Archives pour la catégorie audio

Arthur suggère que le président du CCIQ a brulé sa voiture lui-même

André Arthur réagit à l’attaque contre le président du Centre Islamique de Québec. Il soulève trois hypothèses dans l’extrait audio suivant. Deux d’entre elles font porter la responsabilité du crime à la communauté musulmane.

Arthur propose, entre autres, que c’est le président du CCIQ, M. Labidi lui-même, qui aurait mis le feu à sa propre voiture il y a trois semaines. Il ajoute qu’il serait membre d’une organisation islamiste « presque terroriste », les Frères musulmans.

Arthur dit que c’est plausible puisque c’est déjà arrivé dans le passé. Puis il sort de son chapeau une « histoire arrivée il y a une dizaine d’années dans un hôpital de Québec ». Le problème c’est qu’il ne donne pas la source, ni la date, ni les noms complets de qui que ce soit. Autrement dit, ça ressemble beaucoup à une histoire inventée! Si c’était vraiment arrivé en 2007, on pourrait facilement retrouver en ligne un article sur le sujet.

Mais la plus grosse bêtise d’Arthur c’est lorsqu’il suggère qu’il n’y a des menaces qu’au CCIQ et « jamais, jamais dans les autres mosquées ». C’est complètement faux (source: attaque contre 3 mosquées ici en 2014, vandalisme à la Mosquée de la Capitale en 2015, deux fois). Remarquez que même la mosquée de Lévis est aussi ciblée par les islamophobes.

Et si le CCIQ est d’avantage pris pour cible, c’est peut-être parce que les sites web de veille islamophobe en parlent souvent? Vous voyez, nous aussi on peut faire des hypothèses.

Le CCNR réagit très bien à la désinformation. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

BLVD: M. Labidi a mis le feu à sa voiture lui-même

31 août 2017, Arthur le midi, avec André Arthur (00:18:30)

12h : AA- « Comment la police peuvent-ils affirmer que c’est criminel? (…) Les autos qui prennent en feu, c’est fréquent (…) »

AA- « Oubliez pas qu’au Québec on est en préparation d’une commission méchante organisée par le gouvernement Couillard pour dire que les Québécois sont des vilains racistes (…) »

AA- « C’est un secret de polichinelle que dans la communauté musulmane de Québec (…) il y a une rivalité entre la communauté musulmane et le CCIQ (…) La communauté musulmane de Québec a peur des extrémistes du Moyen-orient et de leur influence à Québec (…) Les frères musulmans (…) Selon beaucoup de musulmans à Québec, le CCIQ de M. Labidi est identifié aux Frères musulmans (…) »

AA- « [Les menaces] c’est drôle, c’est toujours au CCIQ là que ça arrive. Jamais, jamais dans les autres mosquées (…) Alors si c’est un fou ou un agitateur, j’espère qu’on va le pogner. Si c’est un ennemi ou un rival au sein de la communauté musulmane de Québec qui commence à en avoir assez de Monsieur Labidi et de son attitude un peu plus extrémiste, j’espère qu’on va le pogner et il reste une troisième option, c’est un manipulateur interne [Arthur suggère que ce serait M. Labidi] (…) On n’entend jamais se plaindre les autres mosquées de Québec (…) Un manipulateur qui pourrait risquer de se faire du mal à lui-même pour avoir l’air sympathique? Ça serait épouvantable (…) »

31-08-2017-12h-blvd-arthur-cciq.mp3

Attaque contre la communauté musulmane: Il n’y a pas de montée de l’intolérance, selon Gravel et Fillion

Denis Gravel

Le Centre Culturel Islamique de Québec est de nouveau la cible d’une attaque islamophobe. Cette fois, c’est le président du Centre qui est ciblé. Sa voiture a été incendiée. L’affaire a été dévoilée aujourd’hui.

La radio-poubelle réagit dans les extraits audio suivants. Et puisque leurs mains sentent l’essence, voila les moyens utilisés pour noyer le poisson:

  • Il faut attendre la conclusion de l’enquête avant de dénoncer le racisme
  • La violence doit être rejetée « de toutes parts » (les brutes activent le mode Calinours)
  • Il n’y a pas de montée de l’intolérance à Québec
  • C’est nous les victimes

Il est aussi sidérant de constater le manque d’empathie presque total des animateurs. Ils sont plus préoccupés par l’image de la ville que par les gens ciblés par l’attaque. Et leur posture de victime, alors qu’ils agissent dans l’impunité, est sidérante.

