Les théories du complot autour d’Alexandre Bissonnette

Parmi les tenants du conspirationnisme, on trouve des militants.es de groupes d’extrême-droite (La Meute, Révolution PTRK, etc.), puis des personnes non-affiliées s’exprimant sur les réseaux sociaux, mais aussi des influenceurs plus médiatisés tels que Djemila Benhabib, Dominic Maurais, Sophie Durocher et Fatima Houda-Pepin, qui espèrent toujours des thèses alternatives (nulle surprise, car ce sont des auteurs et autrices dont l’islamophobie est souvent le fonds de commerce).

Xaviercamus.com