Islamophobie: Que l’on continue!, selon Radio X

Dans le mouvement de ressac islamophobe post-attentat, Radio X se démarque en donnant la voix aux nationalistes. L’avocat Guy Bertrand et l’ex-ministre péquiste Jacques Brassard, dans ce cas-ci.

Le nationalisme québécois peut-être revendiqué par la radio-poubelle à une condition: qu’il soit brandi pour stigmatiser l’étranger ou celui qui est considéré comme tel.

Dans les deux extraits suivants, remarquez comment l’avocat Guy Bertrand amalgame islam, immigrant et réfugié. Tendez l’oreille à l’incroyable déni dont Brassard et Bertrand font preuve, ainsi qu’à leur discours islamophobe décomplexé, alors qu’à peine deux semaines se sont écoulées après l’attentat.

On peut résumer leurs positions ainsi :

  • Les musulmans endeuillés, on s’en tape
  • C’est nous les victimes. On veut brimer notre liberté de dire des propos islamophobes
  • Nous ne sommes responsables de rien (sans même avoir envisagé une seconde le contraire) #NotMyFault
  • Il ne faut rien changer à rien

Donc, après l’attentat, l’islamophobie, que l’on continue!

Dans l’attente d’une réaction de Joël Lightbound à l’un ou l’autre des propos islamophobes de la radio, vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs.

Radio X: entrevue post-attentat avec Guy Bertrand

13 février 2017, Maurais live, avec Dominic Maurais et Guy Bertrand (00:15:34)

9h04: Maurais passe l’extrait du discours du député de Sainte-Foy, Joël Lightbound, fustigeant l’islamophobie:

DM-« Il y a beaucoup de culpabilité là-dedans (…)

GB- Personne ne doit se sentir coupable d’aucune façon. Aucune personne ne doit se refuser de parler, ni vous à la radio, ni moi comme avocat, ni les partis de droite, j’ai donné comme exemple Marine Le Pen (…) [le discours de Lightbound] C’est grossièrement exagéré. C’est du théâtre dans son cas (…) On dit les radios parlées de Québec, comme si vous étiez tarés (…) Vos propos représentent ce que le monde pense et croit, du moins dans la région de Québec (…)

Puis, Bertrand s’intéresse à l’aspect juridique de la loi sur les propos haineux.

GB- « (…) Je vous écoute régulièrement, même vous autres, les animateurs, votre langage a changé. Vous êtes plus… Vous faites plus attention (…) C’est pas vrai qu’il y a une religion sur la terre qui va venir brimer notre liberté (…) Tout le monde a droit à l’opinion, tant que c’est pas fait avec méchanceté (…) l’islam c’est un sujet délicat, mais comment se fait-il que c’est le seul groupe d’immigrants qui, dans tous les pays, amène les gens à se poser des questions? Avez-vous déjà entendu de l’intégration des Chinois, des Polonais, des Grecs, des Italiens (…) [NDLR: Oui, à chaque crise, comme dans les années 30s, par exemple].

GB-  « Je donne pas la faute aux immigrants, c’est la constitution qui leur donne le droit de venir ici et de choisir de vivre comme s’ils étaient chez eux, en leur donnant des accommodements religieux (…) [La constitution] met en valeur les autres cultures au détriment (…) la culture québécoise est réduite au rang de toutes les cultures. Il n’y a plus de culture dominante, comme ça existe dans tous les pays du monde. »

2017-02-13-9h04-guy-bertrand-attentat-islamophobe.mp3

Radio X : entrevue post-attentat avec Jacques Brassard

9 février 2017, Maurais live, avec Jacques Brassard et Dominic Maurais (00:16:02)

9h05 : JB- « Il y a eu une coalition médiatique à Montréal qui s’est attaquée aux radios de Québec [NDLR: un grand nombre de membres de la communauté musulmane de Québec ont dénoncé la radio] (…) C’est un crime inqualifiable qui a été fait par un déséquilibré [NDLR pas un raciste ni un nationaliste, encore moins un islamophobe] et je suis furieux de voir qu’on essaie de culpabiliser les Québécois. On aurait une grande part de responsabilité dans cet événement épouvantable. Ça me met en furie. Les Québécois n’ont absolument rien à se reprocher dans ce massacre de la Grande mosquée de Québec (…) »

DM- « Le mot islamophobie, il est chargé. Il y a quelque chose de vicieux là-dedans. C’est un mot chargé politiquement »

JB – « (…) C’est manifester de la haine envers l’Islam et les musulmans. C’est comme ça qu’on le comprend (…) « 

DM- « Craignez-vous qu’on tente de vous museler? »

JB- « Oui, c’est ça l’opération qui est en cours. C’est une opération de récupération politique de la fusillade. On l’a vu hier, c’est une quarantaine de groupes du Canada qui ont fait une série de réclamations contre l’islamophobie et contre le racisme systémique (…) On accuse les Québécois de pratiquer le racisme systémique » 

JB- « On ne cesse de faire taire les voix discordantes, les radios de Québec inclues (…) » [NDLR: pourtant on les entend très bien] On veut profiter, c’est de la récupération (…) »

JB- « De l’islamophobie, moi j’en vois pas. J’en vois nulle part. Du racisme systémique, j’en vois pas (…) Moi, de dire qu’il y a du racisme systémique, c’est aberrant de dire ça. Il n’y en a pas »

DM- « Qu’avez-vous pensé de Régis Labeaume qui a donné (…) 50,000$ pour compenser (…) »

JB- « Là, on va loin là. On peut se recueillir, on peut le déplorer. On s’en va où avec tout ça? À chaque fois qu’il y aura un événement, il faudra que les hommes politiques se battent la coulpe (sic), fassent leur mea culpa, puis trouvent moyen de donner des fonds publics pour essayer de compenser, euh, ce qui est absurde dans le fond. On peut pas compenser avec de l’argent (…) »

JB- « [Le allahu akbar de Philippe Couillard] c’est de l’aplaventrisme. Ça me déplait souverainement de voir ça. C’est un manque d’honneur. Il faut rester bien droit. C’est prétendre qu’on est coupable (…) Les Québécois sont pas coupables de ça! Pourquoi on serait coupable quand ça concerne les musulmans? »

JB- « Il faut qu’on préserve la liberté de parole [NDLR: Et surtout la liberté de tenir des propos islamophobes] (…) Critiquer la religion, ça fait partie de la liberté (…) Pourquoi l’Islam serait une religion à part? (…) On ne doit pas appliquer les recommandations de ces 40 groupes musulmans (…) Il veulent nous faire taire. »

Suivi par un discours de revendication identitaire.

2017-02-09-9h05-jacques-brassard-attentat-islamophobie.mp3