Pour notre part, nous offrons tout notre appui à la communauté musulmane de Québec.

Radio X: peur pour l’image de Québec

30 août 2017, Fillion, avec Jean-François Fillion et Dominic Dumas (00:20:01)

10h15 : JF- « La région de Québec va se faire swinger pas à peu près (…) Dans la gang d’antifas, il y a des pas fins non plus. »

Puis, Jeff Fillion semble sortir de son corps un instant…

JF – « Peu importe si vous allez à une mosquée ou pas, on vous aime, c’est important de le dire (…) »

DD- « Il y a un auditeur qui m’a appelé tout à l’heure de Val-Bélair, et son voisin, son char a brulé aussi, c’était un incendie criminel et le gars c’est un noir. Ça as-tu un lien si c’est un noir? (…) »

JD- « Il y a un spectacle là-dedans (…) Vous allez voir, on va se faire frapper pas à peu près pour les 48 prochaines heures. »

radiox-2017-08-30-10h15-fillion-reaction-attaque-cciq.mp3

Radio X : Il n’y a pas de climat raciste

30 août 2017, Gravel dans le retour, avec Denis Gravel (00:18:29)

14h15: DG- « Moi, je me sens pas coupable de rien (…) J’espère qu’on se servira pas d’un événement pathétique comme ça pour faire passer les gens de Québec [expression codée signifiant « les animateurs de radio de Québec » ou tout simplement « moi »] pour des colons (…) On essaie de faire croire qu’il y a un climat raciste à Québec. C’est faux, c’est pas vrai (…) »

DG- « Faut pas tomber dans la game où on essaie de faire plonger désespérément la ville de Québec. Une game d’intolérance où quiconque a une opinion doit se sentir coupable de la dire (…) On essaie de nous amener encore plus bas dans la censure [quelle censure?] et faudrait se sentir mal de poser des questions sur certains enjeux (…) »

2017-08-30-14h13-gravel-onestpascoupables.mp3

30 août 2017, Gravel dans le retour, avec Denis Gravel (00:15:57)

16h15 DG-« Si je me lève un matin et que mon char est brulé, je sais pertinemment que Philippe Couillard n’appellera pas chez nous pour s’excuser (…) M. Labdi (sic), le premier ministre l’a appelé. Avec tout le respect que j’ai pour ce citoyen que je ne connais pas, on n’est pas rendu un petit peu loin là? (…) Le sujet est à la mode. Tout le monde veut se sentir coupable d’intolérance (…)  »

Puis, ça dérape vers le cimetière confessionnel musulman. Gravel fait cette étrange suggestion: on devrait incinérer tous les corps et ceux qui ne sont pas contents, ils n’ont qu’à aller vivre ailleurs!

DG- « Les histoires de cimetières, astheure qu’on peut bruler les corps, on aurait pu régler ça facile pour tout le monde (…) Et là il y en a qui ont une religion et qui n’ont pas les mêmes valeurs, comment tu veux dire non à ces gens-là (…) À moins de leur dire: si ça ne vous plait pas, bien…. la planète est un vaste monde. Juste ça, j’imagine qu’il y a des gens qui pensent que je suis raciste de dire ça. »

2017-08-30-16h15-gravel-onestpascoupables.mp3

L’extrême-droite n’existe pas et la gauche est violente, selon Fillion

Jeff Fillion

Fillion a beau se déclarer d’extrême-droite, il n’aime pas la Meute. Trop nationaliste, pas assez économique à son gout.

Pourtant Fillion leur donne quand même un bon coup de pouce. Premièrement, il soutient que l’extrême-droite n’existe pas. Deuxièmement, il ajoute que le danger vient de la gauche, qu’elle est violente, et que la police doit utiliser la plus sévère brutalité à son endroit.

Fillion dit se baser sur le témoignage d’un policier présent à la manif de la Meute du 20 août. Il affirme qu’il aurait reçu de l’urine et des boules de billard, ce qui n’est corroboré par aucune autre source.

