CHOI blamé pour « propos méprisants et expression de préjugés »

La radio-poubelle fait la guerre aux pauvres. Le 21 et 22 août 2012, les animateurs du show du matin à CHOI mitraillent les propos suivants:

« Probablement que la personne que tu vas couper son chèque de BS, après 5 ans, ou que tu vas l’empêcher de s’acheter de la loterie pis de la boisson, au début il ne sera pas content. Il va peut-être même se lever pour aller à une manif un moment donné, imagine-toé l’effort. Mais dans deux ans, dans cinq ans, dans dix ans, cette personne-là pourrait très bien revenir pis dire : “merci”. C’est le meilleur service qu’on m’a rendu en tant qu’être humain, de me rappeler que la vie c’était de se lever pis d’aller travailler. » selon Denis Gravel
Décision D2012-09-033 sur le Conseil de presse

Suite à une plainte, le Conseil de presse a pris la décision de blamer CHOI le 14 juin 2013 pour « propos méprisants et expression de préjugés ». Fidèle à son habitude, la radio-poubelle a refusé de répondre.

Le Conseil de presse a blamé CHOI pour des motifs similaires en mars 2010 et en octobre 2012. En tout, elle a subi 6 jugements défavorables depuis mars 2010 pour divers motifs: propos haineux, racisme et incitation à la violence.

Les pauvres constituent des boucs émissaires de choix pour la radio-poubelle. Nous disposons d’une section dédiée à ce sujet.

Ces plaintes ont définitivement un effet dissuasif. Les animateurs n’osent même plus prononcer le mot « BS » depuis plusieurs mois.

Pour réécouter les extraits:

Vous souhaitez aussi porter plainte? Pour savoir comment faire, c’est par ici.