Archives pour la catégorie extrême-droite

L’extrême-droite n’existe pas et la gauche est violente, selon Fillion

Jeff Fillion

Fillion a beau se déclarer d’extrême-droite, il n’aime pas la Meute. Trop nationaliste, pas assez économique à son gout.

Pourtant Fillion leur donne quand même un bon coup de pouce. Premièrement, il soutient que l’extrême-droite n’existe pas. Deuxièmement, il ajoute que le danger vient de la gauche, qu’elle est violente, et que la police doit utiliser la plus sévère brutalité à son endroit.

Fillion dit se baser sur le témoignage d’un policier présent à la manif de la Meute du 20 août. Il affirme qu’il aurait reçu de l’urine et des boules de billard, ce qui n’est corroboré par aucune autre source.

Historiquement, le fascisme a toujours été une force en opposition à la gauche. Bien avant d’être des antisémites ou des homophobes, les fascistes italiens avaient comme premières cibles les communistes.

Il s’agit donc d’incitation à la violence et de désinformation. Vous pouvez porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

Radio X: l’extrême-droite n’existe pas

25 aout 2017, Maurais live, avec Jean-François Fillion et Dominic Maurais (00:09:13)

8h20 : DM- « L’une des histoires cette semaine ça a été qu’il y a un club de boxe d’extrême-droite (…) arrêtez, joualvert, c’est 3-4 personnes qui font du shadow boxing dans un sous-sol (…) »

JF – « On exagère tout ce qu’on touche (…) »

DM- « MSNBC et CNN disent qu’il y a des nazis à la maison blanche et personne n’est là pour les contredire! (…) »

JF- « La gauche est folle. La gauche est remplie de haine (…) Lisez le programme du Front National, c’est gauche gauche gauche! (…) La Meute, tu vas leur parler, tu as affaire à des bons gauchistes nationalistes (…) »

maurais-live_2017-08-25-8h20-extreme-droite-existe-pas.mp3

Radio X: la face sur l’asphalte

22 aout 2017, Fillion, avec Jean-François Fillion (00:03:16)

12h15 : Fillion chiale que la police ne peut pas intervenir

JF- « La prochaine gang de mongols qui arrivent de Montréal, on fonce dans le tas. On leur frotte la face sur l’asphalte (…) il faut que tu fonces dans le tas (…) L’extrême-droite n’existe pas au Québec, come on. »

fillion_2017-08-22-12h15-tete-sur-asphalte.mp3

Le duo Duhaime-Ségal en appui à l’extrême-droite

Hier soir un groupe néonazi de Québec, Atalante, profite de l’épisode des demandeurs d’asile pour mousser son agenda raciste.

Ils ont donc posé quelques bannières à travers la ville indiquant « Remigration ». Selon Wikipédia:

« La remigration, désigne le retour dans un pays de personnes ayant précédemment émigré ou de leurs descendants (…) »

C’est un terme populaire chez les identitaires français, par l’extrême-droite donc.

Dans l’audio suivant, le duo Éric Duhaime et Myriam Ségal donne son appréciation de l’événement.

Aussi ils en profitent pour revenir sur Charlottesville, où des suprémacistes blancs se sont rassemblés avant-hier. L’un d’entre eux a tué une contre-manifestante.

Pour résumer la longue discussion Ségal-Duhaime:

  • L’extrême-droite a le droit de s’exprimer question de liberté d’expression.
  • Le problème selon Duhaime c’est que les banderoles [bannières] peuvent « nuire à la sécurité ».
  • Pour Ségal le problème c’est que les membres d’Atalante étaient masqués et cela « l’horripile ».
  • Le tueur est « un cave », mais ça leur prend 30 minutes et un courriel de critique pour ajouter simplement que c’est un suprémaciste blanc.
  • Les racistes et les antiracistes sont aussi mauvais l’un que l’autre, comme disait Donald Trump il y a 3 jours avant de se raviser.
  • Ils ne trouvent rien de raciste à vouloir déporter les non-blancs à l’extérieur du pays.
  • Duhaime fait un parallèle entre le déboulonnage de la statue du général sudiste Robert E Lee avec la statue de René Lévesque à l’Assemblée Nationale.

