Bouchard commente le cas Roy: « je vois pas de scandale là-dedans »

Le 7 août dernier, le candidat indépendant Claude Roy exprimait des propos racistes à l’antenne de CHOI. Il laissait entendre que les Arabes causaient plus de problèmes que les Asiatiques. Après avoir refusé de le faire, il s’est excusé le 10 août 2012.

Le 93.3 a rapidement pris ses distances avec leur candidat en des termes sans équivoque. Gilles Parent ajoutant toutefois que les Cols rouges c’est « toujours une maudite bonne idée ». CHOI a tourné en dérision les propos de M. Roy, Carl Monette riant à gorge déployée à ses propos et le traitant de « ti-coune ».

Les excuses du 93.3 et les condamnations de CHOI ont été hautement publicisées. Pourtant, la réaction de Sylvain Bouchard, initiateur des Cols rouges, et celle d’un autre animateur populiste de droite, André Arthur, sont passées inaperçues.

Bouchard et Arthur dans la mêlée
Sylvain Bouchard, en vacances au moment des évènements, s’est exprimé le 8 août par téléphone avec ses remplaçants au 93.3.

« Moi je vois pas de scandales là-dedans », a-t-il dit. « C’est un bon col rouge ». « Il a voulu dire qu’au Québec, on devrait choisir des immigrants qui ont des chances rapidement de trouver un emploi », pour conclure: « peut-être qu’il a été malhabile un peu avec ses propos ».

Réaction de Bouchard aux déclarations racistes de Claude Roy 

De son côté, André Arthur a dit sensiblement la même chose que son collègue à l’antenne de KOOL FM, le 9 aout. « C’est pas du racisme, c’est normal qu’un pays choisisse ses immigrants » (…) « à la minute que quelqu’un parle d’une façon légèrement négative d’un groupe plutôt qu’un autre, c’est un raciste! » a ajouté Arthur.

Arthur commente les déclarations de Claude Roy

Pour poursuivre avec cette tirade:

« Au Québec, les personnes du monde arabe sont un peu privilégiées dans l’image populaire, de Radio-Canada en particulier et des journaux, parce que ça comprend les Palestiniens. Les Palestiniens, c’est des gens qui ont été un peu bardassés par les juifs. Les juifs, au Québec, c’est pas d’hier qu’on en dit du mal parce que ça nous vient bien. Ça nous a été enseigné par nos curés qui disaient « ces méchants juifs qui ont tué Jésus ». Donc, on a un double standard. Mais on n’en parle jamais. On a le droit de dire « Les filles vont passer avant les gars », quand on cherche des animateurs au débat des chefs. »

Fidèles à leurs habitudes, Bouchard et Arthur minimisent les déclarations racistes de Claude Roy et refusent de parler de racisme.

On se souvient que Sylvain Bouchard n’avait également vu aucun problème à ce qu’un sympathisant fasciste menace les étudiants en grève. Là encore, il avait minimisé la gravité de ce qui était dit: « Tout est beau sauf le bout sur les fascistes des années 20 et 30 », avait-il déclaré.

En ne condamnant pas clairement les propos racistes, la radio-poubelle fait preuve d’une coupable complaisance envers une droite plus radicale avec laquelle elle entretient des liens quasi-symbiotiques. Nous croyons qu’il ne s’agit pas nécessairement d’une association volontaire mais d’apports mutuels plus ou moins conscients.

Col rouge: le processus de sélection
Il est intéressant de revenir sur le processus ayant mené à la sélection du candidat Col rouge, Claude Roy. On se rappelle que Sylvain Bouchard avait souhaité faire une sorte de « Député académie » pour sélectionner un « franc tireur, un peu comme Amir Khadir, qui pourrait parler en notre nom ». L’objectif caché étant d’aider son émission matinale, Bouchard en parle, à reprendre la première position dans les sondages BBM. Quatre jours avant, CHOI avait ravi la première place.

Près d’une dizaine de candidats avaient postulé pour être le candidat Col rouge. Chacun exprimaient ses idées et opinions dans des capsules audio que tous pouvaient écouter en ligne. Quelques jours plus tard, plus que deux personnes étaient en lice: Claude Roy et Martin Gill.

Ce premier tri a été réalisé arbitrairement par le 93.3. C’est eux qui ont décidé, unilatéralement, de ne conserver que ces deux personnes. On peut estimer qu’elles ont été sélectionnées parce que ce sont ceux avec qui la radio-poubelle se sentait le plus d’affinités. Ceux-ci étant parvenus à reproduire fidèlement leur discours.

Alors que Sylvain Bouchard assurait, avec le RCR, vouloir donner « une voix au peuple », celui-ci a imposé ses choix personnels dans la sélection de 90% des candidats. Les dés ont été pipés.

C’est seulement après ça qu’un vote en ligne a été lancé pour départager le candidat le plus populaire entre les deux restants.

C’est donc dire que le 93.3 a une grande responsabilité dans le choix de Claude Roy comme candidat. Monsieur Roy avait déjà travaillé pour le 93.3 dans le passé. Son discours coïncidait donc parfaitement avec celui de la radio-poubelle, également raciste.

Un racisme structurel
Les radios 93.3 et CHOI sont coutumières avec les propos racistes. Il y a quelques jours, Mailloux traitait les Arabes de « peuple taré » à l’antenne de CHOI. De plus, Maurais possède une chronique régulière intitulée « Le vivre ensemble« , dont l’introduction audio ne laisse aucun doute quant à leur perception négative de l’immigration. On y entend souvent la chronique islamophobe de Marc Lebuis, du site web « Point de bascule ».

Sur ce site, on retrouve tous les grands noms de la droite néoconservatrice américaine, de l’extrémisme sioniste et de l’extrême-droite identitaire européenne et québécoise : Samuel Huntington, Daniel Pipes, Geert Wilders, Jean Renaud, Maurice G. Dantec, Bat Yeor, etc. Leur conception du monde est manichéenne : un combat fantasmé entre la civilisation occidentale et le fanatisme islamiste.

– Le combat islamophobe de Marc Lebuis et de Point de bascule Canada

En 2009, lors du conflit entre le Liban et Israël, Sylvain Bouchard avait affirmé que les Arabes n’avaient pas la même « conception de la mort que nous », et qu’il s’agissait pou eux de quelque chose de moins important. Il avait également appuyé l’emploi de la torture par la CIA. Plus récemment, il a affirmé que si les manifs étaient vigoureuses à Montréal, c’était à cause des gens « venant du Moyen-orient » (…) amenant « avec eux un fort ressentiment, probablement justifié, de haine et de colère envers l’oppression ».

Le problème de racisme de la radio-poubelle n’est donc pas nouveau et n’est pas non plus l’affaire d’une minorité d’individus. C’est un problème qui est structurel de style « talk radio » importé des États-Unis. Le racisme, le sexisme, la propagande, l’incitation à la haine, l’homophobie en font partie intégrante. Elle prend essor en attaquant systématiquement les minorités opprimées. Ce problème ne peut pas être corrigé. C’est pourquoi nous réclamons la fermeture de la radio-poubelle.