Archives pour la catégorie audio

Une femme se fait violer par son conjoint? Le problème est la libido de cette femme, selon Pierre Mailloux

Pierre Mailloux

Une femme appelle sur la ligne ouverte de Pierre Mailloux. Elle affirme être régulièrement violée par son conjoint… et Pierre Mailloux et Josey Arsenault déplorent ses médicaments qui nuiraient à sa libido.

Donc, puisque vous subissez des viols répétés par votre conjoint, vous pouvez corriger le problème en vous rendant encore plus disponible sexuellement. Le problème n’est pas que l’homme remplisse ses besoins sexuels sans votre consentement, le problème c’est que vous n’en éprouvez aucun plaisir.

Ces propos ne sont-ils pas une incitation à commettre un acte criminel, un viol?

Ce qui est remarquable dans cet extrait, c’est la culpabilisation de la victime. Pierre Mailloux, feignant l’empathie, cherche à prendre l’auditrice en défaut. Pas l’agresseur, non. Lui, c’est correct. Selon Mailloux, la femme serait suspectée d’être tombée enceinte, et elle est coupable de ne pas se livrer aux désirs sexuels du violeur.

Remarquez que le mot viol n’est jamais employé dans l’extrait audio.

Mailloux est un promoteur du viol. En octobre 2016, il affirmait que la seule issue pour une femme face à un homme en érection est de se soumettre à ses désirs. Que toute tentative de discipliner les hommes à avoir une attitude plus respectueuse serait vouée à l’échec. Quelques jours avant, il affirmait aussi que parfois des « non » sont des  »oui ».

C’est de l’incitation à la violence et vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ et écrire une lettre aux annonceurs.

FM93 : femme violée, manque de libido

24 mai 2017, Doc Mailloux et Josey, avec Pierre Mailloux, Josey Arsenault et Martine (00:09:37)

10h18 : Martine – « J’ai la maladie de Crohn depuis l’âge de 20 ans (…) Il voulait faire du sexe tous les jours (…) même si je disais non, il me pénétrait quand même (…) »

« PM- Vous trouvez pas ça drôle, vous êtes malade, vous avez de la misère à vous trainer, vous faites un autre enfant? (…) »

PM- « Qu’est-ce que vous aviez comme traitement pour la dépression? »

M- « Du Cipralex »

PM- « Est-ce que le Cipralex a eu un impact sur votre appétit? Gain de poids? Et sur votre appétit sexuel? »

M- « (…) J’avais pas d’appétit sexuel. »

PM- « Vous trouvez pas ça drôle qu’on essaie de vous guérir d’une dépression, alors que la principale plainte du conjoint est votre piètre libido. Le médecin vous prescrit un médicament qui va annihiler votre libido. Tu vois, on s’en va où avec ça? (…) »

JA- « Le problème, c’est le manque de libido, et on donne de quoi pour enlever la libido. »

PM- Et c’est pas un reproche qu’on vous fait Martine (…) »

2017.05.24-10.18-933-viol-libido.mp3

22 personnes transgenres voudraient imposer leur réalité à la terre entière, selon Alex Leblond

On pourrait résumer l’extrait suivant par « Moi, les transgenres, ça me dérange pas, sauf que… »

Le club-école de Radio X a bien appris la leçon sur les personnes transgenres. Pour résumer quinze  minutes de radotage inepte: les personnes transgenres, c’est une minorité qui veut imposer son respect au monde entier et puisqu’elles ne sont pas nombreuses il faut juste les ignorer et continuer de les dénigrer.

Alex est le fils de Stéphane Leblond, du syndic LeBlond et Associés, celui qui achète plein de pubs à Radio X et qui répond des insultes à ceux qui dénoncent l’homophobie de la radio-poubelle.

En passant, Alex, si on étendait la même chose aux personnes handicapées, il faudrait retirer toutes les rampes d’accès, les ascenseurs et tous les aménagements installés pour les accommoder. Puisqu’elles sont une minorité. Et on pourrait étendre cette idée à toutes les minorités, les enfants autistes, les immigrants et les gais, entre autres, tant qu’à ça.

C’est de la discrimination pure et simple en raison du genre et vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ et écrire une lettre aux annonceurs.

