Arrêter les étudiants avant la manif: Pinochet approuve

Les arrestations préventives, voilà qui évoque les stratégies des meilleures dictatures. Arrêter les opposants avant même qu’un crime ne soit commis. C’est pratique. Plus besoin de crime. Juste des dénonciations arbitraires. Puis, on fait une liste des subversifs, comme le suggère Carl Monette, et voilà, on passe avec un camion de porte en porte et on les arrête tous.

Je ne sais pas quand est-ce qu’on peut obtenir le permis d’utiliser le mot juste pour qualifier ces propos. Le mot fascisme.

Vous souhaitez réagir? Contactez les annonceurs.

93.3 : arrêter les étudiants avant la manif (00:07:52)
30 mars 2015, Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard
6h52 : « Les étudiants planifient plein d’autres manifs sans donner leur trajet. Donc, les étudiants promettent de faire plein de choses illégales. Pourquoi on les arrête pas avant? (…) J’ai un nom ici (…) On attend quoi? (…) Ce qui est arrivé à Naomie (…) Certains communistes carrés rouges, ça fait leur affaire. Ils ont leur martyre. C’est de la provocation. Ils veulent ça. Ils l’ont pas mis en avant pour rien, Naomie. (…) Ce qui est arrivé à Naomie, c’est la conséquence d’une stratégie de communication de monter ça. »

2015.03.30-06.52-933-ArreterLesEtudiantsAvantLaManif.mp3

Battre des étudiants pacifiques, les étiqueter comme étant des « terroristes », ça aussi Pinochet approuve.

CHOI: les étudiants sont des terroristes (00:01:47)
31 mars 2015, Maurais live avec Lise Ravary et Dominic Maurais
10h30 : Les étudiants « sont menés par des anarchistes et des casseurs (…) C’est quasiment du terrorisme. Du terrorisme urbain. Du terrorisme scolaire. C’est-à-dire, ils terrorisent, font peur, brisent, cassent, privent les gens de liberté. Ils intimident aussi. (…) Allez-vous en chez-vous, ou vous aller passer à tabac. »

Maurais_live_31_03_2015-10h30-Allez-vousEnOuVousAllerPasserTabac.mp3