« Islam extrémiste »: Ravary et Martineau en remettent une couche!

Lise Ravary

Même pas quatre jours. C’est tout ce que les islamophobes ont accordé comme trêve aux familles endeuillés et aux orphelins des victimes de l’attentat terroriste islamophobe de dimanche.

Dans l’extrait suivant, Lise Ravary et Richard Martineau ressortent leurs crécelles islamophobes.

Ravary affirme qu’il n’existe pas « d’islam modéré » et Martineau ajoute que l’islam « ne peut pas être interprété ».

C’est drôle, pourtant il est largement connu qu’il existe plusieurs branches de l’islam, entre autres le chiisme et le sunnisme, qui sont des interprétations complètement différentes du Coran.

Et ce que dit Ravary est un tissu d’inepties visant à stigmatiser les musulmans.

Ne laissons pas cet acte impuni et réagissons en envoyant une lettre aux annonceurs.

Joël Lightbound, Denis Coderre et Régis Labeaume, vous avez affirmé: « plus jamais de propos islamophobes ». Votre premier test est sur la table. En souhaitant que vos actes seront à la hauteur de vos paroles.

CHOI : pas d’Islam modéré

2 février 2017, Martineau-Trudeau, avec Richard Martineau et Lise Ravary (00:13:46)

13h45: Ravary chiale contre La Presse: « Ils ont mis 9 secondes dans une entrevue de 18 minutes (…) L’Islam modéré n’existe pas. Fin, ils ont mis rien d’autre. Alors qu’après je continue et que j’explique l’Islam peut pas être modéré c’est les musulmans qui sont modérés. La religion elle, elle est ce qu’elle est. Hein? Y a pas un catholicisme modéré. »

M- « En plus l’Islam c’est la parole directement de dieu donc elle ne peut pas être remise en question. Elle ne peut pas être interprétée, faut vraiment la lire au pied de la lettre, c’est ça le Coran, c’est pas moi qui… puis toi qui… »

LR- « Et il n’y a pas un imam qui se respecte, ok, qui va dire que ça existe un Islam modéré. Jamais, jamais tu vas entendre dire ça. » Puis Lise retourne à son pleurnichage sur La Presse et conclut par: « C’est un règlement de compte personnel ».

lise-ravary-sexcuse-aux-auditeurs-de-radiox_2017-02-02.mp3

On met l’extrait au complet pour ne pas se faire blâmer d’exclure le contexte.