Et lorsque le duo critique la bannière « Bash the fash, solidarity means violence« , parce que c’est méchant, posons-nous la question, oseraient-ils en discuter avec un vétéran de la Seconde Guerre mondiale? Ces cheerleaders de l’armée canadienne ont-ils oublié ceux qui combattaient l’extrême-droite européenne l’arme au poing en 39-45? C’est pourtant la même gangrène!

Il s’agit donc de propos inacceptables et racistes. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

FM93: en appui à Atalante

15 août 2017, Ségal-Duhaime, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal

11h13: ED- « En terminant, on veut parler de ces banderoles qui ont beaucoup fait jaser à Québec (…)

MS- « Et qui sont présentées par les médias bien-pensants (…) comme des affiches haineuses »

ED- « C’est marqué remigration (…) »

MS- « Actuellement [les demandeurs d’asile] ils n’ont pas été chassés des États-Unis. Ce ne sont pas des gens qui demain matin vont se retrouver en prison. »

ED- « Je suis en partie d’accord avec ce que ces gens-là n’entrent pas. Fait que j’ai de la misère à voir quelque chose de haineux (…) De là à dire que c’est des slogans haineux, je trouve que c’est charrié, pas à peu près. »

MS- « À LCN tantôt, on parlait des affiches haineuses et on donnait en exemple deux images du site internet de la Meute dont une qui dit : supportons la GRC. »

ED- « Bien là, supportons l’autorité, nos policiers, notre justice, j’espère que c’est pas haineux! (…) »

MS- « En quoi est-ce que c’est haineux de dire qu’on soutient la GRC? (…) Par contre, les journalistes hier ont assisté à une manifestation de solidarité envers les victimes de Charlottesville. »

ED- « Ça, on n’en a pas parlé, mais il y a une manifestation qui a dégénéré de suprémacistes blancs et d’antifas, la gauche radicale. »

MS- « Y a un cinglé qui a foncé dans la foule et qui a tué une jeune avocate (…)

ED- « C’est un cave! Et tout le monde doit dénoncer ça (…) c’est un fou. Par contre, ceux qui répliquent, qui prônent la non-violence, c’est là que c’est bizarre.  »

MS- « Hier à Montréal, les affiches c’est  »bash the fash, solidarity means revenge » (…) »

ED- « Est-ce que c’est haineux ça? C’est pas mal plus haineux que dire remigration! Hier, tu as vu la manifestation à Charlottesville, ce qui ont fait? Ils ont pris une statue des confédérés et ils l’ont sacrée à terre. Ils ont abimé un bien public, comme des sauvages, au nom de dénoncer la violence! (…)  »

MS- « Il y a un mouvement aux États-Unis au sujet des statues des sudistes célèbres. Les mouvements qualifiés de droite disent : ça fait partie de notre patrimoine.

ED- « Ça fait partie de l’histoire, qu’on l’aime ou pas, il y a des fédéralistes qui aiment pas la statue de René Lévesque devant le parlement (…)

MS- « J’aime pas plus les gens masqués du côté gauche que du côté droit. »

Puis, le duo revient plus tard suite à un courriel critiquant cette discussion.

11h42: MS- « C’est vrai que cet homme-là est un nazi crackpot qui fait partie d’un mouvement (…) » [ouf ça a été difficile] « Mais ce n’est pas une organisation qui l’a envoyé faire ça. Les fils se sont touchés. »

ED- « Il ne fait pas partie d’une organisation terroriste (…) Il n’a pas été manipulé par des imams sur internet. »

MS- « De la même manière quand un islamiste intégriste fait une connerie, on ne peut pas dire que tous les islamistes sont comme ça [Pourtant ils le disent souvent], de la même manière on ne peut pas dire parce qu’il y a un crackpot d’un mouvement suprémaciste blanc qui fait une connerie que tout le mouvement est condamnable (…) »

MS- « Ces gens-là ont le droit de s’exprimer dans le cadre de la légalité. »

2017.08.15-11.00.01-933-charlottesville.mp3

MacronLeaks: Éric Duhaime impliqué, puis disculpé, par un militant américain

Duhaime collabore avec une « personnalité trouble et populaire de l’extrême droite américaine » au sein de Rebel, un média d’extrême-droite selon le New York Times.

