Archives mensuelles : octobre 2016

Manifs contre la culture du viol: les hommes sont les vraies victimes, selon Radio X

maurais

Au lendemain des manifestations contre la culture du viol à travers le Québec, la radio-poubelle mettra-t-elle en veilleuse son discours antiféministe, par respect pour les victimes?

Not. Au contraire, les propos sont encore plus agressifs et haineux.

Que Maurais soit lui-même survivant d’une agression sexuelle dans son enfance n’est pas une excuse. Ça ne fait, au contraire, que nous questionner davantage sur son manque d’empathie envers les survivantes lorsqu’elles sont des femmes.

Maurais ne fait que répéter les tactiques de diversions utilisées par Fillion pour nier la culture du viol: détourner, banaliser, aveugler, ralentir, attaquer.

La culture du viol est un concept établissant des liens entre le viol et la culture de la société où ces faits ont lieu, et dans laquelle prévalent des attitudes et des pratiques tendant à tolérer, excuser, voire approuver le viol.

Wikipédia

Après des heures de discussion, il est frappant de constater que Maurais et son équipe sont incapables de montrer une once de sympathie, d’empathie et de solidarité envers les survivantes.

Vous trouvez les propos de Dominic Maurais inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

CHOI : les survivantes exagèrent un peu

27 octobre 2016, Maurais live, avec Dominic Maurais, Jonathan Trudeau et Jean-Christophe Ouellet, (00:21:27).

6h20 : « DM- La manif pour dénoncer les garçons agressés par des pédophiles a été reportée (…) Celle devant l’ambassade de l’Inde aussi (…) »

Maurais fait jouer des extraits visant à ridiculiser une féministe. Le but étant de faire passer les féministes pour des hystériques.

« Dès la naissance, un petit bébé gars c’est un violeur potentiel (…) En écoutant les explications des féministes enragées, c’est ça pareil (…) »

L’équipe fait jouer un extrait où Anne-France Goldwater se moque des hommes.

C’est suivi d’une discussion sur la manifestation #StopCultureDuViol : JT- « Beaucoup de pancartes avec des slogans très durs sur les hommes. C’est ça qu’on dénonce, c’est qu’on généralise beaucoup (…)

DM- Déjà qu’il n’y a plus de garçons qui enseignent au primaire, déjà qu’il n’y a que des éducatrices dans les CPE, vous voulez quoi au juste là? On va faire de la sélection naturelle. Quand une femme s’aperçoit qu’elle est enceinte d’un homme, on avorte, c’est ça? Dites-le. Votre agenda c’est quoi? (…) La culture du viol, il n’y en a pas au Québec, il y en a dans d’autres cultures, par exemple. En Inde, il y en a, mais au sein de certaines communautés culturelles au Québec, il y a un débalancement dans la perception qu’on a de la femme (…) Arrêtez-moi ça à matin, cette espèce de blâme collectif-là. L’hyper culpabilisation mur-à-mur, que l’homme est coupable de tout et de rien à la fois [*bruits de bouche*] un moment donné on peut-tu se parler intelligemment, on est du monde intelligent autour de la table, il n’y a pas de culture du viol (…) On est en train de consacrer une expression qui est complètement sotte, la culture du viol au Québec ça n’existe pas (…) Il y en aura toujours des agressions sexuelles. »

2016-10-27-RadioX-6h20-montee-de-lait-de-dom-les-carres-rouges-devenus-descarres-roses.mp3

Le Doc Mailloux vous enseigne la culture du viol

Pierre Mailloux

Grande nouvelle! Mailloux a eu la décence de s’abstenir de commenter les agressions à l’Université Laval la semaine dernière. Le seul problème, c’est qu’il l’a fait hier. Et ce qu’il dit est dangereux.

La position de Mailloux est simple et traditionnelle: Les hommes sont des animaux violents qu’on ne peut pas changer et la femme doit s’y faire en apprenant à s’y adapter.

Mailloux fait on-ne-peut-plus-clairement l’enseignement de la culture du viol.