Radio X: les transgenres veulent imposer leur mode de vie au monde entier

14 mai 2017, Le show du weekend, Alexandre Leblond, Raphaëlle Beaupré, un auditeur
(00:15:39)

Entre 6h30 et 9h : AL- « Là où j’ai un problème, c’est quand ces gens-là qui représentent une infime minorité veulent que leur réalité s’adapte à la majorité (…) Y en a qui vont être contre le fait que ces gens-là aient des enfants. on s’entend que l’enfant aura pas l’ambiance la plus normale comparativement à ses camarades de classe (…) Quand tu représentes une minorité… tu fais ce que tu veux, mais… tu restes une minorité. C’est pas à la majorité à s’adapter à toi. C’est à toi de t’adapter un minimum à la majorité (…) »

AL- « C’est pas vrai que les médecins, qui ont fait des années d’études, doivent tout renier ça pour s’adapter à ta situation à toi (…) C’est un pattern qui semble se dessiner chez ces gens-là. On dirait qu’ils ont tellement une vision unilatérale de la société dans laquelle ils vivent. Parce que, quand une réalité s’applique à eux, elle devrait s’appliquer à tout le monde. (…)

AL- « Est-ce qu’on va changer de A à Z les pratiques médicales des 100 dernières années à cause de 22 personnes? Qui… je comprend qu’ils se sentent persécutés, mais c’est pas 22 personnes qui devraient déterminer le vocabulaire de 8 milliards de personnes et la manière dont 8 milliards de personnes vivent la maternité (…)

AL- « C’est complètement débile. On dirait qu’ils font pas la distinction. On dirait que, quand quelqu’un veut pas s’adapter à la réalité, il voit tout de suite ça comme de la persécution, alors que tout le monde t’accepte. Tout le monde s’en sacre carrément. Tout le monde se sacre de toi (…) Personne t’impose leur réalité à eux autres, pourquoi t’imposerais ta réalité aux autres (…) Aussitôt que tu fais une joke sur un transgenre tu es considéré comme transphobe (…) Je sais pas dans quelle réalité ces gens-là vivent, la grande majorité sont bien corrects, c’est toujours la minorité qui fait passer la majorité pour des cristies de débiles, c’est la minorité qui se retrouvent dans les journaux, c’est la minorité qui est assez imbécile pour appeler un journaliste, parce que normalement la majorité ont d’autres choses à faire. Autre chose à faire que des études sur 22 personnes à travers le monde, sur des hommes qui accouchent. »

A: « Peut-être qu’il y a un trouble d’évaluation psychiatrique de ces gens-là (…)  »

2017-05-14-981-des-hommes-enceinte-reclament-justice-on-derape-sur-la-liste-des-120-genres.mp3

Éric Duhaime veut supprimer votre droit de vote

Dans l’extrait suivant, Éric Duhaime réclame que le droit de vote soit attribué en proportion du montant d’argent versé à l’impôt. Plus tu paies d’impôt, plus tu as de votes. Donner le pouvoir aux riches, en somme. Ce type de gouvernement s’appelle une ploutocratie, et ça n’a rien d’innovant.

Et vu que les écarts de richesse sont importants au Québec (20% de la population en détient 70%), ça revient à dire que le vote de la majorité de la population ne vaudrait plus rien.

Étrangement, la discussion s’amorce alors que le duo Drainville-Duhaime aborde les votes des actionnaires de Bombardier. Pourtant, s’il y a bien une preuve que les riches dirigent déjà le Québec, c’est bien les milliards d’argent public versés à la famille Bombardier.

Duhaime n’est pas le premier animateur à revendiquer d’abolir le droit de vote des gens sur l’aide sociale. Déjà, André Arthur l’avait proposé en septembre 2015 et Sylvain Bouchard en janvier 2014.

Et comme Drainville le fait remarquer à Duhaime, tout le monde paie des taxes, même les plus pauvres. Monsieur Éric-je-connais-ça-moi-les-chiffres-Duhaime réplique que les taxes représentent une fraction « marginale » des revenus de l’État. Ça en représente quand même 21%!

Et Duhaime de poursuivre en disant que la démocratie, la santé et l’éducation ne sont « pas des droits ». Pourtant, tout ça est bien consigné dans les deux Chartes des droits et libertés. Donc, non seulement ce sont des droits, mais ils sont parmi les plus importants et les plus protégés au Canada.

