« Les immigrants illégaux affluent aux frontières » : Éric Duhaime tient une ligne ouverte raciste

Des centaines de personnes traversent la frontière canadienne suite aux menaces du président des États-Unis, Donald Trump.

Éric Duhaime n’est pas content et ouvre ses lignes après avoir bien crinqué son auditoire avec un discours catastrophiste. Comme de bien entendu, les racistes répondent en grand nombre à l’appel de leur gourou.

Au fait, Éric Duhaime répète abondamment que ces migrations sont illégales, ce qui est faux. Il se demande aussi pourquoi ces gens ne passent pas par les douanes. C’est très simple: parce qu’ils seraient automatiquement refoulés au pays d’où ils viennent.

Il s’agit donc de propos erronés et racistes. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

FM93: ligne ouverte fanatisée sur les immigrants

7 août 2017, avec Éric Duhaime, et des auditeurs anonymes (00:51:31)

11h37 : ED- « Les immigrants illégaux continuent à affluer aux frontières (…) »

AA- « C’est plus une frontière, c’est une passoire (…) »

ED- « Trump a dit que (…) ceux qu’il veut pas, c’est ceux et celles qui ont un casier judiciaire. C’est-tu eux autres qu’on est en train d’accueillir? (…) »

AA- « Je pensais pas connaitre une calamité au Québec, au Canada avant de mourir. (…) Si on disait qu’on n’est pas raciste, bien on va le devenir (…) À part ça, pourquoi tant d’Haïtiens? On sait comment ils sont tellement travaillants! (…) Il s’en viennent ici se faire vivre pour rien (…) »

AA- « Ça là, le problème c’est l’immigration. Mais le problème, c’est la gogauche qui gouverne toute la machine, que ce soit au provincial ou au fédéral (…) »

AA- « Ça va prendre quelqu’un de responsable pour rassurer la population parce que c’est une forme d’invasion. Écoutez c’est grave, et je ne comprends pas qu’il n’y ait pas des gens qui agissent avec une main de fer (…) »

ED- « Parce que là, ça rentre par centaines, puis si on continue à être une passoire, il va y en avoir des milliers, et si ça continue ça va être 10,000, et si on continue ça va être 100,000! Ça finira jamais là (…) »

AA- « Les politiciens, c’est des traitres à la nation (…) »

AA- « Combien qu’il y en a qui vont s’infiltrer? (…) Ils viennent du Tchad, ils viennent du Nigéria. C’est quoi la religion qu’ils pratiquent là-bas? (…) »

ED- « C’est ça qui me fait peur, on risque de se ramasser avec les immigrants les moins désirables (…) On s’occupe pas de notre monde, mais on s’occupe des gens qui entrent ici comme les criminels (…) Il y en a combien des gens qui sont des criminels? (…) »

AA- « Si on les garde pas là, faut-tu les renvoyer jusqu’en Haïti et en Afrique, ou on les retourne aux États-Unis? (…) Moi je leur mettrais des micropuces (…) »

AA- « Écoute Éric, toi tu m’as pompé tantôt là! (…) »

AA- « Pourquoi eux-autres, les immigrants, sont capables d’avoir de l’aide sociale quand moi ça fait 15 ans je travaille dans la construction et j’ai jamais eu de l’aide sociale (…) Eux-autres ont-ils déjà travaillé? (…) »

ED- « On met des grillages! (…) Avec des barbelés au-dessus (…) Des clôtures Frost ça coute vraiment pas cher (…) »

AA- « Je suis en beau tabarnac! (…) »

ED- « On est une des plus grandes terre d’accueil. Alors ceux qui disent qu’on fait du racisme systémique là, un instant! (…) Le gouvernement est en train de faire une commission sur le racisme systémique, j’ai l’impression qu’il est en train de s’assurer qu’il y ait des racistes au Québec. Parce que de la manière qu’il agit là, il joue avec les braises de l’intolérance (…) »

AA- « On est rendu à presque 4% de Noirs au Québec, là. Et 4% de musulmans (…) »

AA- « Le désastre européen, c’est une question de temps avant que ça arrive ici (…) »

ED- « Ça me fait peur, j’espère qu’on ira pas jusque là, mais… À écouter nos dirigeants, j’ai l’impression que c’est vers là qu’ils souhaitent qu’on aille (…) »

AA- « Les assistés sociaux, ils ont pas de coupons pour aller manger 3 fois par jour là (…) »

ED- « Comment ça qu’on leur donne des coupons pour aller manger au restaurant? »

AA- « Pourquoi il y a pas un pot de beurre de pinottes et un pain, là, sur le bord de la table? (…) »

ED- « J’ai reçu plus de 100 courriels, j’ai reçu 22 appels, il n’y en a pas un qui est d’accord (…) »

AA- « Moi si j’étais le gouvernement haïtien, je ferais venir un gros gros bateau, vide les prisons, ça leur coute cher garder ça, et toute la gang de pourris qui sont là-bas, t’es embarque dans le bateau et tu les envoies à Québec (…) »

AA- « Pourquoi on prend pas tous ces immigrés là illégaux, on les embarque (…) et on les retourne tous dans leur pays? (…) »

ED- « C’est sûr que votre solution c’est meilleur que le statu quo! (…) »

2017.08.07-11-933-crise-migrants.mp3

Ironique de voir la quantité de gens qui évoquent l’aide sociale pour dénigrer les migrants soi-disant privilégiés. Radio X fait pourtant la guerre aux pauvres depuis des années.