La démocratie est une entrave à notre sécurité, selon Proulx et Bombardier

Gilles Proulx

C’est fantastique, la peur. Ça permet de faire plein de choses. Par exemple, justifier des entraves à nos droits et libertés. À imposer la loi et l’ordre. Le bruit des bottes.

Suite aux attentats en Belgique, Gilles Proulx et Denise Bombardier ont suggéré que les droits et libertés pouvaient être une entrave à la sécurité. Qu’il faudrait supprimer des droits pour mieux nous protéger des méchants.

Gilles Proulx va même jusqu’à prendre comme modèle la dictature cubaine.

C’est quelque chose que nous rappelons souvent: la radio-poubelle défendant la liberté d’expression est un mythe entretenu par ces radios et quelques idiots utiles. Dans les faits, elle fait la promotion de l’autoritarisme et piétine les droits et libertés.

Voici Gilles Proulx, faisant 11 minutes de chialage féroce contre les chartes des droits et libertés.

CHOI: faudrait une dictature comme à Cuba (00:11:43)

22 mars 2016, Moreault en jase, avec Roby Moreault et Gilles Proulx

« La sévérité prévient plus de fautes qu’elle n’en réprime (…) On devrait revenir aux frontières, et les chartes qu’on ne ressert pas qui donnent une liberté dans laquelle on surnage (…) Donnez-moi donc un exemple des pays où on n’a pas de chartes. Je t’en donne, as-tu remarqué  l’Amérique latine, as-tu remarqué Cuba? Bon c’est une dictature vous allez me dire. D’accord (…) [On paie des avocats pour défendre des malfrats] alors quand la police les abats pas, on traine ça ces voyous-là ils se font une publicité lors de leur procès (…) [Les terroristes] ils se font briefer. Si tu vas dans tels pays, les lois sont tellement laxistes. Tu vas même être défendu (…) Avec les maudites chartes et les droits donnés aux avocats, finalement, c’est le commun des mortels qui est puni. C’est un petit innocent, c’est un pays neutre, la Belgique. C’est un pays de flancs mous (…) [Les terroristes] tu fais pas de procès à des morveux de même, tu les amènes au mur exemplaire et tu les mitrailles, crisse, j’ai pas de procès à te faire, morveux, tu viens de blesser des centaines de personnes (…) Moi, je passe pour un fasciste, je m’en sacre! »

moreault-22-mars-2016-gilles-proulx-attentats.mp3

Denise Bombardier y va aussi d’un prêche virulent suite aux attentats.

CHOI: abolir les libertés (00:15:23)

23 mars 2016, Maurais live, Denise Bombardier

8h15 : « Ça ne va pas s’arrêter, au contraire (…) ils gagnent contre nous. Est-ce que la démocratie nous permet de combattre ce type d’attaque ? (…) [À l’époque de la Deuxième Guerre mondiale], il y avait l’abolition d’un certain nombre de libertés que l’on a actuellement, qui sont utilisées par ces fondamentalistes islamistes, il faut bien le dire! C’est pas des catholiques qui attaquent (…), ce sont des islamistes (…) Il y a deux approches, y a un groupe qui dit: c’est nos liberté civiles, on touche pas à ça, et y a ceux qui disent: il faut abolir nos libertés (…) Ce n’est pas parce que madame Le Pen identifie des choses qu’elle a tort (…) La démocratie nous rend impuissants. » Et Bombardier de suggérer que ça prend un leader fort: « [La crise des réfugiés], ce serait une invasion, mais nous ouvrons nos frontières! ».

dr-bombardier-pas-de-remede-contre-le-terrorisme_2016-03-23.mp3