L’argumentaire de Mailloux ne tient pas. On peut dresser n’importe quel animal, même le cheval le plus sauvage. De la même façon, on peut éduquer l’homme à apprendre une règle simple: un non, c’est non!

Remarquez que dans la discussion avec Josey et quelques auditeurs, jamais le mot « viol » n’est utilisé, même si c’est de ça dont il est question.

Ce faisant, le duo banalise le viol et le rend explicable avec l’aide d’un vernis scientifique.

Vous trouvez ses propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

FM93: les hommes, des animaux violents

25 octobre 2016Doc Mailloux et Josey, avec Josey Arsenault et Pierre Mailloux. Montage. (00:20:07)

9h32 : « PM- Ils pensaient contredire une vieille étude (…) Il y a 35 ans, il y a une étude du même genre et ils sont arrivés aux mêmes chiffres. Alors, mesdames, il n’y a rien de changé dans les comportements masculins lorsqu’un homme est bandé depuis 35 ans (…) ».

Les sujets étudiés: « C’est pas des espèces d’épais là, à l’aide sociale, c’est pas ça du tout (…) Mesdames qui rêvez d’éduquer les garçons afin de modifier leur comportement une fois qu’ils sont en érection, vous faites fausse route. Vous rêvez en couleur. Il y a des hommes qui ont de l’allure dans l’intimité, une fois bandés, il y en a qui sont exactement comme dans le règne animal. Et tous les éleveurs de chevaux savent qu’il y a des étalons qui sont fins lors des accouplements, et il y en a d’autres qui sont wilds, agressifs, ils fessent la jument, ils la mordent, ils la maganent (…)

« JA- J’aimerais ça dire à ma fille, pour la rassurer, « quand c’est non ça va être non ».

« PM- Eh boy, va jamais lui dire ça! (…) »

« PM- C’est ça qu’il faut que tu dises à ta fille, quand est-ce qu’il y a un danger, quoi faire et comment s’en prémunir (…) C’est bien beau de dire « On va éduquer les garçons ». À moins de les castrer, ça changera pas (…) Une femme doit tester la capacité du mâle de se retenir (…)

9h52: « PM- Il y a un pourcentage d’hommes, une fois qu’ils sont bandés, n’ont pas de jugement. Écoute c’est animal.

10h36: « PM- Bon ça (les chiffres) c’est dans notre culture. Est-ce que dans d’autres cultures les chiffres pourraient être plus importants? (…) Alors l’éducation des mâles ça passera pas par les niaiseries qui se sont dites depuis 35 ans. »

2016.10.25-09.39-933-Mailloux-enseigne-culture-du-viol-montage.mp3

Agressions à l’Université Laval: Fillion fustige la « prise de contrôle des femmes dans la société » et les médias « haineux »

Jeff Fillion

Des femmes ont été attaquées sexuellement en fin de semaine dernière. Elles ont été agressées au moment où elles ont été le plus vulnérable. Dans leur logement. Dans leur lit. Ces femmes blessées méritent la paix et le respect.

Mais c’est impossible. Les machos sont là pour continuer l’œuvre de destruction amorcée la fin de semaine dernière. Pour continuer en mots l’agression réalisée en actes.

La radio-poubelle forme l’avant-garde de ce mouvement masculiniste. Ils utilisent toutes les stratégies pour faire dérailler le débat sur la culture du viol.

  • Détourner : Les gars aussi sont victimes de viols. Et les musulmans sont machos.
  • Banaliser : Les médias exagèrent. Ils agissent comme un tribunal populaire.
  • Aveugler : La culture du viol n’existe pas.
  • Ralentir: Attendons l’enquête avant d’agir.
  • Attaquer : Les filles dominent et les hommes sont moumounes. C’est une campagne de féministes gauchistes extrémistes anti-hommes.

Le but des radio-poubelles? Préserver l’ordre établi assurant la place du mâle au sommet de la pyramide du pouvoir.

Dans l’extrait suivant, Jean-François Fillion s’attaque aux femmes tout en s’en prenant aux médias.