Historiquement, le fascisme a toujours été une force en opposition à la gauche. Bien avant d’être des antisémites ou des homophobes, les fascistes italiens avaient comme premières cibles les communistes.

Il s’agit donc d’incitation à la violence et de désinformation. Vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

Radio X: l’extrême-droite n’existe pas

25 aout 2017, Maurais live, avec Jean-François Fillion et Dominic Maurais (00:09:13)

8h20 : DM- « L’une des histoires cette semaine ça a été qu’il y a un club de boxe d’extrême-droite (…) arrêtez, joualvert, c’est 3-4 personnes qui font du shadow boxing dans un sous-sol (…) »

JF – « On exagère tout ce qu’on touche (…) »

DM- « MSNBC et CNN disent qu’il y a des nazis à la maison blanche et personne n’est là pour les contredire! (…) »

JF- « La gauche est folle. La gauche est remplie de haine (…) Lisez le programme du Front National, c’est gauche gauche gauche! (…) La Meute, tu vas leur parler, tu as affaire à des bons gauchistes nationalistes (…) »

maurais-live_2017-08-25-8h20-extreme-droite-existe-pas.mp3

Radio X: la face sur l’asphalte

22 aout 2017, Fillion, avec Jean-François Fillion (00:03:16)

12h15 : Fillion chiale que la police ne peut pas intervenir

JF- « La prochaine gang de mongols qui arrivent de Montréal, on fonce dans le tas. On leur frotte la face sur l’asphalte (…) il faut que tu fonces dans le tas (…) L’extrême-droite n’existe pas au Québec, come on. »

fillion_2017-08-22-12h15-tete-sur-asphalte.mp3

Le duo Duhaime-Ségal en appui à l’extrême-droite

Hier soir un groupe néonazi de Québec, Atalante, profite de l’épisode des demandeurs d’asile pour mousser son agenda raciste.

Ils ont donc posé quelques bannières à travers la ville indiquant « Remigration ». Selon Wikipédia:

« La remigration, désigne le retour dans un pays de personnes ayant précédemment émigré ou de leurs descendants (…) »

C’est un terme populaire chez les identitaires français, par l’extrême-droite donc.

Dans l’audio suivant, le duo Éric Duhaime et Myriam Ségal donne son appréciation de l’événement.

Aussi ils en profitent pour revenir sur Charlottesville, où des suprémacistes blancs se sont rassemblés avant-hier. L’un d’entre eux a tué une contre-manifestante.

Pour résumer la longue discussion Ségal-Duhaime:

  • L’extrême-droite a le droit de s’exprimer question de liberté d’expression.
  • Le problème selon Duhaime c’est que les banderoles [bannières] peuvent « nuire à la sécurité ».
  • Pour Ségal le problème c’est que les membres d’Atalante étaient masqués et cela « l’horripile ».
  • Le tueur est « un cave », mais ça leur prend 30 minutes et un courriel de critique pour ajouter simplement que c’est un suprémaciste blanc.
  • Les racistes et les antiracistes sont aussi mauvais l’un que l’autre, comme disait Donald Trump il y a 3 jours avant de se raviser.
  • Ils ne trouvent rien de raciste à vouloir déporter les non-blancs à l’extérieur du pays.
  • Duhaime fait un parallèle entre le déboulonnage de la statue du général sudiste Robert E Lee avec la statue de René Lévesque à l’Assemblée Nationale.

Et lorsque le duo critique la bannière « Bash the fash, solidarity means violence« , parce que c’est méchant, posons-nous la question, oseraient-ils en discuter avec un vétéran de la Seconde Guerre mondiale? Ces cheerleaders de l’armée canadienne ont-ils oublié ceux qui combattaient l’extrême-droite européenne l’arme au poing en 39-45? C’est pourtant la même gangrène!

