Selon le CCNR, les menaces de violence, ok, tant que c’est dans un langage correct

decisioncrtc

Décision très bizarre du CCNR du 15 juillet. Le CCNR est un organisme gérant la déontologie journalistique des animateurs de radio. Et contrairement au Conseil de presse, les radios-poubelles en sont membres.

Ce qui est très bizarre c’est que le CCNR reconnait que les animateurs font un acte illégal, soit de dire que les cyclistes méritent de se faire renverser. C’est illégal, allo, intimider est passible de 5 ans de prison. Cependant, ils ajoutent qu’ils ne considèrent pas ça comme de l’incitation à la violence.

Le seul problème selon le CCNR dans cette affaire sujette de 145 plaintes, c’est le niveau de vulgarité exprimée.

Les animateurs du matin (Denis Gravel et Jérôme Landry, dont les noms ne sont même pas mentionnés dans le communiqué) ont employé des mots méchants méchants, par exemple « idiots », pour qualifier les cyclistes. Et ça, c’est très grave.

C’est fort. Très très fort. Bravo.

En bref, exprimez publiquement le souhait que les cyclistes se fassent frapper, mais surtout, ne les traitez pas d’idiots.