Policiers canadiens faisant des enfants en Haïti: « on s’en crisse-tu », dit André Arthur

arthur

Des policiers canadiens commettent des abus de pouvoir en Haïti, se soldant parfois par des enfants. André Arthur commente avec des propos on ne peut plus racistes et colonialistes.

Selon lui, Haïti est un pays « bizarre, sans avenir, peuplé de voleurs inventeurs du sida », et donc il propose de le mettre « en tutelle » pendant 30 ans. Il veut que le pays soit géré par la France, comme à la  »belle époque de l’Haïti coloniale ».

Quand la radio-poubelle prétend défendre la liberté et qu’elle propose qu’Haïti revienne une colonie… Comme Sylvain Bouchard l’a déjà fait. Un moment donné, il faut arrêter d’être dupe. Ces gens-là sont des autoritaristes adorant l’ordre militaire imposé par la force, c’est tout.

CHOI : Haïti doit revenir une colonie (00:07:35)

7 avril 2016, Moreault en jase, avec André Arthur et Roby Moreault

11h53 : « Il faut délibérément faire deux choses: premièrement, mettre ça dans la filière  »on s’en crisse-tu », et deuxièmement, il n’y a aucun espoir en Haïti tant qu’on ne met pas le pays en tutelle. On n’osera jamais le faire, la rectitude politique, ça serait du racisme de dire : »votre pays, c’est un pays bizarre, votre pays n’a pas d’avenir, tout ce que vous êtes capables de faire c’est des politiciens multimilliardaires qui ont des comptes de banque en Suisse, vous ne vous en sortirez jamais ». Alors tu dis à la France: (…)  »Pour les trente prochaines années, vous êtes propriétaire d’Haïti, mettez ça droite. Bottez les culs qu’il faut botter (…) »

On prend des bonnes polices, qui ont des hormones normales, et on les envoie dans une terre d’exil (…) où tu ne peux pas faire confiance à personne parce que tout le monde va essayer de te voler, ils sont trop pauvres, et un pays où la sexualité c’est quelque chose de particulier (…)

Y a des gens qui ont sauté des Haïtiennes sans mettre de condom. D’abord, c’est désespérément dangereux; n’oubliez pas qu’Haïti c’est le pays d’où est parti le sida (…).  En Haïti, c’est tout ce qu’ils ont à vendre » (leur corps). « Je lui ai donné 20$ US, puis je lui ai dit bonsoir. Entre autres, parce que j’avais pas de condom. C’est ça Haïti (…) La seule critique que je fais à ces gars-là: les boys, achetez-vous des condoms. »

Arthur-le-midi_2016-04-07-Haiti.mp3