Jeff Gosselin, pantin de Jeff Fillion

L’élection municipale plonge l’électeur dans un drôle de dilemme. Voter pour l’ancien poulain de la radio-poubelle ou bien pour son opposant, l’actuel candidat choisi par la radio-poubelle.

En effet, les gens ont le choix entre Régis Labeaume et Jeff Gosselin.

Maurais de Radio X a déjà dit que Régis Labeaume était « une création des radios de Québec », et une étude de l’Université Laval en 2009 démontre clairement l’appui de la radio lors de sa première élection.

Pour ce qui est de Jeff Gosselin, les médias en ont parlé au début de l’élection, mais il est plus que nécessaire de rappeler qui il est. Gosselin a vécu sa naissance politique grâce à Jeff Fillion, de son propre aveu. On doit la création de son parti, Québec 21, à Frédérick Têtu, chroniqueur aviné de Maurais live. Jeff Fillion s’est déjà lui-même déjà présenté à une élection municipale, en 2009, terminant deuxième avec  8,5 % des voix.

Pour l’élection actuelle, Fillion a décidé de ne pas se présenter pour des motifs financiers. En tant qu’animateur, Fillion serait forcé de comptabiliser ses prises de parole comme des dépenses électorales.

Fillion avait besoin d’un prête-nom.

Disons les choses telles qu’elles sont: Jeff Gosselin est le pantin de Jeff Fillon.

C’est tellement vrai, que presque toutes les idées de Québec 21 ont été fournies par Fillion.

  • Le 3e lien à l’est: même si l’idée est portée par toute la radio-poubelle depuis des années, c’est Jeff Fillion qui insiste souvent en ce moment pour que Gosselin matraque ce thème.
  • Un transport en commun lourd, un SRB et des voies réservées, c’est pas bon. Mais l’autobus c’est bon. Oui, c’est bizarre mais c’est quand même la ligne de Fillion depuis le début des élections.
  • Pro-business: Le 8 septembre, vers midi, à Radio X, Fillion s’indigne que Labeaume rejette l’entreprise Amazon. Puis, 15 minutes avant la fin de l’émission, Fillion rejoint Gosselin par téléphone. Ses premiers mots sont: « Le maire de Québec vient de te donner des munitions comme c’est pas possible ». Le lendemain, Gosselin fait une vidéo pour inviter Amazon à Québec.
  • Climato-sceptique: Gosselin comparant les études scientifiques à « des opinions ».
  • L’opposition à la culture, notamment le projet le Diamant. Déjà en 2016, la sœur de Robert Lepage déplorait l’opposition systématique de la radio-poubelle.

Lynda Beaulieu ne reste pas insensible aux propos «parfois choquants» de certains animateurs radiophoniques, selon lesquels le dramaturge, «on sait ben, s’est fait faire un théâtre» avec des subventions, et qu’il serait plus approprié, «s’il est riche, de mettre son propre argent là-dedans». Des paroles qui ont valu à son frère de se faire parfois «crier des noms» sur la rue.

Lesoleil.com

Le 28 septembre vers midi, Fillion déplore en ondes que Gosselin ne parle pas assez de 3e lien. Surprise, quelques heures plus tard, Gosselin vante le 3e lien!

Une seule idée de Québec 21 a eu l’heur de déplaire à Jeff Fillion: celle des navettes à 1$. « Il doit continuer à marteler le 3e lien! », a répliqué Fillion, ce que Gosselin n’a pas tardé à faire.

Donc, on est face à une situation exceptionnelle. On est devant un parti qui non seulement bénéficie d’un appui sans nuance d’un média local puissant… mais dont ce média en contrôle carrément le message.

C’est illégal

Sans surprise, Radio X a une couverture outrageusement biaisée en faveur de Québec 21.

Et c’est illégal.

L’article 6 du règlement de 1986 sur la radio stipule que

« Au cours d’une période électorale, le titulaire doit répartir équitablement entre les différents partis politiques accrédités et les candidats rivaux représentés à l’élection ou au référendum le temps consacré à la radiodiffusion d’émissions, d’annonces ou d’avis qui exposent la politique d’un parti ».

Le CRTC a les pouvoirs pour faire respecter la loi. Il ne lui manque que la volonté.

Dans cette élection, on ne peut que déplorer le rôle des médias. Alors qu’ils devraient souligner les évidentes similitudes entre Jeff Gosselin et Jeff Fillion, ceux-ci restent cois. On constate que les médias ont un intérêt fluctuant envers la radio-poubelle. La méprisant à l’occasion mais l’ignorant la plupart du temps.

Oui, certains chroniqueurs ont soulevé le rôle de Radio X dans Québec 21, mais superficiellement.

Alors que la radio-poubelle est une force qui compte. Commence à être temps d’allumer. Parce que Jeff Fillion-Gosselin risque de se retrouver chef de l’opposition pour les 4 prochaines années… ou maire.