Manif d’extrême-droite: des fleurs pour les xénophobes, le pot pour les antiracistes

Le parti libéral du Canada souhaite adopter la motion M103 contre l’islamophobie. Pour s’y opposer, l’extrême-droite se mobilise dans des manifestations à travers le Canada, le 4 mars. Au Québec, ils marchent à Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke, Drummondville, entre autres.

Sans surprise, la radio-poubelle prend le parti des islamophobes. Mais ce qui détonne ici, c’est la personne se portant à leur défense: nul autre que le promoteur de la Charte des valeurs lui-même, Bernard Drainville, dans l’extrait audio suivant.

Si on suit la pensée de Drainville et de Duhaime, si des racistes défilent calmement, leur message est plus acceptable que celui des antiracistes.

Mais quelle étrange façon de penser.

En bonus, vous entendrez Drainville déplorer que le Parti libéral du Canada instrumentalise les musulmans à des fins politiques, ce qui est ironique compte tenu de ce que lui-même et son parti ont fait avec la charte, et ce qu’il continue de faire.

En souhaitant que ça mette fin aux illusions de ceux qui gardent encore du respect pour Drainville.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

FM93: Drainville-Duhaime défend l’extrême-droite

6 mars 2017, Drainville-Duhaime, avec Bernard Drainville et Éric Duhaime (00:12:49)

11h05 : BD- « La motion M-103, je ne l’aime pas non plus (…) »

BD- « Ceux qui ont voulu mettre le trouble, (…) les soi-disant antiracistes-antifascistes là, c’étaient les contre-manifestants (…) »

ED- « À Québec, ça a été relativement calme, même s’ils étaient cagoulés, et même s’ils menaçaient (…) À Montréal (…) On les voit carrément arracher le microphone, le détruire, on les voit arracher les pancartes, on les voit jeter des objets dans la rue, notamment des chaises… »

BD- « Eux autres, ils sont pour l’inclusion. Ils sont contre l’intolérance, mais quand il arrive des manifestations comme celle-là, ils sont parmi les plus violents et les plus intolérants qui soient. La gauche violente. La gauche cagoulée (…) »

BD- « Jaggi Singh, il est pour la tolérance, mais il tolère seulement les idées qui sont les siennes. Il est intolérant de toutes les idées avec lesquelles il est pas d’accord (…)  »

ED- « La Meute (…) En fin de semaine, on peut leur lever notre chapeau. Ils ont organisé une manif, puis ils se sont assurés que ça ne déborde pas, en tout cas de leur côté (…) Ils disaient les choses modérément. Ceux qui ont débordé, c’est les contre-manifestants. C’est bizarre, parce que ceux qu’on accuse aujourd’hui d’être fascistes, c’est eux qui se comportaient le mieux. Et les antifascistes avaient l’air d’une gang de totalitaires qui voulaient empêcher du monde d’exprimer leur opinion (…) »

ED- « Des manifestations comme ça, c’est la pointe de l’iceberg. Ça commence. Je pense qu’on assiste à une polarisation sur cet enjeu-là. Les libéraux sont en train de polariser la population sur l’islam (…)  »

BD- « Ils sont en train d’instrumentaliser la communauté musulmane à des fins politiques (…) »

ED- « La majorité des musulmans au Québec, ils sont probablement d’accord avec le discours modéré qu’on a entendu de la Meute (…) »

2017.03.06-11.05-933-des-fleurs-a-la-meute.mp3