Il s’agit donc de propos inacceptables et racistes. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

FM93: en appui à Atalante

15 août 2017, Ségal-Duhaime, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal

11h13: ED- « En terminant, on veut parler de ces banderoles qui ont beaucoup fait jaser à Québec (…)

MS- « Et qui sont présentées par les médias bien-pensants (…) comme des affiches haineuses »

ED- « C’est marqué remigration (…) »

MS- « Actuellement [les demandeurs d’asile] ils n’ont pas été chassés des États-Unis. Ce ne sont pas des gens qui demain matin vont se retrouver en prison. »

ED- « Je suis en partie d’accord avec ce que ces gens-là n’entrent pas. Fait que j’ai de la misère à voir quelque chose de haineux (…) De là à dire que c’est des slogans haineux, je trouve que c’est charrié, pas à peu près. »

MS- « À LCN tantôt, on parlait des affiches haineuses et on donnait en exemple deux images du site internet de la Meute dont une qui dit : supportons la GRC. »

ED- « Bien là, supportons l’autorité, nos policiers, notre justice, j’espère que c’est pas haineux! (…) »

MS- « En quoi est-ce que c’est haineux de dire qu’on soutient la GRC? (…) Par contre, les journalistes hier ont assisté à une manifestation de solidarité envers les victimes de Charlottesville. »

ED- « Ça, on n’en a pas parlé, mais il y a une manifestation qui a dégénéré de suprémacistes blancs et d’antifas, la gauche radicale. »

MS- « Y a un cinglé qui a foncé dans la foule et qui a tué une jeune avocate (…)

ED- « C’est un cave! Et tout le monde doit dénoncer ça (…) c’est un fou. Par contre, ceux qui répliquent, qui prônent la non-violence, c’est là que c’est bizarre.  »

MS- « Hier à Montréal, les affiches c’est  »bash the fash, solidarity means revenge » (…) »

ED- « Est-ce que c’est haineux ça? C’est pas mal plus haineux que dire remigration! Hier, tu as vu la manifestation à Charlottesville, ce qui ont fait? Ils ont pris une statue des confédérés et ils l’ont sacrée à terre. Ils ont abimé un bien public, comme des sauvages, au nom de dénoncer la violence! (…)  »

MS- « Il y a un mouvement aux États-Unis au sujet des statues des sudistes célèbres. Les mouvements qualifiés de droite disent : ça fait partie de notre patrimoine.

ED- « Ça fait partie de l’histoire, qu’on l’aime ou pas, il y a des fédéralistes qui aiment pas la statue de René Lévesque devant le parlement (…)

MS- « J’aime pas plus les gens masqués du côté gauche que du côté droit. »

Puis, le duo revient plus tard suite à un courriel critiquant cette discussion.

11h42: MS- « C’est vrai que cet homme-là est un nazi crackpot qui fait partie d’un mouvement (…) » [ouf ça a été difficile] « Mais ce n’est pas une organisation qui l’a envoyé faire ça. Les fils se sont touchés. »

ED- « Il ne fait pas partie d’une organisation terroriste (…) Il n’a pas été manipulé par des imams sur internet. »

MS- « De la même manière quand un islamiste intégriste fait une connerie, on ne peut pas dire que tous les islamistes sont comme ça [Pourtant ils le disent souvent], de la même manière on ne peut pas dire parce qu’il y a un crackpot d’un mouvement suprémaciste blanc qui fait une connerie que tout le mouvement est condamnable (…) »

MS- « Ces gens-là ont le droit de s’exprimer dans le cadre de la légalité. »

2017.08.15-11.00.01-933-charlottesville.mp3

« Les immigrants illégaux affluent aux frontières » : Éric Duhaime tient une ligne ouverte raciste

Des centaines de personnes traversent la frontière canadienne suite aux menaces du président des États-Unis, Donald Trump.

Éric Duhaime n’est pas content et ouvre ses lignes après avoir bien crinqué son auditoire avec un discours catastrophiste. Comme de bien entendu, les racistes répondent en grand nombre à l’appel de leur gourou.

Au fait, Éric Duhaime répète abondamment que ces migrations sont illégales, ce qui est faux. Il se demande aussi pourquoi ces gens ne passent pas par les douanes. C’est très simple: parce qu’ils seraient automatiquement refoulés au pays d’où ils viennent.

