Archives mensuelles : janvier 2017

Radio-poubelles complices!

« C’est pas Québec !», voilà ce qu’on entend depuis l’attentat de la mosquée de Sainte-Foy, dimanche.

Pourtant, si c’est peut-être pas le Québec, cela ressemble terriblement à Québec, cette ville où il suffit d’ouvrir son poste de radio pour entendre ça :

« La gang qui est ouvertement en guerre contre les occidentaux et nos valeurs, c’est les musulmans (…) J’ai peur que dans cinq ans, dans dix ans, on ait des problèmes ici. »

-Jeff Fillion, Radio-Pirate, le 9 décembre 2015

Ou encore :

« Je l’ai déjà dit et je vais le dire encore: on n’est pas fait pour vivre ensemble. C’est-tu assez clair? (…) On n’a pas les mêmes valeurs, on n’a pas les mêmes buts, on voit pas les choses de la même manière, ça se peut-tu qu’on n’est pas fait pour aller ensemble? »

-Jeff Fillion, Radio X, le 19 septembre 2016

Ou bien :

« ils [les musulmans] ont en horreur les valeurs occidentales, la liberté, la démocratie, l’égalité homme-femme. Ils veulent détruire cette civilisation qui est la nôtre. »

-Jacques Brassard, Radio X, le 19 septembre 2016

Faut-il rappeler que lorsqu’une tête de porc ensanglantée avait été déposée, en juin dernier, devant la même mosquée que celle visée par l’attentat de dimanche, on avait pu entendre cela sur ces mêmes radios :

« Geste haineux, islamophobie… On se calme le pompon! (…) C’est écrit où dans le code criminel que j’ai pas le droit de donner une tête de cochon? C’est peut-être une joke niaiseuse (…) C’est un peu ridicule (…) En quoi c’est de la haine? »

-Eric Duhaime, FM93, le 20 juin 2016

Ces radio-poubelles ont leurs responsabilités dans les événements de dimanche. Oui, c’est sûr, ils n’ont pas appuyé sur la gâchette ou planifié l’attentat, par contre, ces radio-poubelles ont développé un climat de haine envers la communauté musulmane. Elles ont banalisé les propos racistes et contribué à créer un climat favorable à la xénophobie.

Ces radios sont coupables d’avoir banalisé l’islamophobie à tel point que quelqu’un s’est senti le droit de massacrer des habitants de notre ville sous prétexte de leur religion.

On assiste depuis dimanche au carnaval de l’hypocrisie de tous ces médias, comme, par exemple, Richard Martineau qui, dans sa chronique du Journal de Québec du 31 janvier, condamne l’extrême-droite au même titre que l’islamisme.

Faut-il rappeler à M. Martineau qu’il ne cesse d’encenser le Front National et Marine Le Pen dans ses chroniques ? Le même parti dont Alexandre Bissonnette, l’auteur de l’attentat, se disait partisan…

Les Duhaime, Fillion, Martineau et autres ont une responsabilité dans les meurtres d’Abdelkrim, Aboubaker, Khaled, Azzedine, Mamadou et Ibrahim.

Jusque là, vous étiez juste racistes, xénophobes et sexistes, vous êtes désormais complices d’un assassin.

Fillion veut congédier tous les profs communistes

Jeff Fillion a des solutions simplistes pour tout. En matière d’éducation, c’est tout un plan:

  • Mettre tous les profs à la porte
  • Donner plein pouvoir aux directeurs d’écoles
  • Engager de nouveaux profs sous réserve de réussir un « test anti-communiste »
  • Mettre des caméras dans les salles de classe pour espionner les profs

Bref, Fillion veut remplacer tous les profs par des gens qui pensent comme lui. Et certains profs sont juste remplacés par un écran vidéo diffusant des films en format vidéo.

Les parents de Jeff Fillion étaient profs. Amateur de psychanalyse, à vos notes.

Radio X : faut mettre à la porte tous les profs et ramener les anti-communistes

17 janvier 2017, Fillion, avec Jeff Fillion

11h45 : « JF- On a des profs qui se plaignent tout le temps (…) « 

Fillion raconte que ça prend des caméras partout, parce que les profs sont communistes (…)

« JF- Premièrement, on les sacre dehors à coups de pied dans le derrière, pour leur montrer qui qui mène (…) Puis si on te dit tu vas donner un cours d’économie en septembre, tu fermes ta gueule et tu vas donner un cours d’économie, sinon tu prends tes affaires (…) puis goodbye. Ok? (…) Sinon tu rentres puis tu fais ce qu’on te dit (…) On projette ces vidéos-là (ceux fait par la droite), dans les classes et c’est pas donné par des profs communistes qui vont nous dire que le capitalisme c’est dangereux, et que la planète est polluée, et qu’il faut faire des entreprises communautaires. Y en a une gang de même. On leur fait passer un test anti-communiste et une fois qu’ils ont passé le test, on les met dans une capsule vidéo (…) Le jour où on va mettre tous les profs dehors, qu’on aura redonné les clés à la direction d’école en lui disant : c’est ton école, c’est à toi d’attirer du monde (…) »

fillion_2017-01-17-enseignants-bashing.mp3

Les anti-Trump sont des « crottes de nez », selon Denis Gravel

Denis Gravel

Les gens ont manifesté à travers le monde à l’occasion de l’inauguration de Donald Trump comme président des États-Unis. Des femmes ont rejeté avec colère l’élection d’un président macho à New York, Philadelphie, Chicago, Los Angeles, Paris, Berlin, Londres, Prague, Sydney et Montréal, entre autres.

Pour Denis Gravel (la-voix-des-sans-voix autoproclamée), ce sont tous des « crottes de nez ».

Le monologue a le mérite de dévoiler la façon inédite de Gravel de concevoir la démocratie: « Si tu es pas d’accord, reste chez vous! »

Radio X : Les anti-Trump sont des « crottes de nez »

20 janvier 2017, Gravel dans le retour, avec Denis Gravel

15h05 : « DG- On a entendu beaucoup parlé aussi de sécurité, de manifestations aussi, depuis le début de la journée, je trouve ça incroyable que des gens manquent de classe et d’intelligence au point de manifester aujourd’hui. Vraiment des gens qui ont la tête pognée dans l’nombril et qui ne voient absolument rien. Je trouve ça triste dans une démocratie (…) Tu es une crotte de nez si tu manifeste aujourd’hui. C’est l’élection démocratique d’un président dans une démocratie. Si tu es pas d’accord, reste chez vous. Mais la démocratie, c’est plus gros que ce que tu penses de Donald Trump (…) Une fois de temps en temps, faut juste fermer nos gueules et reconnaitre que le système fonctionne (…) Les gens qui manifestent à Montréal, je vais vous le dire, vous êtes des crottes de nez. Les gens qui manifestent à Washington, vous êtes des crottes de nez (…)

gravel-dans-le-retour_2017-01-20-15h05-crotte-de-nez-trump.mp3

Se «faire tapocher» peut «rapporter gros aux femmes», selon le Doc Mailloux

Selon Doc Mailloux, certaines «femmes astucieuses» peuvent tirer des «bénéfices importants» de la violence conjugale, a-t-il déclaré mardi sur les ondes du FM93.

(…)

«Il y a des femmes qui sont astucieuses, qui découvrent que de se faire tapocher de temps en temps peut leur rapporter gros, bénéfices secondaires, de l’argent, des bijoux, des cadeaux, des fleurs et même du sexe endiablé», dit-il.

Le Journal de Montréal