Radio-poubelles: l’imputabilité? Connais pas

Sauf qu’il existe un véritable devoir moral de bannir et d’endiguer au possible, dans les médias, la culture de la haine et de l’exclusion. Pour le bien-être général, mais aussi parce que la vomissure verbale, lorsque relayée par les médias, fragilise la légitimité de la liberté d’expression.
Radio-poubelles: l’imputabilité? Connais pas par Aurélie Lanctôt sur Urbania

Mme Lanctôt fait aussi cette intéressante remarque: pour éviter l’ingérence de l’état dans le contenu éditorial d’un média, il faut que les médias respectent les règles d’un « tribunal d’honneur » non-coercitif comme le Conseil de presse. Ce qui n’est pas le cas de la radio-poubelle.