Badawigate: la revue de presse

Le blogueur saoudien Raïf Badawi, condamné à 1000 coups de fouet en Arabie saoudite pour avoir critiqué le pouvoir en place, est un «toton» et un «cave» qui a «couru après la marde» et qui ne mérite pas le soutien du gouvernement canadien, estime Jeff Fillion.
Journaldequebec.com et Journaldemontreal.com

Le champion des radios poubelles de Québec est de retour. L’animateur Jeff Fillion s’en est pris mardi au blogueur Raïf Badawi, condamné à recevoir mille coups de fouet en Arabie saoudite pour avoir défendu la liberté d’expression.
huffingtonpost.com

Quel petit tas de marde. Je suis désolé, je m’efforce de rester poli et de ne pas tomber dans l’ad hominem lorsque j’argumente, mais, là, je n’ai pas d’autres mots pour le décrire.
buzzbonin.com

On voit mal comment le réseau NRJ pourrait le garder à son emploi après une telle bourde, eux qui avaient déjà été critiqués pour l’avoir extirpé de sa station de web-radio indépendante très peu suivie.
lemondedestars.com

Amnistie internationale, qui milite pour la libération de Raif Badawi, soutient au contraire que «l’Arabie saoudite a grandement resserré la répression de toute liberté d’expression» depuis le Printemps arabe, a indiqué la responsable des communications de la section franco-canadienne de l’organisation, Anne Sainte-Marie.
lapresse.ca

M. Khadir trouve ces propos inacceptables. «Comment est-ce qu’on peut être du même avis que des juges en Arabie Saoudite?», s’est demandé le député de Québec solidaire. «Pour la plupart des Québécois, pour quelqu’un qui a le moindre respect pour la valeur de la vie humaine et des libertés démocratiques, les propos de M. Fillion sont inacceptables», a-t-il lancé.
Journal de Montréal

Le député Amir Khadir invite l’animateur Jeff Fillion à se rendre sur la colline parlementaire, jeudi, pour rencontrer la conjointe du blogueur saoudien Raif Badawi, qu’il a vertement critiqué en ondes. Selon l’élu de Québec solidaire, ce serait une façon de faire amende honorable et de démontrer de l’«empathie» à l’égard d’un homme qui se bat pour la liberté d’expression.
lapresse.ca

Entre la liberté de M. Fillion de tenir des propos sexistes, homophobes, attisant la haine envers les moins privilégiés, et celle de M. Badawi de remettre en question un régime qui bafoue ses droits, force est d’admettre que toute chose n’est pas égale.
plus.lapresse.ca

Il y a quelque chose de révélateur quant à l’effet aveuglant que peuvent avoir les privilèges sur la personne qui les détient dans le fait que Jean-François Fillion n’a jamais réalisé l’ironie dans laquelle il se mettait les pieds. Le grand défenseur de la libââârté de Québec s’indignait qu’on se préoccupe de la liberté d’expression – et des droits de la personne – d’un blogueur dont la famille s’est réfugiée au Québec.
journalmetro.com