Archives pour la catégorie la gauche

La femme, le pire danger du soldat canadien, selon un disciple du Doc Mailloux

Pierre Mailloux

L’extrait suivant est tiré d’une ligne ouverte de Pierre Mailloux. Celui-ci lance la question:  »Est-ce qu’il y a des métiers qui ne devraient pas être pratiqués par des femmes? »

La discussion tourne surtout autour du ministre de la défense Harjit Singh Sajjan, une obsession de Mailloux, qui l’appelle « le sikh à capine ». Ça parle aussi beaucoup des femmes dans l’armée.

Des militaires appellent. Ça dérape. Les femmes étant accusées d’être incompétentes au point de mettre en danger la vie de tout le monde.

Mais le plus macho et raciste de la gang, c’est Pierre Mailloux, qui finit même par swingner 728, affirmant qu’elle s’est comportée violemment parce qu’elle est une femme.

Cette affirmation entre en contradiction avec les 24 minutes précédentes alors que les femmes étaient plutôt accusées d’être trop faibles et de manquer de force. Mais aucune contradiction n’arrêtera jamais la radio-poubelle.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

93.3: les sikhs « inquiétants » et les femmes dans l’armée (00:27:40)

13 septembre 2016, Pierre Mailloux avec Josée Arsenault et des auditeurs anonymes. Montage.

10h18 : « PM- Je trouve ça épouvantable que le jovialiste en chef, Justin Trudeau, se soit permis de nommer un sikh à capine (…) Est-ce que le fait qu’il soit ouvertement pratiquant d’une religion que je ne connais pas pourrait entrer en conflit avec une décision d’intérêt national? (…) C’est quoi la sikhrie, c’est quoi le sikhisme? J’ai fouillé, j’ai rien trouvé. C’est pas un peu inquiétant ça? (…) On muselle les hommes dans l’armée au point de vouloir les expulser afin de favoriser l’introduction de femmes (…)

AA- Je suis militaire et notre pire crainte est de se trouver au front avec une femme (…)

PM- C’est pas vrai qu’on va museler les hommes en prétextant l’évolution féminine (…) Tant que j’aurai un souffle je vais me battre contre ça (…)

PM- Depuis Jian Gomeshi, des femmes peuvent mentir et se parjurer effrontément (…)

André (employé du RTC pendant 30 ans)- « Dorénavant, à compétences égales, on privilégie l’embauche des femmes plutôt que les hommes (…) M’a vous dire, les syndicats sont impliqués là-dedans aussi (…) La CSN, c’est des wabos, des communistes (…) C’est de la discrimination masculine, contre les hommes (…)

PM- Oui, à l’occasion il va y avoir une Matricule 728 qui, d’ailleurs, si elle avait été un homme, elle n’aurait pas réagi comme ça. Une grande partie de sa réaction a été mue par son genre. »

2016.09.13-10.15-933-singh-et-femmes.mp3

Les CPE, ce complot communiste

duhaime

Voila le genre de ligne ouverte qu’on aurait pu entendre en 1950 lors de l’âge sombre de l’anticommunisme durant la guerre froide. Le problème, c’est qu’on est en 2016 au Québec et que presque plus personne ne se réclame du communisme depuis des décennies.

L’ex-première-ministre Pauline Marois fait une sortie publique pour défendre les CPE. Il n’en faut pas plus pour qu’Éric-libarté-à-deux-vitesses-Duhaime la somme de se taire. Puis, les participants de sa ligne ouverte évoquent que l’existence des CPE est un complot communiste.

93.3: les CPE, ce complot communiste (00:26:21)

13 mai 2016, Duhaime le midi, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal et des auditeurs anonymes (AA)

12h05: « AA- Ça veut dire que c’est plus facile vu que les garderies sont toutes syndiquées, pour avancer les futures générations la séparation du Québec du Canada, voilà.

