Les malades mentaux? « Pour moi, c’est la chaise électrique! »

Carl Monette aborde la question de la peine de mort. Et il a un point de vue assez radical sur la question. En fait, c’est pas compliqué, Carl souhaite la peine de mort à tous les meurtriers et de la façon la plus expéditive possible.

Mais oui, Carl. Tu as le droit de souhaiter le retour de la peine de mort. Là où c’est inacceptable, c’est lorsque tu traites les malades mentaux comme s’ils n’étaient pas des êtres humains. En les traitant de « pourritures » qui ne devraient avoir aucun droit, par exemple.

CHOI: la chaise électrique pour les malades mentaux (00:14:45)
15 juillet 2015, Monette avec Carl Monette
13h15 : « Quand tu planifies un meurtre aussi sanglant que celui-là, même si tu as 17 ans, je m’excuse mais pour moi c’est la chaise électrique (…) Même chose pour Nicolas Fontanelli qui souffre de problèmes psychologiques (…) C’te gars là, c’est peine de mort. Tu me fais griller ça sur la chaise électrique ou injection, n’importe quoi. Mais tu me débarasses de ce genre de pourriture là de notre société. Puis là, tu fais pas la même affaire qu’aux États-Unis, pas un ça prend 50 ans là avant de le piquer ou de le griller. (…) Tu ferais le procès, aussitôt que le procès est fini, le lendemain ou la journée même, tu me grilles ça sur le barbec’ puis on s’en débarasse et on a la paix. (…) Sylvain Fournier (…) Même s’il est déclaré non criminellement responsable on peut-tu le passer lui avec? (…) Puis des cas comme Sylvain Fournier, il y en a partout (…) Je comprends encore moins que la Fédération des coopératives ait un règlement qu’ils ont pas le droit de refuser quelqu’un à cause de son passé. (…) J’en ai plein mon derrière de la Charte des droits et libertés. Ça défend toutes les minorités, et tous ceux qui ne devraient pas avoir de droits (…)  »

 

Monette_15_07_2015_13h07_13h35-PeineDeMortPourLesMaladesMentaux.mp3

Alors si on résume, Carl Monette souhaite la mort pour:

Et on ne parle même pas des multiples menaces de violence contre les étudiants. Et en prime, Carl souhaite l’abolition de la Charte des droits et libertés.

Bref, ma foi, Carl serait très à l’aise en Arabie Saoudite.