoir est à l’Assemblée nationale. Mais c’est pas vrai là. Il y a du pouvoir aussi dans les médias (…) L’Assemblée nationale n’a pas le monopole du pouvoir. Le pouvoir avant tout, c’est vous. Vous l’avez exercé lundi soir. Mais c’est aussi de vous exprimer et de faire bouger les choses. On sert de ça. Un média, veut, veut pas, c’est ça aussi son rôle. Surtout un média engagé comme le nôtre. Ça fait partie de nos missions. C’est sûr que tu n’es pas vice-première-ministre aujourd’hui Nathalie, tu interviens sur tous les dossiers, et tu as peut-être autant de pouvoir aussi, des fois, sur des décisions, et tu ne le sais pas.

NN: C’est pas nous qui prend les décisions mais on a une capacité d’influencer (…) En mettant de la pression ça peut convaincre certains ministres de bouger. »

Et Éric continuant en disant influencer le PCC pour faire de Denis Lebel le chef intérimaire. Rien de moins.

22-10-2015-11h39-933-Normandeau-duhaime-influence-election.mp3

Bouchard interroge Deltell pour comprendre pourquoi les conservateurs ne percent pas à Montréal. Gérard parle alors de l’influence des médias à Québec. Gérard va jusqu’à dire que Bouchard serait une épine dans son pied si un jour il voulait instaurer un péage sur le pont de Québec.

93.3: Deltell et l’influence de la radiopou (00:03:50)

20 octobre 2015, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard et Gérard Deltell

7h52 :  Bouchard demande des explications. Gérard répond: « le micro-climat de Québec, avec toutes les radios, les journaux, l’actualité les stations de télé ». Puis Bouchard lui demande pourquoi ça ne marche pas à Montréal: « Peut-être que nous autres aussi, si ici on avait un péage sur un pont, il me semble qu’il y aurait un monsieur que je connais bien qui est fort en bouche lorsqu’il est le temps de parler des cols rouges qui pourrait peut-être taper du pied de façon vigoureuse. »

2015.10.20-07.45-933-deltellEtElections.mp3

On se souvient qu’en avril 2014, Deltell avait affirmé que la campagne anti-Pauline Marois du 93.3 avait été le facteur le plus important dans la campagne électorale de la région de Québec.

Les femmes au volant, l’avortement et les couilles de Lise Thériault

bouchard

Trois extraits anti-femmes de la radio-poubelle, par le héros masculiniste Sylvain Bouchard et par André Arthur.

Le rêve des masculinistes est de restreindre le droit à l’avortement. Et Sylvain Bouchard est leur plus ardent promoteur. Remarquez comment Bouchard pleurniche qu’il ne peut soi-disant pas parler du sujet tout en en parlant pendant 5 minutes. Il s’agit en réalité d’une des campagnes permanentes de Bouchard.

Bouchard innove en disant cette fois qu’il est pro-choix parce qu’il souhaite restreindre l’avortement. Essayez de comprendre quelque chose de logique là-dedans.

Vous trouvez ça inacceptable? Contactez les annonceurs et signez la Déclaration pour des ondes radios saines.

93.3: Restreindre le droit à l’avortement (00:05:45)

7 octobre 2015, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard

7h40 : « La position d’Harper sur l’avortement elle est tellement claire (…) Moi j’aimerais ça en parler d’avortement et on ne peut pas (…) Quelle est la limite à partir de quoi on ne peut plus avorter? (…) Il n’y a aucune restriction à l’avortement. C’est un débat que j’aimerais faire mais on ne le fera pas, interdit (…) Pro-choix vous êtes pas pro-choix vous êtes pro-avortement! (…) Il y a des pro-vie et des pro-avortement (…) Je suis pro-choix. J’aimerais le restreindre, qu’il y ait des balises. »

2015.10.07-07.40-933-Pro-vies-pro-avortement.mp3

 

André Arthur a fait sa carrière en dénigrant les femmes au volant. Il a compris que c’était un sujet qui remplissait ses lignes téléphoniques tout en faisant beaucoup jaser. C’est ainsi qu’André Arthur est devenu le « roi » des ondes.

Sauf que là. on n’est plus en 1982, mais bien en 2015.

CHOI : les femmes au volant (00:08:49)

6 octobre 2015 : Moreault en jase, avec André Arthur
« J’ai renoncé à comprendre l’âme féminine (…) Les conductrices ne cèdent jamais le passage »

Moreault_en_jase_06_10_2015_11h26-AmeFeminineAuVolant.mp3

 

Selon la droite, la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, « ne fait pas la job ». Pas assez autoritaire sans doute. Toujours est-il que ce que Bouchard trouve qu’il lui manque, c’est une paire de couilles.

Cette fois, puisqu’il y a eu un article du Journal de Québec, Sylvain Bouchard a dû s’excuser. Faudrait que les journalistes s’indignent plus souvent comme ça.

93.3: Des couilles pour Lise Thériault (00:03:47)

8 octobre 2015, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard

8h24 : Lise Thériault « Y aurait-tu moyen de lui transplanter une paire de couilles à elle? (…) C’est ça que ça donne des quotas? On veut des femmes! (…) Si elle est pas compétente, pourquoi est-ce qu’elle est là? (…) Thériault a peut-être pas la colonne, elle est pas capable (…)  »

2015.10.08-08.24-933-theriautPaireDeCouille.mp3

Le règne des mononcles prendra fin lorsqu’on prendra le phénomène au sérieux et qu’on fera le ménage des ondes.