Et pourtant. « Duhaime a joué un rôle déterminant en aidant à traduire les documents », a indiqué Jack Posobiec hier dans une entrevue menée par écrit avec La Presse. « Il est un héros du quatrième pouvoir. »

Lapresse.ca

Duhaime utilise ses techniques d’intox développées au sein de la National Democratic Institute.

Manif d’extrême-droite: des fleurs pour les xénophobes, le pot pour les antiracistes

Le parti libéral du Canada souhaite adopter la motion M103 contre l’islamophobie. Pour s’y opposer, l’extrême-droite se mobilise dans des manifestations à travers le Canada, le 4 mars. Au Québec, ils marchent à Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke, Drummondville, entre autres.

Sans surprise, la radio-poubelle prend le parti des islamophobes. Mais ce qui détonne ici, c’est la personne se portant à leur défense: nul autre que le promoteur de la Charte des valeurs lui-même, Bernard Drainville, dans l’extrait audio suivant.

Si on suit la pensée de Drainville et de Duhaime, si des racistes défilent calmement, leur message est plus acceptable que celui des antiracistes.

Mais quelle étrange façon de penser.

En bonus, vous entendrez Drainville déplorer que le Parti libéral du Canada instrumentalise les musulmans à des fins politiques, ce qui est ironique compte tenu de ce que lui-même et son parti ont fait avec la charte, et ce qu’il continue de faire.

En souhaitant que ça mette fin aux illusions de ceux qui gardent encore du respect pour Drainville.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

FM93: Drainville-Duhaime défend l’extrême-droite

6 mars 2017, Drainville-Duhaime, avec Bernard Drainville et Éric Duhaime (00:12:49)

11h05 : BD- « La motion M-103, je ne l’aime pas non plus (…) »

BD- « Ceux qui ont voulu mettre le trouble, (…) les soi-disant antiracistes-antifascistes là, c’étaient les contre-manifestants (…) »

ED- « À Québec, ça a été relativement calme, même s’ils étaient cagoulés, et même s’ils menaçaient (…) À Montréal (…) On les voit carrément arracher le microphone, le détruire, on les voit arracher les pancartes, on les voit jeter des objets dans la rue, notamment des chaises… »

BD- « Eux autres, ils sont pour l’inclusion. Ils sont contre l’intolérance, mais quand il arrive des manifestations comme celle-là, ils sont parmi les plus violents et les plus intolérants qui soient. La gauche violente. La gauche cagoulée (…) »

BD- « Jaggi Singh, il est pour la tolérance, mais il tolère seulement les idées qui sont les siennes. Il est intolérant de toutes les idées avec lesquelles il est pas d’accord (…)  »

ED- « La Meute (…) En fin de semaine, on peut leur lever notre chapeau. Ils ont organisé une manif, puis ils se sont assurés que ça ne déborde pas, en tout cas de leur côté (…) Ils disaient les choses modérément. Ceux qui ont débordé, c’est les contre-manifestants. C’est bizarre, parce que ceux qu’on accuse aujourd’hui d’être fascistes, c’est eux qui se comportaient le mieux. Et les antifascistes avaient l’air d’une gang de totalitaires qui voulaient empêcher du monde d’exprimer leur opinion (…) »

ED- « Des manifestations comme ça, c’est la pointe de l’iceberg. Ça commence. Je pense qu’on assiste à une polarisation sur cet enjeu-là. Les libéraux sont en train de polariser la population sur l’islam (…)  »

BD- « Ils sont en train d’instrumentaliser la communauté musulmane à des fins politiques (…) »

ED- « La majorité des musulmans au Québec, ils sont probablement d’accord avec le discours modéré qu’on a entendu de la Meute (…) »

2017.03.06-11.05-933-des-fleurs-a-la-meute.mp3

Crucifixgate: l’extrême-droite économique et identitaire rencontre l’extrême-droite catholique

Messe de la Fraternité Saint-Pie-X avec Atalante, extrait d’un de leur vidéo.