Il s’agit donc de propos erronés et racistes. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

FM93: ligne ouverte fanatisée sur les immigrants

7 août 2017, avec Éric Duhaime, et des auditeurs anonymes (00:51:31)

11h37 : ED- « Les immigrants illégaux continuent à affluer aux frontières (…) »

AA- « C’est plus une frontière, c’est une passoire (…) »

ED- « Trump a dit que (…) ceux qu’il veut pas, c’est ceux et celles qui ont un casier judiciaire. C’est-tu eux autres qu’on est en train d’accueillir? (…) »

AA- « Je pensais pas connaitre une calamité au Québec, au Canada avant de mourir. (…) Si on disait qu’on n’est pas raciste, bien on va le devenir (…) À part ça, pourquoi tant d’Haïtiens? On sait comment ils sont tellement travaillants! (…) Il s’en viennent ici se faire vivre pour rien (…) »

AA- « Ça là, le problème c’est l’immigration. Mais le problème, c’est la gogauche qui gouverne toute la machine, que ce soit au provincial ou au fédéral (…) »

AA- « Ça va prendre quelqu’un de responsable pour rassurer la population parce que c’est une forme d’invasion. Écoutez c’est grave, et je ne comprends pas qu’il n’y ait pas des gens qui agissent avec une main de fer (…) »

ED- « Parce que là, ça rentre par centaines, puis si on continue à être une passoire, il va y en avoir des milliers, et si ça continue ça va être 10,000, et si on continue ça va être 100,000! Ça finira jamais là (…) »

AA- « Les politiciens, c’est des traitres à la nation (…) »

AA- « Combien qu’il y en a qui vont s’infiltrer? (…) Ils viennent du Tchad, ils viennent du Nigéria. C’est quoi la religion qu’ils pratiquent là-bas? (…) »

ED- « C’est ça qui me fait peur, on risque de se ramasser avec les immigrants les moins désirables (…) On s’occupe pas de notre monde, mais on s’occupe des gens qui entrent ici comme les criminels (…) Il y en a combien des gens qui sont des criminels? (…) »

AA- « Si on les garde pas là, faut-tu les renvoyer jusqu’en Haïti et en Afrique, ou on les retourne aux États-Unis? (…) Moi je leur mettrais des micropuces (…) »

AA- « Écoute Éric, toi tu m’as pompé tantôt là! (…) »

AA- « Pourquoi eux-autres, les immigrants, sont capables d’avoir de l’aide sociale quand moi ça fait 15 ans je travaille dans la construction et j’ai jamais eu de l’aide sociale (…) Eux-autres ont-ils déjà travaillé? (…) »

ED- « On met des grillages! (…) Avec des barbelés au-dessus (…) Des clôtures Frost ça coute vraiment pas cher (…) »

AA- « Je suis en beau tabarnac! (…) »

ED- « On est une des plus grandes terre d’accueil. Alors ceux qui disent qu’on fait du racisme systémique là, un instant! (…) Le gouvernement est en train de faire une commission sur le racisme systémique, j’ai l’impression qu’il est en train de s’assurer qu’il y ait des racistes au Québec. Parce que de la manière qu’il agit là, il joue avec les braises de l’intolérance (…) »

AA- « On est rendu à presque 4% de Noirs au Québec, là. Et 4% de musulmans (…) »

AA- « Le désastre européen, c’est une question de temps avant que ça arrive ici (…) »

ED- « Ça me fait peur, j’espère qu’on ira pas jusque là, mais… À écouter nos dirigeants, j’ai l’impression que c’est vers là qu’ils souhaitent qu’on aille (…) »

AA- « Les assistés sociaux, ils ont pas de coupons pour aller manger 3 fois par jour là (…) »

ED- « Comment ça qu’on leur donne des coupons pour aller manger au restaurant? »

AA- « Pourquoi il y a pas un pot de beurre de pinottes et un pain, là, sur le bord de la table? (…) »

ED- « J’ai reçu plus de 100 courriels, j’ai reçu 22 appels, il n’y en a pas un qui est d’accord (…) »

AA- « Moi si j’étais le gouvernement haïtien, je ferais venir un gros gros bateau, vide les prisons, ça leur coute cher garder ça, et toute la gang de pourris qui sont là-bas, t’es embarque dans le bateau et tu les envoies à Québec (…) »

AA- « Pourquoi on prend pas tous ces immigrés là illégaux, on les embarque (…) et on les retourne tous dans leur pays? (…) »

ED- « C’est sûr que votre solution c’est meilleur que le statu quo! (…) »

2017.08.07-11-933-crise-migrants.mp3

Ironique de voir la quantité de gens qui évoquent l’aide sociale pour dénigrer les migrants soi-disant privilégiés. Radio X fait pourtant la guerre aux pauvres depuis des années.