C’est quand même incroyable d’entendre Fillion se plaindre des médias « qui n’ont aucune rigueur », qui sont « haineux » et qui « exploitent l’histoire pour des cliques ». C’est le monde à l’envers. Quiconque connait, même superficiellement, Jean-François Fillion sait très bien que s’il y en a un qui exploite n’importe quelle histoire pour gagner de l’audience, c’est bien lui.

Vous trouvez les propos de Jeff Fillion inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

CHOI: les femmes dominantes et les médias haineux

21 octobre 2016, Fillion, avec Jean-François Fillion, Gerry et Laurence Gagnon. Montage. (00:24:04).

11h35 : « JF- On comprend le slogan On vous croit mais c’est pas comme ça que ça marche (…) Les filles sont privilégiées, ici. Les filles ont pris toute la place, regarde en politique, dans les hôpitaux, dans les écoles (…) Chez nous, il y en a 3. Les filles sont tout partout. Ils sont en train de prendre le contrôle. Les gars deviennent de plus en plus moumounes. Les gars sont plus filles que les filles (…) Les filles ont pris le contrôle, et savez-vous quoi? c’est bien de même, ok (…)

Les médias n’ont plus aucune rigueur journalistique, ils sont la caricature de ce qu’ils ont toujours décrié depuis une dizaine d’années, c’est à dire que la radio de Québec était de la radio-poubelle. Mais on a des médias qui sont poubelles fois 1000 (…) Est-ce qu’on a pensé aux enfants de ce député (Sklavounos) là, hier? (…) J’ai pas l’impression qu’on a pensé à sa femme, je pense pas qu’on ait pensé à ses enfants (…) Il y a tellement une haine des journalistes envers le PLQ (…) Il y a une haine dans les médias (…)

Il n’y a pas de culture du viol au Québec (…) Trudeau, il est bon pour aller dans les marches gais et dans les mosquées (…) Les médias poubelles ont pris le contrôle de la société, si je les entends encore nous traiter de radio-poubelle (…) Les médias « ils veulent pas t’aider, zéro. Parce que si les médias voulaient aider cette jeune fille-là, jamais Radio-Canada n’aurait dû présenter cette entrevue là (…) J’oublie son nom… Alice (…) Les médias sont « en train d’exploiter l’histoire rien que pour des clics. »

12h07 : Fillion commente l’article L’homme est un loup pour la femme « 

JF- Hey, ça a aucun rapport, ça. D’abord des maudites études, on peut-tu leur faire dire n’importe quoi… On a-tu fini de toujours frapper sur les hommes, comme si les hommes étaient tous des débiles et des monstres (…) Ça, c’est encore une job de bras des médias qui essaient de mettre le feu. C’est quoi votre job? C’est quoi votre but? Pourquoi vous essayez de diviser tout le monde? (…) Vous êtes méchant. Vous êtes mean (…) Ça c’est une rengaine de la gauche qui utilise… on le sait comment ils font. Répète de quoi… On l’a fait avec le 3e lien, on a utilisé leur truc, et ça a fonctionné, dans le fond tout le monde s’est senti concerné (…)

Gerry-  Faut se sentir coupable aujourd’hui, là (…)

Fille: En tant que fille, je peux vous le dire, entourée de vous, je me sens en sécurité. »

fillion_2016-10-21-11h35-pasdecultureduviol.mp3

Agressions à l’Université Laval: il n’y a surtout pas de culture du viol, selon RadioX

onetwo

Suite aux agressions sexuelles à l’Université Laval, on aurait pu s’attendre que les machos de la radio-poubelle se la ferment deux minutes. Mais non. Au contraire, les sexistes utilisent l’événement pour renouveler leurs attaques contre les féministes et les survivantes.

À ce jeu, Radio X se démarque de ses concurrents avec les attaques les plus vicieuses. Sexisme, anti-féministe, haine, mansplaining, white male tears et racisme à gogo.

Mais oui, racisme, parce qu’imaginez-vous donc que Fillion propage la rumeur que le responsable des agressions serait noir. Et Maurais de proposer aux féministes de s’attaquer au Yémen plutôt qu’aux machos québécois. Méchante tentative de détournement.

Voici trois extraits audio entendus après les agressions.

