Archives pour la catégorie étudiant

Les meilleurs moments de Nathalie Normandeau

normandeau

La carrière en radio de Nathalie Normandeau est mise en suspens depuis hier, avec son arrestation par l’UPAC. Dans ce métier, elle a fait office de météore. En 15 mois, elle a fracassé ses compétiteurs en s’imposant comme celle dont l’émission est la plus populaire le midi.

Nous avons décidé de faire un petit résumé chronologique du parcours de cette fulgurante carrière. Voici les meilleurs moments. Tout ce que nous affirmons est confirmé par les extraits audio en hyperliens.

Manipulation

Le 13 mars 2015, par une technique de manipulation éprouvée, le duo Normandeau-Duhaime invite une étudiante à dénoncer le mouvement de grève à l’Université Laval.

Le hic, c’est qu’il s’agit d’une ancienne candidate du Parti Conservateur du Québec. Information que le duo prend soin de camoufler aux auditeurs.

Une démocrate, la Normandeau? Au cours de l’entrevue, elle affirme:  « Tu es étudiant, ta job c’est d’étudier. Si un jour tu veux contester les politiques du gouvernement, tu le feras quand tu seras sur le marché du travail ». Étudiant, étudie et ferme ta gueule.

Incitation à la violence

Le 11 mars 2015, Duhaime dénonce la mollesse des politiciens envers Greenpeace. Il invite ceux-ci à faire usage de violence en affirmant: « Les gants blancs, ça fera. Ça va prendre des claques sur la gueule aussi, là ».

Que fait Normandeau? Elle complète les propos violents de son collègue en fustigeant les « méthodes terroristes » du groupe écolo.

La discussion fait suite à la déclaration du maire de Saguenay, Jean Tremblay, invitant la droite à s’unir contre les « intellos de ce monde ». Normandeau a choisi son camp.

La loi et l’ordre

Lors du mouvement de grève du printemps 2015, la ligne ouverte de Normandeau-Duhaime est le rendez-vous des tenants de l’autorité. Le 17 mars 2015, un auditeur y réclame l’intervention de l’armée. C’est Duhaime qui tempère, tout en laissant l’auditeur s’exprimer jusqu’au bout. « C’est un peu prématuré », conclura Duhaime.

Le tapis rouge est déroulé pour les carrés verts. Les deux animateurs font la promotion d’un cocktail de financement au bénéfice de Jean-François Morasse, pour financer une poursuite contre Gabriel Nadeau-Dubois.

Grâce au 93.3, la petite clique d’opposants à la grève n’a jamais eu autant de visibilité et de crédibilité.

Le 23 mars 2015, Normandeau affirme que si elle était étudiante, elle forcerait les lignes de piquetage. Un auditeur de la ligne ouverte invite à faire usage de violence: « Est-ce qu’on sort nos barres à clous pour leur casser la gueule? » Normandeau, feignant l’indignation, laissera quand même l’auditeur s’exprimer jusqu’au bout.

Contre les chaines humaines

Le 3 septembre 2015, des chaines humaines se forment autour des écoles en soutien à l’éducation publique.

Normandeau et Duhaime fustigent les parents, laissant entendre que tout est organisé par les syndicats et que c’est immoral que des enfants participent. Normandeau admet quand même qu’elle a déjà utilisé des enfants pour ses propres campagnes électorales.

Instrumentalisation

Le 21 octobre 2015, Normandeau l’ingénue révèle que son objectif n’est pas d’informer, mais bien d’influencer. « C’est pas nous qui prend les décisions mais on a une capacité d’influencer (…) En mettant de la pression, ça peut convaincre certains ministres de bouger. », dit-elle.

Duhaime affirme aussi qu’à l’antenne du 93.3, Normandeau a « peut-être autant de pouvoir » qu’en tant que vice-première-ministre.

Elle remet ça le 7 janvier 2016. « On influence aussi, d’une certaine façon, on continue d’influencer. », dit-elle.