ED- Alors vous, vous pensez que c’est pour endoctriner les jeunes le plus rapidement possible que le PQ souhaite ça? (…) C’est un point de vue très intéressant de quelqu’un qui s’y connait en la matière, qui a vécu le communisme à une époque sombre. Est-ce que c’est possible que ce soit ça? Je pense pas que ce soit planifié, mais ça peut être le résultat par exemple (…)

AA- L’élevage intensif de nos enfants par l’État, ça n’a aucun bon sens. (…)

AA (Robert)- Alors moi, quand j’ai lu ça ce matin, là, j’étais comme écœuré. Écœuré de quoi? Bien écœuré du social. Le socialisme québécois. Asti que j’suis tanné! (…)

MS- Ils ont nationalisé les enfants! (…)

AA – C’est ça notre république communiste socialiste, calisse (…) Quand est-ce qu’il y en a un qui va se lever, il va dire :  »c’est assez on coupe là-dedans, puis les syndicats on te les mate » (…) C’est tout’ des maudites guenilles (…)

AA- Au détriment de ce que les gens veulent, on est encore en train d’engraisser la machine syndicale. »

2016.05.13-12.00-933-cpe-communisme.mp3

Mater: « Venir à bout d’une difficulté, par exemple d’une révolte, abattre une résistance, dompter » –Wiktionary.org

Quelqu’un qui « se lève » pour « mater » les syndicats et qui n’est « pas une guenille », ça vous évoque quoi?

Camp de formation féministe: « Ça fait Mao Tsé Toung »

nd

Nathalie-commission-charbonneau-Normandeau et Éric-liberté-Duhaime trouve ça « bien épouvantable » que des femmes s’organisent et se prennent en main. C’est suspect et probablement de l’endoctrinement communiste. Rien que ça.

En fin de semaine dernière, a eu lieu un camp de formation féministe de l’ASSÉ au Cégep Limoilou. Une occasion de s’outiller pour lutter contre le masculinisme omniprésent.

L’événement dérange le duo d’intimidateurs, nous rappelant que nous sommes peut-être en 2016 mais que la peur du rouge de 1960 est toujours bel et bien vivante.

Le duo fait même de douteux rapprochements avec Mao Tsé Toung, chef communiste chinois responsable de dizaines de millions de morts. À part de tenter de discréditer le féminisme et les participantes, à quoi servent ces irresponsables et dangereuses comparaisons?

C’est vrai Nathalie, c’est horrible la « logique de confrontation ». Ça va beaucoup mieux la logique du parti libéral, derrière des portes closes, quelques enveloppes brunes, entre entrepreneurs raisonnables.

Pour ceux qui croient que Normandeau est là pour tempérer Duhaime et le ramener vers des positions moins extrèmes, l’extrait suivant démontre que ce n’est pas le cas. Au contraire.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

93,3 : le camp de formation féministe (00:10:48)

4 mars 2016, Normandeau-Duhaime, avec Éric Duhaime et Nathalie Normandeau

11h25 : « NN- On vous parle d’un camp de formation féministe qui se déroule tout près au Cégep Limoilou (…)

ED- Je peux pas croire que dans un établissement public au Québec il peut y avoir ce genre d’activité là, pour ne pas dire lavage de cerveau (…) Il y a des ateliers qui pourraient t’aider dans ta rééducation.

NN- Ah oui rééducation! Ça fait Mao Tsé Toung.

ED- C’est très prês de Mao Tsé Toung. Je sais pas si tu le sais, là, mais ces gens-là s’inspirent des mêmes livres (…) J’ai besoin d’un dictionnaire quand je lis le cahier de participantes (…) Je vais envoyer des gens espionner, bien oui il y a des filles qui vont se faire passer pour des vraies féministes (…)

NN- Camp de formation, ça fait communiste hein? (…) Ça fait penser aux Femen ! Eux autres, tous les moyens sont bons pour arriver à leurs fins. On est vraiment dans une logique de confrontation, de division, de confrontation.

ED- Moi, je les appellerais les suprémacistes féminines.

NN- Ah oui, c’est bon ça. Je suis d’accord. ED- Elles se pensent supérieures aux hommes et elles sont en train d’essayer de nous rééduquer. Ils veulent prendre les prochains siècles pour venger l’oppression des siècles passés. »

2016.03.04-11.25-933-camp-formation-feministe.mp3

Entendre Éric Duhaime, un ancien de la National Endowment for Democracy, une branche de la CIA, dire qu’il va « envoyer des gens espionner » le camp de formation, ça donne la chair de poule.

Normandeau n’a rien retenu de la commission Charbonneau

nd

Le rapport de la commission Charbonneau sur la corruption fait une large place à Nathalie Normandeau. Son nom apparait 175 fois dans le rapport. La juge va même jusqu’à affirmer ne pas croire Mme Normandeau. Autrement dit, la juge Charbonneau est d’avis que Normandeau lui a menti.

