Archives pour la catégorie islamophobie

Une compréhension à géométrie variable

D’autre part, où est la réflexion en profondeur au sujet de l’impact des discours haineux et islamophobes sur les jeunes vulnérables et influençables de la société québécoise (que ces discours viennent d’animateurs de radios poubelles, de La Meute, de certains chroniqueurs de grands quotidiens, de gens sur les médias sociaux, etc.) ?

La Presse

Home No More

La CBC a réalisé un portrait de 3 femmes musulmanes à Québec. Dans ce document fort touchant, on peut comprendre leurs questionnements et leurs observations sur cette ville.

Home No More

Il faut le reconnaitre, lorsqu’il est question de racisme, les médias anglophones sont sur la coche.

Alexandre Bissonnette était tout sauf raciste, disent-ils

L’enregistrement de l’appel au 911 du tueur de la mosquée a été rendu public cette semaine. Pour interpréter les motivations du tueur, la radio-poubelle a commenté cet enregistrement en long et en large, jeudi et vendredi.

Les populistes refusent de parler de racisme ou d’islamophobie. Dans les extraits audio qui suivent, vous les entendrez proposer des alternatives simplistes pour expliquer l’attentat.

  • C’est la maladie mentale
  • C’est les médicaments
  • C’est les armes à feu
  • On nous cache des choses

Tout, sauf le racisme.

On peut être à la fois malade et raciste. Il n’y a aucune contradiction là-dedans.

Les populistes font ça parce qu’ils sont des racistes eux-mêmes et qu’ils partagent plusieurs atomes crochus avec le tireur de Québec. Mais puisqu’ils refusent d’admettre leur part de responsabilité, après avoir distillé la haine islamophobe pendant des années, ceux-ci préfèrent faire ce qu’ils ont l’habitude de faire: camoufler le racisme.

Le racisme est comme l’éléphant dans la pièce, mais les populistes vous lèveront un écran de fumée si grand que vous ne le verrez plus.

Les populistes  sont des racistes mais ne peuvent pas accepter le tueur comme l’un des leurs à cause de l’ampleur du crime. Le tueur est à la fois semblable et infréquentable.

Mais il aura quand même un petit traitement de faveur: Il est malade. Il a besoin d’aide. Il ne fera jamais 150 ans de prison. Il est blanc après tout.

La plupart des extraits suivants précèdent la divulgation de la vidéo de l’interrogatoire de Bissonnette. Dans cette vidéo, celui-ci révèle très clairement sa peur panique des musulmans, des demandeurs d’asile et l’influence causé sur lui par les médias.

Pourtant quelques jours après l’attaque à la mosquée, la presse internationale indiquait:

Bissonnette affichait « des idées d’extrême droite à l’université comme sur les réseaux sociaux, tout en ayant été sympathisant du Parti québécois »

LeMonde.fr

Bissonnette est décrit par ses camarades comme un nationaliste et un « introverti impopulaire », admirateur de Marine Le Pen et de Donald Trump, connu pour ses propos xénophobes et antiféministes.

Yahoo.com

Comment peut-on être plus clairement islamophobe, tout en partageant les mêmes idées que la radio-poubelle, que ça?

93.3: le tueur a besoin d’aide

14 avril 2018, Duhaime-Ségal, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal (00:11:31)

AA1- « Il y a quelque chose qu’on nous cache on dirait (…) »

MS- « Les gens qui ont vu le vidéo parlent d’un tueur déterminé, calme (…) c’est très contradictoire avec ce qu’on vient d’entendre (…) »

AA2- « C’est un très grand malade, c’est pas un terroriste, c’est pas quelqu’un qui faisait ça pour faire du mal comme tel, c’est la maladie.  »

ED- « Le problème de santé mentale, c’est assez évident  »

AA3- « Ce jeune la a besoin d’aide, il est malade (…) Le Doc Mailloux, à matin, il en a parlé mais les gens osent pas en parler. Il y a anguille sous roche (…) Il y a de quoi, en dessous de ça, qui est caché. Il a besoin d’aide. Doc Mailloux, c’est pas un fou [lol], et il le sait. »

(…)

Puis deux personnes appellent pour dire que c’est à cause des médicaments.