CHOI: les hommes sont les vraies victimes avec extra-mansplaining (00:05:21)

20 octobre 2016, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jeff Fillion

6h30 :  « JF- La récupération ça m’énarve. On est en train de défocusser ben raide.

DM- Avec ta grande chum Agnès Maltais! Il va falloir que tu la ramènes dans le droit chemin (…) L’autre patente, la récupération extrémiste féministe gauchiste anti-homme j’suis pu capab’ (…) Culture du viol, c’est un code word féministe qui implicitement, laisse croire que l’homme est un violeur en puissance(…)

JF- Des salauds, il y en a dans les deux sexes. Il y a des opportunistes là-dedans. On dirait qu’il y a des victimes de la fin de semaine qui deviennent victime pour une deuxième fois. Parce qu’ils sont en train de les exploiter. »

C’est suivi d’un discours de la député Agnès Maltais.

« DM- Si vous voulez vraiment dénoncer l’exploitation des femmes, ça va prendre des manifs devant les ambassades de l’Arabie Saoudite, de l’Iran, de l’Afghanistan, du Yémen. De tous ces pays de cul où on maltraite les filles (…)  »

2016-10-20-6h30-1-2-punch-pt1-agressions-ulavalon-veut-les-faits.mp3

CHOI: dans le fond, le problème, c’est l’islam (00:05:34)

20 octobre 2016, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet

7h00 : « JC- On a un ou des désaxés, des maniaques, qui ont fait des crimes. Là, débarrez-moi pas sur les ventes de calendriers et la culture des filles en bikini (…)

DM- Si vous voulez dénoncer l’excision, dénoncez donc l’islam radical aussi. Hey! on a dénoncé l’excision hier avec tout ça. C’est une bouillie extrémiste gauchiste absolument indigeste. »

2016-10-20-7h12-agressions-ulavalhijackees-par-un-delire-feministe-anti-hommes.mp3

CHOI: la culture du viol ça existe pas (00:01:22)

18 octobre 2016, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jeff Fillion

« Y’a des nerveuses qui prennent le haut du pavé. La culture du viol, ça existe pas (…) C’est des histoires de bébés gâtés (…) Les médias qui tendent le micro à ça sont mêlés un peu (…) Ça décrédibilise les appels à l’aide des victimes. Crier au loup tout le temps. » -Maurais et Fillion

cliqueduplateau.com/2016/10/18/la-culture-du-viol-ca-nexiste-pas/

José Bové: « on aurait dû lui donner un grand coup de pied dans le derrière », selon Fillion

Jeff Fillion

Visite du militant écologiste José Bové au Québec. Bloqué par des douaniers inquiets du passé mouvementé de ce vieux routier contestataire, il sera enfin autorisé à passer quelques jours ici.

Mais si Jeff libârté Fillion avait été dictateur du Québec, José Bové aurait été expulsé manu militari. C’est ce qu’il affirme dans l’extrait suivant.

Ce qui est intéressant, c’est de constater une fois de plus la liberté d’expression à deux vitesses, un phénomène bien documenté. Pour l’extrême-droite, c’est oui, pour la gauche, c’est non.

Pour Jeff, l’humoriste antisémite Dieudonné poursuivi pour toutes sortes d’affaires aurait pu entrer au Canada. Le militant écologiste et député européen José Bové, non.

CHOI : Bové aurait mérité un coup de pied dans le derrière (00:10:45)

13 octobre 2016, Fillion, avec Jean-François Fillion et son équipe

12h02 : « José Bové st’un faiseux de marde. Lui, il a scrappé un Mc Do, parce que lui est en guerre contre les OGM, c’est un altermondialiste, c’est la grande gauche contre le capitalisme, etc. (…) On aurait dû lui donner un grand coup de pied dans le derrière, qu’il retourne chez eux, de toute manière on n’a pas besoin de lui (…) Il sert à quoi, lui? Absolument à rien (…) Dieudonné a-t-il séquestré quelqu’un, lui? (…) C’est un faiseux de merde. »

2016-10-13-RadioX-on-laisse-entrer-au-canada-un-gars-qui-a-pris-des-gens-en-otage-serieux.mp3