« La superficie de la glace Arctique a augmenté »

C’est le moins qu’on puisse dire, l’ex-ministre péquiste Jacques Brassard est à contre-courant. Rejetant les analyses scientifiques et ne se fiant que sur son propre pif, Brassard affirme 3 choses surprenantes.

  • Non seulement les pôles glaciaires ne fondent pas mais ils s’étendent.
  • Non seulement l’ours polaire n’est pas une espèce menacée mais il y a surpopulation.
  • Les changements climatiques n’ont rien à voir avec la taille de la glace dans l’Arctique.

CHOI: pas de changements climatiques (00:05:12)

9 décembre 2013, Maurais live avec Jacques Brassard, Dominic Maurais et Jean-Claude Ouellet

10h30: « L’ours populaire il y a une surpopulation. (…) c’est une espèce qui n’est même pas menacée. En plus, la superficie de la glace Arctique a augmenté d’a peu près 25 a 27%. (…) Ça n’a rien à voir avec les changements climatiques. (…) Savez-vous qu’ils parlent jamais de L’Antarctique? »

Maurais_live_09_12_2013-10h20-BrassardEtLaFonteDesGlaces.mp3

Pour savoir qui fait vraiment « de la propagande pour modeler le cerveau des enfants », lire Les glaces arctiques ont moins fondu durant l’été 2013 qu’en 2012 paru le 21 septembre 2013 et L’Antarctique fond plus vite que prévu, paru le 11 décembre 2013. Encore une fois, ces articles ont été trouvés après une recherche superficielle sur google.

« En 2012, année du plus bas niveau jamais observé depuis le début des mesures en 1978, il ne restait que 3,41 millions de km2 (Sur l’Arctique), précise le Centre national de la neige et de la glace. »

Pour les ours, une autre recherche superficielle nous a conduit vers un autre torchon de propagande gauchiste, Wikipédia, affirmant que la principale menace pour l’animal est la fonte de la banquise.