Archives pour la catégorie pauvreté

« La prostitution sous toutes ses formes, c’est pas si grave que ça », selon Jeff Fillion

Jeff Fillion

Fillion parle beaucoup de Zone grise, un salon de massage louche. Zone grise est un bordel, un endroit où l’on trouve des femmes exploitées pour assouvir les bas instincts des hommes et pour remplir les poches de la mafia qui les exploite.

Dans l’extrait suivant, Jeff Fillion en parle avec légèreté, avec humour. Il trouve ça « sain » et « pas si grave que ça ».

Ce père de trois filles évite ainsi de parler de l’essentiel: la violence et l’exploitation que subissent les femmes qui, dans ce cas-ci, trop souvent, ne sont… que des jeunes filles.

Après avoir autant parlé de Zone grise, gageons que Fillion l’aura bien mérité, son « petit dessert ».

Radio X: La prostitution, c’est pas grave

13 décembre 2016, Fillion, avec Jean-François Fillion (00:07:34)

11h45 : « Ça coûte le 2/3 du prix d’un bar de danseuses et tu as un beau massage avec une belle fille propre puis, en plus, elle te donne un petit dessert. Un genre de petit happy ending sympathique (…) J’ai rien contre ça, je trouve ça très sain (…) S’il y a des filles mineures je vais vous dire ça, ça pas rapport (…) La prostitution sous toutes ses formes, c’est pas si grave que ça. »

fillion-13-12-2016-salons-de-massage-erotique.mp3

Le Doc Mailloux vous enseigne la culture du viol

Pierre Mailloux

Grande nouvelle! Mailloux a eu la décence de s’abstenir de commenter les agressions à l’Université Laval la semaine dernière. Le seul problème, c’est qu’il l’a fait hier. Et ce qu’il dit est dangereux.

La position de Mailloux est simple et traditionnelle: Les hommes sont des animaux violents qu’on ne peut pas changer et la femme doit s’y faire en apprenant à s’y adapter.

Mailloux fait on-ne-peut-plus-clairement l’enseignement de la culture du viol.

L’argumentaire de Mailloux ne tient pas. On peut dresser n’importe quel animal, même le cheval le plus sauvage. De la même façon, on peut éduquer l’homme à apprendre une règle simple: un non, c’est non!

Remarquez que dans la discussion avec Josey et quelques auditeurs, jamais le mot « viol » n’est utilisé, même si c’est de ça dont il est question.

Ce faisant, le duo banalise le viol et le rend explicable avec l’aide d’un vernis scientifique.

Vous trouvez ses propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

FM93: les hommes, des animaux violents

25 octobre 2016Doc Mailloux et Josey, avec Josey Arsenault et Pierre Mailloux. Montage. (00:20:07)

9h32 : « PM- Ils pensaient contredire une vieille étude (…) Il y a 35 ans, il y a une étude du même genre et ils sont arrivés aux mêmes chiffres. Alors, mesdames, il n’y a rien de changé dans les comportements masculins lorsqu’un homme est bandé depuis 35 ans (…) ».

Les sujets étudiés: « C’est pas des espèces d’épais là, à l’aide sociale, c’est pas ça du tout (…) Mesdames qui rêvez d’éduquer les garçons afin de modifier leur comportement une fois qu’ils sont en érection, vous faites fausse route. Vous rêvez en couleur. Il y a des hommes qui ont de l’allure dans l’intimité, une fois bandés, il y en a qui sont exactement comme dans le règne animal. Et tous les éleveurs de chevaux savent qu’il y a des étalons qui sont fins lors des accouplements, et il y en a d’autres qui sont wilds, agressifs, ils fessent la jument, ils la mordent, ils la maganent (…)

« JA- J’aimerais ça dire à ma fille, pour la rassurer, « quand c’est non ça va être non ».

« PM- Eh boy, va jamais lui dire ça! (…) »

« PM- C’est ça qu’il faut que tu dises à ta fille, quand est-ce qu’il y a un danger, quoi faire et comment s’en prémunir (…) C’est bien beau de dire « On va éduquer les garçons ». À moins de les castrer, ça changera pas (…) Une femme doit tester la capacité du mâle de se retenir (…)

9h52: « PM- Il y a un pourcentage d’hommes, une fois qu’ils sont bandés, n’ont pas de jugement. Écoute c’est animal.

10h36: « PM- Bon ça (les chiffres) c’est dans notre culture. Est-ce que dans d’autres cultures les chiffres pourraient être plus importants? (…) Alors l’éducation des mâles ça passera pas par les niaiseries qui se sont dites depuis 35 ans. »

2016.10.25-09.39-933-Mailloux-enseigne-culture-du-viol-montage.mp3

Le Conseil de presse blâme Radio X pour conflit d’intérêts, préjugés, discrimination et propos méprisants

Le Conseil de presse a rendu publiques deux décisions concernant Radio X.

L’une concerne une plainte déposée le 6 mai 2015. On y rapporte que Jean-Christophe Ouellet, le co-animateur de Dominic Maurais à Radio X, parle de vapotage à l’antenne tout en étant propriétaire d’une boutique de cigarettes électroniques. Ce qui le met en conflit d’intérêts.

