Pas d’articles pas d’excuses

Jacques Brassard

Le 27 juin, le Docteur Mailloux, quelques jours après avoir traité les arabes de « peuple taré« , est écroué par des reportages de TVA et du Journal de Montréal. Effrayé par l’ampleur de la controverse, CHOI est forcé de s’excuser et reconnaît ses torts.

Quelques semaines plus tard le 27 août, Reynald Du Berger prononce des mots également condamnables. Selon lui, « l’islam est un cancer qui ronge la société » et ajoute qu' »un bon musulman ça existe pas ».

Quelle fut la réponse des médias? Cette fois, silence complet.

Un autre islamophobe, Jacques Brassard, s’est joint à la mêlée aujourd’hui même à l’antenne de CHOI à Maurais live. Celui-ci déclare que…

12:49: « L’immigration musulmane est encore davantage difficilement intégrable »
13:42: « L’islam est plus difficile a intégré (…) L’islam c’est une religion qui a un côté total. Qui régit l’ensemble de la vie en société. (…) La charia par exemple. C’est une foi qui est assez radicale »

À écouter par ici 11871.mp3

Les journalistes ayant couvert l’épisode raciste du Docteur Mailloux sont resté muets à nos questions: pourquoi ce qui est bon pour le Docteur Mailloux ne l’est plus pour Reynald Du Berger? Pourquoi tolérer cette islamophobie sur des ondes publiques? Pourquoi cette indignation sélective?

Ainsi, la radio-poubelle n’est jamais revenue sur ces propos. Elle n’a jamais senti le besoin de s’excuser. Elle se sent légitime de poursuivre en toute impunité de propager un message ouvertement raciste.

Nous vous encourageons à poser la question vous-même aux journalistes que vous connaissez. C’est une question d’une importance capitale qui mérite une réponse. Pourquoi dénoncer Mailloux mais pas Du Berger? Pourquoi rester muet face au racisme structurel et de plus en plus décomplexé de la radio-poubelle?