« Pour bien informer nos auditeurs », clame pourtant la pub du 93,3.

Anti-communiste, comme en 1950

Le 4 mars 2016, le duo compare un camp de formation féministe tenu au Cégep Limoilou à la Chine communiste des années 50.

« Camp de formation, ça fait communiste hein? », dira Nathalie Normandeau. Duhaime ajoute: « C’est très près de Mao Tsé Toung » (le dictateur responsable de dizaines de millions de morts).

Dans la même conversation, Duhaime affirme que les féministes sont en fait des suprémacistes (prônant la domination des femmes sur les hommes). Normandeau se dit tout à fait d’accord avec cette affirmation.

Puisque le duo ne s’embarrasse pas de comparaisons boiteuses, personne ne nous reprochera sans doute de les comparer à Pinochet pour leur autoritarisme, leur rejet de la démocratie étudiante et leur anti-communisme.

Les incorruptibles

Le 8 octobre 2015, Normandeau est en colère. Elle s’insurge violemment contre une distribution de sandwichs dans un collège de Lévis.

La plus citée à la commission Charbonneau dénonce que des étudiants se font « acheter ». Elle parle d' »opération charme » et conclut qu’elle « fait une petite montée d’hormones, car on dénonce l’hypocrisie et la manipulation. »

Rien de moins. On aurait souhaité autant d’indignation quand elle s’est fait offrir des billets de Céline Dion par Lino Zambito.

normandeau

Corruption

Tout en dénonçant la « corruption » des étudiants par des sandwichs, Normandeau démontre qu’elle n’a rien retenu des leçons d’intégrité de la commission Charbonneau.

En appuyant Jean-François Morasse dans sa croisade contre GND, Normandeau omet de révéler ses conflits d’intérêts. En effet, son propre avocat, Maxime Roy, est le même que celui de Morasse.

Dans n’importe quel média, au pire tu annonces ton conflit d’intérêt. Tu joues franc jeu. Au mieux, tu évites le sujet. Tu n’en parles pas puisque tu es partie prenante.

Le 9 février 2016, elle fait même une entrevue complète avec son propre avocat sans jamais révéler leurs relations.

« On s’est attaqué gratuitement à mon intégrité », affirme Nathalie Normandeau suite à son témoignage à la commission Charbonneau.

Visiblement, c’est comme Lise Thériault et le féminisme. Normandeau ignore la définition du mot  »intégrité ».

Des commentateurs ont cru que Nathalie avait le rôle de modérer les propos du libertarien Éric Duhaime. Pourtant, vous remarquerez que Normandeau était d’accord avec Duhaime sur la plupart des questions, même les plus controversées.

À la commission Charbonneau, on reprochait à Mme Normandeau d’avoir fermé les yeux sur ce qui se passait dans son entourage. On peut aussi constater que cette habitude s’est poursuivie à la radio.

En réécoutant ces extraits, une conclusion nous saute aux yeux. Ses mots les plus durs, Normandeau les réservait aux écolos, aux syndicalistes, aux étudiants. Ses mots pleins de miel, aux chambres de commerce, aux entreprises forestières, aux avocats.

L’émission désormais pilotée par Éric Duhaime, seul à la barre, sera-t-elle moins malhonnête? Moins mensongère, moins haineuse? Probablement pas. Il n’y a pas grand chose qui devrait changer avec le départ de Nathalie Normandeau.

On a juste une chose à dire: bon débarras!

Naomie se fait toujours intimider

maurais

Vous êtes victime de brutalité policière? Vous êtes jeune, étudiante et vous avez le malheur d’être une femme? Ça fait beaucoup de prises contre vous, ça. La radio-poubelle vous haït.

En tout cas, la haine de la radio-poubelle contre Naomie Tremblay-Trudeau ne s’est pas encore calmée. Celle-ci a reçu une bombe lacrymogène à bout portant dans le visage le 26 mars 2015. La police fait trainer les procédures judiciaires en longueur et c’est pourquoi on en reparle dans l’actualité.