Et le plus beau là-dedans c’est que nous sommes en mesure de dire que Nathalie Normandeau n’a rien appris de cette expérience. Nous allons vous le prouver.

Normandeau était ministre libérale des affaires municipales. Elle co-anime désormais une émission du midi au 93,3.

Réagissant hier au rapport, Nathalie Normandeau a nié, au 93.3, s’être enrichie personnellement en tant que ministre.

Ça tombe bien, parce que personne ne l’a jamais accusée de ça. C’est bien typique de la droite poubelle: inventer l’argument de son adversaire pour le démolir.

Ce que le rapport souligne, c’est que Nathalie Normandeau ne pouvait pas ignorer que ses plus proches collaborateurs, d’ex-employés de la firme d’ingénieurs Roche, favorisaient cette même firme lorsqu’ils travaillaient avec les municipalités. C’est ce qu’on appelle un conflit d’intérêt. Retenez ça.

Le problème n’est donc pas que Normandeau ait retiré des gains monétaires personnels dans son travail de ministre. Le problème c’est qu’elle fermait les yeux sur la culture de corruption dans le bureau dont elle était la boss.

Pas changé

Suite à la commission, on pourrait espérer que tous ceux qui y ont assisté ont appris quelque chose. Qu’ils aient développé un sens plus aiguisé de l’éthique. Qu’ils soient devenus plus vigilants.

D’ailleurs, Nathalie Normandeau s’est métamorphosée en Mme Propre. Récemment, elle dénonçait une horrible histoire de corruption mettant en vedette des syndiqués et des étudiants se graissant en-dessous de la table avec des sandwichs de porc effiloché. Ça sonnait faux, mais remarquons que Mme Normandeau se permet de juger l’honnêteté des autres.

Pourtant, Nathalie Normandeau appuie la cause de Jean-Francois Morasse, Lorsqu’elle invite la population à contribuer généreusement à la cause du carré vert, elle dissimule un petit quelque chose.

En février, la Fondation 1625 demande l’appui de la population pour financer son appel en justice contre Gabriel Nadeau-Dubois. La fondation est aussitôt appuyée par Nathalie Normandeau et le FM 93. Mme Normandeau a réitéré à plusieurs reprises, en ondes, sa volonté d’appuyer M. Morasse. Elle invite ses auditeurs à contribuer et à participer à un cocktail de financement.

Mais jamais vous n’avez entendu Nathalie Normandeau révéler que son avocat, celui qui la défendait à la commission Charbonneau, c’est le même que celui de Jean-François Morasse.

L’avocat de Nathalie Normandeau et celui de Jean-François Morasse n’est qu’un seul et même individu. Son nom est Maxime Roy.

Nathalie Normandeau se retrouve donc, encore une fois, en tant qu’animatrice du 93.3, en conflit d’intérêt. Non déclaré.

Ce n’est pas illégal. Rien pour appeler la police. Cependant, c’est une faute déontologique. En tant que commentatrice de l’actualité, Nathalie Normandeau doit s’abstenir d’être en conflit d’intérêt. Faire preuve d’honnêteté avec le public, c’est un principe de base.

On s’attend à mieux que ça d’une ex vice-première-ministre ayant, de plus, comparu à la commission Charbonneau.

Les syndiqués, « est-ce qu’ils sont conscients qu’on les déteste et qu’on les méprise? »

arthur

Grève du front commun. André Arthur fait un peu d’incitation à la haine contre les syndiqués.

CHOI: incitation à la haine contre les syndiqués (00:05:26)

28 octobre 2015, Moreault en jase, avec André Arthur

11h25 : « Je regardais les bébés lalas de la fonction publique zigner leurs pancartes (..) hier et je me disais, est-ce qu’ils sont conscients qu’on les déteste et qu’on les méprise? Je regardais les réactions des automobilistes qui passaient devant les grappes d’idiots et le visage en disait long sur le mépris que les citoyens ont maintenant pour cette civilisation de bébés gâtés qui font un syndicalisme complètement passé date (…) hier t’avais une foule de syndiqués (…) qui se comportaient comme des enfants (…) C’est ces innocents là qui zignent des pancartes qui vont enseigner la vie à mes enfants? (…) Ils ne sont pas conscients à quel point le payeur de taxes les méprise (…) c’était juste une immense manifestation de stupidité collective. »

Moreault_en_jase_28_10_2015_11h26-Anti-syndicalisme.mp3