Régis Labeaume appuie la Coalition sortons les radio-poubelles

Le maire de Québec Régis Labeaume se lance en croisade contre l’homophobie. Lors du dévoilement de la programmation de la Fête arc-en-ciel hier, il a évoqué le boycottage de «toute organisation commerciale, qui de près ou de loin s’allie, endosse ou participe à propager tout propos haineux». «Ça inclut toutes plateformes médiatiques».

Il a ajouté que

« La meilleure façon de le faire est de boycotter tout ça et de ne pas acheter de ces entreprises. Peut-être qu’il y a des gens qui changeraient leurs propos.»
lapresse.ca

Malgré son passé de chroniqueur à CHOI, Régis Labeaume adhère donc à la mission de la Coalition sortons les radios-poubelles. Nous saluons son initiative et nous l’invitons donc à boycotter l’antenne et les annonceurs de la radio-poubelle.

En faisant sa déclaration, tout le monde se demande à qui Régis faisait référence. Nous avons quelques suggestions de réponse…

Il pensait peut-être à Jeff Fillion, qui, en mars 2013, disait que deux gais « qui se frenchent » pouvaient « fucker les enfants ». Deux mois plus tard, en mai, Fillion en remet en affirmant « Pour moi un couple, une vie plus normale, c’est une vie un homme une femme ». Finalement, en août 2013, Jeff est dégouté qu’on aille à « endurer de voir ça ».et que « des enfants puissent voir » des manifestations d’homosexualité. Jeff sévit désormais à NRJ.

Peut-être que Régis faisait aussi référence à CHOI qui, en décembre dernier, a été condamné par le Conseil de presse du Québec pour propos haineux et homophobe. Le jugement faisait suite à un épisode de mars 2013 ou Maurais avait dit que des gens « mériteraient d’être écrasés comme des moucherons ». Le même mois, la conjointe de Jérôme Landry, Josée Morissette, avait fait des commentaires méprisants à propos d’une publicité du gouvernement représentant deux lesbiennes s’embrassants. Mme Morissette a depuis été mise à pieds de Radio X.

Peut-être avait-il à l’esprit les commentaires de Sylvain Bouchard qui, en juin 2013, affirmait que dans le mouvement féministe, il y avait trop de « GLF » (gaie lesbienne folle)?

Nous avons plusieurs autres extraits dans notre section sur l’homophobie. Nous avons aussi une catégorie sur l’incitation à la violence et sur le sexisme. Nous invitons M. Labeaume à les consulter pour connaitre les médias à éviter.

En résumé, si M. Labeaume donne suite à ses paroles ça donnerait… NRJ CHOI 93.3.