Voilà Maurais ressortant les insultes comme l’an passé pour dénigrer Naomie.

CHOI : l’intimidation de Naomie se poursuit (00:01:34)

14 mars 2016, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet

7h40 : « DM- En prenant mes toasts de Nutella à matin je me suis dis: qu’est-ce qui arrive avec Naomie? (…) Un bon coup de Nutella en pleine gueule, bing bang. JC- Un pouf sucré. »

Monette_31_03_2015-12h55-Naomie-nutella.mp3

Naomie, cible d’une campagne d’intimidation et d’insultes écrivions-nous en avril 2015.

Rétrospective 2015: Le meilleur du pire

retrospective-annee-2015

Certains commentateurs croient que la radio-poubelle n’existe plus. Cet article est pour eux. Il s’agit d’une tentative de résumer l’année 2015 de la radio-poubelle. Et vous allez constater que la haine, l’intimidation, les insultes, les attaques contre la personne sont encore une réalité bien tangible.

Janvier

C’est une tendance que nous observons et analysons depuis la fondation de la Coalition en 2012: la proximité des idées de l’extrême-droite avec celles des animateurs populistes.

Nous avons donc rédigé une analyse établissant ces parallèles. L’article s’intitule Les amis des facistes et des intégristes. L’article fait beaucoup parler, au point que même Sylvain Bouchard s’en indigne. Quelques mois plus tard, celui-ci avouera tout de même son amour pour Marine Le Pen, cheffe du parti d’extrême-droite français, le Front National.

Février

La guerre à l’Organisation état islamique est déclenchée. L’occident tergiverse quant à la bonne méthode à employer. Voyez-vous, dans les démocraties libérales, on se préoccupe au moins un peu de l’opinion publique.

C’est cette ambivalence qui pousse Richard Martineau à avouer son admiration pour le roi de la Jordanie. Muselant les journalistes depuis 16 ans, ce militaire a été dénoncé par des organisations de défense des droits comme Amnistie internationale.

As-tu vu le roi de Jordanie qui a mis son treillis militaire, qui a fait comme Clint Eastwood, pis qui a dit : ma gang de fuckers (…) Ça c’est l’occident, on parle, on parle, on parle, un moment donné, c’est fini devant ces gens-là, les droits de l’homme et le respect des lois, tout saute, ça tient plus. – Richard Martineau

Martineau affirme que l’occident devrait s’inspirer de la Jordanie, ce qui aide à mieux comprendre quel genre de modèle de société vise la radio-poubelle. Radio-poubelle qui a maintes fois révélé son admiration pour des régimes autoritaires ici, ici, et ici.

Mars

Des groupes étudiants lancent le Printemps 2015, un mouvement de contestation des politiques austéritaires du gouvernement libéral. La radio-poubelle fait alors ce qu’elle sait faire de mieux: intimider, menacer et justifier l’usage de la violence policière.

Sylvain Bouchard, celui qui fait le plus d’efforts pour organiser la droite, commence par révéler son plan contre le Printemps 2015: des mises en demeure, des injonctions et des recours collectifs. Il propose aussi des contre-manifestations. Carl Monette, champion de la liberté d’expression, ordonne aux étudiants de se taire et fantasme sur le matraquage des étudiants et sur le fait de les « passer à la hose« . Les lignes ouvertes s’enflamment et un auditeur de Normandeau-Duhaime propose de régler le problème à coups de barre à clous.

Après une manifestation violente avec plusieurs blessés, dont une personne mordue par un chien policier, Gravel, Landry et Maurais font une journée hommage aux chiens policiers à Radio X. Ces animateurs se délectent de la violence contre des jeunes.

Alors qu’une manifestante, Naomie Tremblay-Trudeau, est gravement blessée au visage par une bombe lacrymogène tirée à bout portant, Denis Gravel et Jérôme Landry félicitent les policiers.

Avril

Naomie devient alors la cible d’une campagne d’intimidation et d’insultes durant plusieurs semaines.