Le CrucifixGate a encore permis de lever le voile sur certains soupçons. Par exemple, les opposants à la Charte des valeurs de Bernard Drainville dénonçaient l’effet, volontaire ou non, de stigmatisation des musulmans. Ils affirmaient que, sous prétexte de promouvoir la laïcité, on risquait d’alimenter l’islamophobie.

Après le CrucifixGate, difficile d’affirmer le contraire.

L’épisode a en effet été l’occasion pour l’extrême-droite économique et identitaire de rencontrer l’extrême-droite catholique dans leur grande  »guerre des civilisations » contre l’extrême-droite islamiste.

Le mariage de l’extrême-droite unie pour se nourrir elle-même.

Deux petits extraits éloquents. Le premier est de Sylvain Bouchard, tout juste après les menaces contre la direction de l’hôpital Saint-Sacrement, mais avant la volte-face de l’institution. Il s’agit du seul commentaire entendu de toute la radio-poubelle sur les menaces proférées à l’endroit de la direction de l’hôpital Saint-Sacrement. Non, il ne s’agit pas d’excuses, ni d’empathie, encore moins d’appel au calme. Au contraire, vous entendrez Sylvain Bouchard laisser entendre que la direction  instrumentaliserait sa situation de victime. Elle serait contente de se faire menacer!

Et ça ne s’arrête pas là, puisque Sylvain Bouchard divulgue son plan pour continuer le combat: interpeller les libéraux, assister à la prochaine rencontre du CA de l’hôpital et… faire des manifestations!

Le deuxième extrait est de Richard Martineau qui, rien de moins,  offre une entrevue au porte-parole des intégristes catholiques du Mouvement Tradition Québec, Kenny Piché. Des gens ayant instrumentalisé la situation explosive en provoquant et en allant remettre un crucifix à l’endroit précis d’où il avait été retiré. Qu’est-ce que le MTQ ? Des gens flirtant avec les autres groupes d’extrême-droite violents de la capitale. Probablement des gens ayant menacé le CHU eux-mêmes.

Kenny Piché est aussi membre de la Fraternité Saint-Pie-X, un groupe extrémiste ayant des difficultés avec le Vatican et le pape.

L’extrême-droite catholique veut remettre le crucifix? Offrons-leur une belle tribune!

Bref, un bel exemple de la radio-poubelle instrumentalisant la haine sans vergogne, en période de sondage, pour gagner des cotes d’écoute. Et, à côté, l’extrême-droite se frayant un chemin de haine débroussaillé par les radios. Et nous ne pouvons que déplorer l’impunité totale de la radio-poubelle quand ils agissent ainsi.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

FM93: plan de match de la croisade pour le crucifix

1 mars 2017, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard (00:02:27)

7h45 : SB- « Les menaces est-ce qu’il se servent de ça pour clore le débat? (…) Les libéraux. Faut s’adresser à eux. Le reste? Prochaine assemblée du CA. J’ai toutes les dates. Hey, on pourrait manifester, on va checker ça, mais ça va dépendre de vous (…)

2017.03.01-07.45-933-content-avoir-menace-crucifixgate.mp3

Bouchard poursuit en disant qu’on devrait s’inspirer de la Mauritanie islamiste.

Radio X: entrevue avec le Mouvement Tradition Québec

28 février 2017, Martineau-Trudeau, avec Richard Martineau, Jonathan Trudeau et Kenny Piché (00:12:16)

13h05 : KP- « Ca fait assez longtemps que les catholiques reculent au Québec (…) Les laïcistes ont une foi aussi (…) On peut pas empêcher les cultes païens de suivre leur religion (…) »

martineau-trudeau_2017-02-28-13h05-entrevue-mtq.mp3