ED- « Dans l’extrait avec le répartiteur du 911, il n’y a aucun propos islamophobe là-dedans. »

fm93-duhaime-segal_13_avril-2018-ligne-ouverte-bissonnette.mp3

Radio X: le tueur, un pauvre faible dérangé

13 avril 2018, Martineau-Trudeau, avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau (00:08:14)

RM- « Pourquoi il a pas plaidé l’aliénation mentale? »

(…)

RM- « Il a l’air d’un gars troublé, pas bien dans sa peau (…) Des attentats, il y en a eu. Prends le Bataclan. Ils étaient contents d’avoir tué et ils assumaient leur geste. Lui, c’est pas ça, c’est: j’espère j’ai pas tué personne (…)  »

JT- « L’appel au 911 nous permet de voir non pas un mastermind démoniaque, mais un pauvre faible dérangé. Pas de fantasme de puissance relié à ça. »

Puis Martineau blâme les médicaments et les armes à feu.

rx-martineau-trudeau_2018-04-13-9h45-bissonnette1.mp3

93.3: le tueur n’est pas un terroriste

13 avril 2018, Mailloux et Josey, avec Pierre Mailloux et Josey Arsenault (00:10:25)

PM- « Il est mêlé, il est pas cohérent, il est ambivalent, il est perdu (…) Il n’y aura plus de discussion, ce n’est pas un terroriste (…) C’est un perdu. »

JA- « À qui ça a servi de laisser croire aux gens que c’est un terroriste? »

(…)

JA- « C’est plus du tout la même histoire. »

PM- « La même motivation. On a supputé allégrement que c’était un petit maudit raciste qui a alimenté son racisme dans son sous-sol en regardant des vidéos. »

JA- « Moi, il me reste plein de questions. Qu’on ne connaitra surement plus les réponses. Et ça me fait de plus en plus croire aux théories du complot. Fait que, je pense qu’on se fait manipuler de quelqu’un, d’un groupe, d’une organisation, d’un gouvernement. En tout cas, on se fait manipuler je pense. »

docmailloux-fm93-13-avril-2018-bissonnette-pas-terroriste.mp3

Radio X: le tueur n’avait pas de haine

13 avril 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion

11h35: JF- « [Bissonnette] pour moi, un gars qui a un problème avec l’Islam… pour moi, il se serait échappé (…) Il n’y a rien (…) On ne sent pas une once de haine. »

Audio à venir

Propos dégradants d’Arthur sur la boucherie d’Azzedine Soufiane: Le CPQ n’y voit rien d’islamophobe

Peu après l’attaque à la mosquée de Québec, André Arthur continue de faire ce qu’il fait de mieux: dénigrer, insulter et mépriser. C’est ainsi qu’en pleine période de deuil, Arthur s’en prend à l’une des victimes, Azzedine Soufiane, en s’amusant des problèmes d’insalubrités de sa boucherie.

Le Conseil de presse vient de rendre publique une décision à ce sujet qu’on peut résumer par: c’est la liberté d’expression et il n’y a rien de raciste ni d’islamophobe la dedans.

La décision est très controversée puisqu’elle a été rendue à 4 voix contre 7.

Trois membres expriment cependant leur dissidence, considérant que bien que ce que rapporte M. Arthur n’était pas inexact, le fait d’aborder les problèmes passés de salubrité de la boucherie de cette victime de la tuerie alors que ses proches pleuraient tout juste sa mort était méprisant non seulement envers M. Soufiane, mais envers toute la communauté musulmane qui était en deuil.

d2017-02-017

Tous nos sympathies à la famille de M. Soufiane.