Carl Monette mène la charge et utilise à répétition le quolibet de Naomie-Nutella. Il invite le Cégep à lui enlever son poste au conseil d’administration de l’institution scolaire. Dominic Maurais dit que la blessure de Naomie est une « faute partagée » entre elle et la police.

Sylvain Bouchard qualifie les étudiants de « petits bébés ». Pour Monette, ce sont plutôt des « morons » et des « déchets de la société ».

Pendant ce temps, tout ce qui se trouve de soi-disants journalistes de la radio-poubelle se présentent à l’Université Laval pour rapporter les actions des grévistes. Yannick Tremblay de Radio X se fait passer pour un étudiant pour forcer une ligne de piquetage. Jean-Simon Bui et Patrick Bégin du 93.3, provoquent une altercation. En tout cas, ils sont mal reçus par des étudiants aguerris.

Jean-Simon Bui, grand journaliste du 93.3, affirme sans ambages sur Twitter son appui aux carrés verts.

Gravel, Landry et Maurais de Radio X s’attaqueront à la porte-parole de l’ASSÉ Camille Godbout. Maurais la traite de « tarte » qui idéalise l’URSS, et Landry de « révolutionnaire de fond de short ».

Mai

Puis, à l’occasion du 1er mai, journée internationale de la classe ouvrière, la radio-poubelle poursuit les insultes et les propos haineux.

Carl Monette qualifie des protestataires syndicalistes « d’imbéciles », de « morons » et de « déchets ». Ce grand démocrate enjoint les policiers à arrêter tous les manifestants et à les « passer à la hose« . Un auditeur de sa ligne ouverte propose d’aller faire le ménage avec un madrier 2×4.

Puis, Monette, qui aime beaucoup la violence, décrit une vidéo dans laquelle on peut voir un protestataire se faire cogner dessus par la police.

« Trois coups de poing dans la face? J’y aurais mis la bouteille de poivre de Cayenne dans la face » – Carl Monette

Monette finit même par proposer aux étudiants d’aller en prison se faire violer par des détenus.

Pendant ce temps, le duo Gravel-Landry qualifie les étudiants de « crottés » et de « bums« .

« Vous êtes des crottés, des ratés, des crétins, des loosers (…) vous êtes des vidanges. C’est difficile d’être plus raté que ça. » – Denis Gravel et Jérôme Landry

Bouchard, inventif, qualifie les étudiants de « terroristes ». Dominic Maurais les traite plutôt de « fascistes », et de « crétins ».

Ça, c’est les mêmes qui ont déchiré leur chemise quand un humoriste a fait une blague sur les « mongols » de Québec.

Juin

Le 9 juin, le site de la Coalition reçoit un nombre de visiteurs record: plus de 15,000.

C’est le Badawigate. Jeff Fillion, ayant pourtant juré s’être assagi depuis son retour à NRJ, affirme que Raïf Badawi, un blogueur critique de la monarchie d’Arabie Saoudite, mérite sa peine de 1000 coups de fouets.

Monsieur libârté d’expression, monsieur « j’ai le droit de dire tout ce que je veux », se tord de rire à l’annonce du sort de Badawi. Fillion le qualifie de « cave » de « toton » « d’innocent » et de « fanfaron ».

Le gars est dans un des pays les plus totalitaires de la planète. Et il veut changer ça avec un blogue et écœurer tout le monde? St’un cave! J’m’excuse, mais les coups de fouet, il va les avoir. – Jeff Fillion

Cette fois, Jeff Fillion fera parler de lui pour les bonnes raisons. On décompte neuf articles sur le sujet et les caricaturistes se mettront de la partie.

Une déclaration de Fillion quelques jours plus tôt sur les transgenres, qui seraient la preuve de la décadence de la société, passera complètement inaperçue des médias.

Juillet

Dans le domaine des bons moments ignorés par les médias, saviez-vous que Carl Monette propose de tuer tous les condamnés ayant des problèmes de santé mentale? Exprimant sa répulsion pour la Charte des droits et libertés, Monette propose la chaise électrique ou une injection mortelle pour les criminels malades mentaux.

