Des remèdes contre les radios-poubelles

Le président sortant du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) Jean-Pierre Blais « s’inquiète » du contenu « de plus en plus extrême » sur les ondes des radios privées de la région de Québec.

S’il ne veut pas « décider ce qui est acceptable ou non » en ondes, le président sortant du CRTC propose toutefois une solution aux « fameux provocateurs de la ville de Québec […] qui accroissent les divisions sociales » : le rôle crucial de Radio-Canada comme « antidote à la caisse de résonance » des radios privées, et la fin des quotas de musique francophone à la radio.

lapresse.ca