Éric Duhaime affirme que les pauvres ne peuvent pas bien voter parce qu’ils sont en conflit d’intérêt… C’est rassurant de voir que Duhaime se préoccupe des conflits d’intérêt, lui qui empoche l’argent des concessionnaires automobiles tout en revendiquant un troisième lien, des élargissements d’autoroute et la suppression des voies réservées aux autobus.

La quantité de balivernes dans cet extrait dépasse largement les limites. Vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ et écrire une lettre aux annonceurs.

93.3: retirer le droit de vote à ceux qui ne paient pas d’impot

9 mai 2017, Drainville-Duhaime avec Éric Duhaime et Bernard Drainville (00:12:24)

11h20 : ED- « La démocratie avec l’argent, là. C’est-à-dire: une piastre, un vote. C’est pas de la démocratie, tout le monde est égal à tout le monde (…) On devrait faire ça en démocratie. Chaque dollar que tu mets à l’impôt, ça te donne un droit de vote. Si tu paies pas une cenne et tu ne fais que recevoir, bien tu fermes ta gueule, et tu n’as pas le droit de vote. Ça serait pas pire (…) Tu paies 10,000$ en impôt, t’as 10,000 droits de vote (…)

BD- Ça, ça veut dire que les 10 familles les plus riches du Québec pourraient probablement contrôler le gouvernement.

ED- Bien, c’est déjà mieux que le monde qui paie pas une maudite cenne d’impôt, puis qui décide qui va être élu au gouvernement, alors qu’ils ont même pas contribué. Ça va bien, voter pour un gouvernement qui dit: hé va dépenser ici, va dépenser là, quand c’est pas toi qui paie, t’es en conflit d’intérêt. Voyons donc!

BD- T’es en train de dire que les gens qui sont sur l’aide sociale, c’est pas des vrais citoyens.

ED- Ils devraient remercier le monde de leur donner de l’argent. Mais ils ne devraient pas dire donnez-moi en plus, je vais voter pour vous autres. Parce qu’en quelque part, c’est quasiment un hold-up sur ceux qui paient des taxes et des impôts (…)

ED- Parce que les taxes, on s’entend que c’est marginal en terme de revenus pour le gouvernement, par rapport aux impôts (…)

BD- L’éducation, les hôpitaux… « Là, tu vas commencer par le droit de vote, et après ça va être d’autres droits »

ED- « Premièrement, c’est pas un droit. C’est écrit où ça? L’éducation, c’est un privilège. Tous ces services là [hôpitaux], c’est un privilège. Il y a plein de monde sur la planète qui ont pas ça! C’est pas un droit pour tous les êtres humains du monde (…) »

ED- « Moi, j’ai-tu le droit d’arrêter de payer de l’impôt? Ah non, ça, ça existe pas ce droit-là. C’est juste les droits définis par les gauchistes (…) »

2017.05.09-11.20-933-dictature-des-riches.mp3

Les enseignantes, c’est des « maudites folles », selon André Arthur

André Arthur traite les enseignantes de « maudites folles » 56 fois et fait des parallèles entre leur souci de protéger la santé des enfants et les appétits sexuels des pédophiles.

Est-ce que les chroniques pré-enregistrées d’André Arthur sont validées par quelqu’un de BLVD avant leur diffusion? Où est le souci « de la meilleure qualité possible » des fils de riche qui sont propriétaires de BLVD?

Vous voulez réagir? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ, écrire une lettre aux annonceurs et signer la déclaration pour des ondes saines.

BLVD: les enseignantes, c’est des maudites folles

12 avril 2017, Arthur le midi, avec Pierre Blais et André Arthur (00:16:54)

12h : AA- « Ça va prendre combien de temps avant que les parents se révoltent contre la dictature des maudites folles? Les lunchs à l’école (…) La doctrine de la pédagogie au Québec, c’est « Les parents sont incompétents ». Ça, c’est la même attitude que les pédophiles. Si tu pognes un pédophile qui a taponné des enfants et que tu l’interroges, il va toujours finir par dire: « Les parents ne les aiment pas vraiment leurs enfants. Nous autres, on les aime pour vrai. » (…)

12-04-2017-blvd-enseignantes.mp3