En 2014, Monette s’était même inspiré des nazis en affirmant:

Les pédophiles, les meurtriers, les violeurs, je les mettrais tous dans la même chambre puis je partirais le gaz, ça serait pas long. – Carl Monette

Août

En perte de vitesse dans les sondages, Radio X tente le tout pour le tout et engage l’ex « roi des ondes », la brute déchue André Arthur. Celui-ci ne tarde pas à retomber dans sa bonne vieille façon d’antan de faire de la radio en enchainant les attaques personnelles.

C’est ainsi qu’il éructe que les itinérants sont des « goélands », et que les scientifiques du bateau Amundsen sont des « parasites ».

Décidément, on ne s’ennuyait pas de lui.

Septembre

Prenant leur courage à deux mains, 83 organismes de la région signent une « déclaration pour des ondes saines ».

Ils affirment que la radio-poubelle tient souvent des propos « discriminatoires et diffamatoires envers certains groupes sociaux » et que la radio est « susceptible de provoquer une dégradation du climat social, voire de susciter des comportements violents. »

Sylvain Bouchard réplique en assurant vouloir cesser ses dons à Centraide. L’organisme finance plusieurs des groupes ayant signé la pétition.

Faites donc un don à Centraide.

Octobre

Le chroniqueur sportif Mario Roy se fait montrer la porte de Radio X. Pourquoi? Pour avoir critiqué les propos d’André Arthur contre Isabelle Gaston, l’ex-femme du meurtrier Guy Turcotte.

Il faut dire que Elle, qui est peut-être un peu manipulatrice, lui fait deux enfants (…) Un gars qui apprend que sa blonde est maintenant la maitresse de son meilleur ami. Comme preuve de jugement d’Isabelle Gaston, on a déjà vu mieux (…) Elle a réussi à le rendre fou s’il ne l’était pas déjà (…) Si quelqu’un vous présente Isabelle Gaston comme étant la victime dans cette affaire la, partez à rire. Les seules victimes, ce sont les enfants. Elle a manipulé cette cause là depuis le début pour se donner de l’importance »>les propos d’André Arthur sont forts critiquables, c’est le moins qu’on puisse dire.

« Elle, qui est peut-être un peu manipulatrice, lui fait deux enfants (…) Elle a réussi à le rendre fou s’il ne l’était pas déjà (…) Si quelqu’un vous présente Isabelle Gaston comme étant la victime dans cette affaire-là, partez à rire. Les seules victimes, ce sont les enfants. Elle a manipulé cette cause-là depuis le début pour se donner de l’importance. » – André Arthur

Quand un vieux babouin entre dans une nouvelle forêt, il marque son territoire en urinant un peu partout. On peut dire qu’Arthur a imposé son territoire à Radio X.

Novembre

Dépôt du rapport de Dominique Payette. Un gros pavé dans la mare. Madame Payette affirme que la radio-poubelle fait régner un climat de peur dans la région.

La radio-poubelle dément les conclusions du rapport mais répond quand même par la violence verbale et l’intimidation. Roby Moreault de Radio X traite Madame Payette de « laide » et Dominic Maurais l’accuse de vouloir imposer une dictature.

« Quand on parle de déconnectée, de péteuterie, de pédante, encore une fois de gens qui se placent au-dessus de la mêlée. (…) C’est vrai qu’elle est laide. » – Roby Moreault

De notre côté, nous avons publié deux petites analyses : Rapport Payette: la crise du bacon de la droite en dit long et Rapport Payette: la liberté et les journalistes, le grand malentendu.

Décembre

Avec les attentats de Paris, les islamophobes sortent du placard et se sentent justifiés de fustiger tous les musulmans de la terre.