La chose est tellement banalisée à Radio X que Maurais avait même fabriqué un thème musical spécial chaque fois que Ouellet parlait de vapotage: « les vapo news ».

« Pour le Conseil, le conflit d’intérêts de M. Ouellet est évident. Étant donné son statut de propriétaire d’une boutique de cigarettes électroniques, il aurait dû s’interdire d’aborder tout sujet touchant au vapotage. »

Un blâme est également porté à l’encontre de Dominic Maurais « pour avoir omis de veiller à ce que M. Ouellet ne se retrouve pas en situation de conflit d’intérêts. »

Cette décision va dans le sens de ce que la Coalition affirme depuis maintenant 4 ans: la radio-poubelle fait de l’anti-journalisme. Elle utilise le journalisme tout en en piétinant les principes déontologiques de base.

Ça fait plusieurs semaines qu’il n’y a pas eu de « vaponews » à Radio X, ce qui confirme une autre affaire: si la radio-poubelle n’est pas membre du CPQ et ne répond pas aux plaintes, elle garde une oreille attentive et peut modifier ses comportements dans le bon sens.

Lire toute la décision du Conseil de presse d2015-05-137.

L’autre décision concerne une grande séance de défoulement contre les plus démunis de la société: les gens vivant de l’aide sociale.

La plainte est déposée le 17 avril 2015 par le Regroupement des femmes sans emploi du Nord de Québec. Elle concerne Denis Gravel et Jérôme Landry à l’époque où ils faisaient croire qu’ils étaient les meilleurs amis du monde.

Le conseil atteste que Gravel et Landry ont fait preuve de mépris et de discrimination, et ont propagé des préjugés envers les gens vivant de l’aide sociale mais aussi contre ceux qui les défendent.

Les gens vivant de l’aide sociale y sont qualifiés de voleurs, sales et alcooliques.

Extraits:

« Les gens aptes au travail, met ton cadran, peigne-toi et va travailler […]. Lave-toi […]. »

« On tolère des gens, dix, onze ans sur le B.S, alors qu’ils sont aptes au travail […] ces gens-là sont des voleurs! […] qui tu voles? Ceux qui ont des limitations à l’emploi, ils enlèvent de l’argent à ceux qui en ont vraiment besoin […]. »

Le CPQ déplore aussi l’utilisation péjorative à répétition du mot « B.S ».

En répétant continuellement le terme “B.S.”, l’animateur contribue à renforcer une image négative à l’égard des personnes assistées sociales.

La Coalition sortons les radios-poubelles déplore l’acharnement des animateurs à s’attaquer aux plus faibles et à en faire des boucs-émissaires. En plus de s’attaquer aux pauvres, la radio-poubelle s’attaque aussi aux musulmans, aux femmes, aux gays, etc.

Nous déplorons l’impunité dont jouit la radio-poubelle. Une organisation avec des dents doit être en mesure de faire appliquer des sanctions contre ceux qui piétinent la déontologie journalistique et qui répandent la haine.

Lire la plainte d2015-05-140.

Le service militaire pour les BS

bouchard

Josey Arsenault propose un service militaire pour les décrocheurs et les gens sur l’aide sociale.

Pour une fois ce n’est pas Bouchard qui l’échappe le plus.

93.3 : L’armée pour les gens sur l’aide sociale (00:10:54)

7 avril 2016, Bouchard en parle, avec Josey Arsenault, Sylvain Bouchard, Élisabeth Crête, Jean-Simon Bui

9h10 : « MS– Pourquoi ne pas remettre sur pied un service militaire adapté à tous les décrocheurs ? (…) Juste au Québec, 25000 jeunes qui pourraient être sur le marché du travail qui reçoivent de l’aide sociale (…) Nous en tant que société on serait peut-être gagnant là-dedans, on paierait à les éduquer au lieu de les laisser chez eux à rien faire, je fais référence à ceux qui sont sur l’aide sociale. Et là, je vais aller plus loin que ça encore. On est dans un monde où les gens sont de plus en plus insécures face à la menace islamiste, ça pourrait pas être une façon de rendre notre société, je sais pas… avoir l’impression qu’on serait plus en sécurité avec des jeunes qui ont été formés (…)?

JSB– Moi je leur ferais faire du bénévolat obligatoire (…)

EC – Il faut qu’il y ait un incitatif à ne pas aller sur le BS (…) Un jeune qui n’a pas envie de travailler, c’est le rêve pour lui aller sur le BS (…) Tu as une paie à ne rien faire (…)  »

2016.04.07-09.00-933-service-militaire.mp3

Les « quêteux » avec des tatous devraient crever, selon Fillion

Jeff Fillion

Vous êtes pauvres, vous avez faim, et vous avez des tatous? Fillion souhaite votre mort.

Bien sûr, Fillion suit une stratégie pour faire parler de lui sans risque, en s’attaquant aux plus démunis. Pour glaner quelque succès en piétinant les plus pauvres. Il doit être fier de son travail, lui qui raconte à ses filles que les gens qui l’insultent « sont méchants ».

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

Radio-Pirate: pauvre avec des tatous? Crève (00:01:33)

16 février 2016, Jeff Fillion

« Quêteux du métro Beaudry à Montréal avec 200$ de tatous dans la face, qui quête du cash pour manger: crève. »

16-02-2016-Fillion-200-tatou.mp3