Jeff Fillion affirme que les musulmans sont en guerre contre « les occidentaux et nos valeurs ». Pas les extrémistes, pas les musulmans intégristes. Les musulmans, point. Jacques Brassard assure que « tous les terroristes sont musulmans », une phrase désignée comme islamophobe par le Conseil de presse. Puis, Éric Duhaime concède que Donald Trump et Marine Le Pen ne proposent pas les bonnes solutions « mais soulèvent de bons problèmes ». Problème étant, vous l’avez deviné, les musulmans.

La Coalition est apparue en 2012 et poursuit son observation de la haine ordinaire, du sexisme, du racisme, de l’islamophobie et de l’homophobie. Depuis 2012, la radio-poubelle n’a cessé de prendre de l’ampleur. Mais nous croyons que notre travail permet de mieux révéler ce problème méconnu et de le mettre en lumière.

Les professeurs « se déguisent en parents », selon André Arthur

arthur

Les chaines humaines autour des écoles ont eu ça de bon qu’elles ont agi comme une dose de poivre de Cayenne sur la droite hystérique. Éric Duhaime accuse les syndicats de « prendre les enfants en otages ». Et André Arthur va jusqu’à voir un grand complot: les profs déguisés en parents. Et de comparer les élèves à du chocolat.

Pauvre Arthur, il a déjà besoin de vacances!

Vous trouvez ça inacceptable? Contactez les annonceurs.

CHOI : les étudiants comme du chocolat (00:07:41)
2 septembre 2015, Moreault en jase, avec André Arthur
11h27 : « Si vous cherchiez une raison pour détester les professeurs, vous l’avez eue, hier. Ils ont amené vos enfants (…) sur des similis lignes de piquetage. Puis leur ont donné des casseroles pour faire du boucan. Supposément pour améliorer l’école. (…) Est-ce que les employés de Laura Secord font la grève pour améliorer la qualité du chocolat? Jamais. Est-ce que les infirmières font la grève pour améliorer la qualité des soins? Jamais (…) C’est tous des déguisements qu’on a vus hier. Vous avez vu des professeurs se déguiser en syndicalistes et manipuler vos enfants. (…) Ils se déguisent en parents. Lorsque tu vois des bonnes femmes apparaitre à l’écran pour la défense de l’école. Très souvent, nous disent qu’ils sont parents, la réalité c’est qu’ils sont enseignants. (…) C’est une forme de corruption que l’on parle. »

Moreault_en_jase_02_09_2015-11h27-AndreArthurChaineHumaine.mp3

Ces chaines humaines diaboliques

nd

Chaîne des parents autour des écoles pour soutenir l’école publique. Le ministre de l’éducation François Blais déchire sa chemise parce que des enfants y participent. Il prétend qu’ils sont instrumentalisés politiquement.

Philippe D’Aoust, du Journal de Québec, fait remarquer que s’il y en a qui utilisent des enfants politiquement, c’est bien les politiciens, dont François Blais lui-même.

Normandeau et Duhaime réagissent à l’article du journaliste et, fidèles à la doctrine radio-poubelle, agissent en bon chiens de garde des riches et des puissants. Ils défendent le ministre Blais.

Normandeau et Duhaime affirment que des enfants dans une chaine et des enfants utilisés dans une campagne partisane, ce n’est pas la même chose. Mais remarquez le manque argumentaire, en dehors des habituels sophismes. Normandeau finit même par se décrédibiliser complètement en révélant qu’elle a déjà pris elle-même des photos avec des enfants quand elle était candidate libérale. Éloquent.

93.3 : les chaines humaines (00:09:31)
3 septembre 2015, Normandeau-Duhaime, avec Nathalie Normandeau et Éric Duhaime
12h50 : « Là, on parle d’un syndicat qui annule des rentrées scolaires des jeunes enfants, qui leur font scander des slogans syndicaux, qui a des députés du PQ et de Québec Solidaire qui vont faire de la récupération politique avec ça (…) Et on nous fait croire que ce n’est pas organisé par les syndicats. »

Nd-3Septembre2015-12h50-Scandale-autour-de-la-photo-du-ministre-blais-avec.mp3