Sylvain Bouchard et un ex-journaliste du 93.3 poursuivis

L’animateur matinal du FM 93, Sylvain Bouchard, l’ex-journaliste Carl Langelier et Cogeco Diffusion sont présentement la cible d’une poursuite en chambre civile d’un montant de 225 000 $ pour atteinte à la réputation et à la vie privée de Jade Isabel-Rioux et de sa mère, Sandra Isabel.

(…)

Le 30 novembre 2011, le journaliste du FM 93 Carl Langelier avait appelé au domicile des Isabel, afin d’obtenir une entrevue avec Jade et sa mère. Des extraits de cet entretien ont été diffusés en ondes.

Dans la requête déposée par la firme Tremblay et Tremblay Avocats de Matane, on reproche à Carl Langelier de s’être «faussement présenté» comme un inspecteur de la Sûreté du Québec (SQ) afin d’obtenir des confidences des deux demanderesses. M. Langelier est d’ailleurs présentement la cible d’une poursuite criminelle pour s’être fait passer pour un policier dans la quête de cette entrevue.

«P’tite crisse»

Lors de cette émission matinale du 30 novembre, Sylvain Bouchard y est allé d’une charge à fond de train contre Jade Isabel-Rioux, en la traitait de «p’tite crisse» à maintes reprises, souligne la requête, «portant ainsi atteinte à sa réputation et sa dignité».

(…)

Les poursuivantes soulignent que «ladite émission a eu pour conséquence d’alimenter la grogne et la rage de la population à l’égard de Jade, laquelle fut d’ailleurs l’objet de nombreuses menaces, des menaces de mort».

Dans une entrevue accordée à TVA en novembre 2012, la mère de Jade avait affirmé que sa fille avait reçu plus de 5000 messages de menace.
Affaire Marjorie Raymond: un animateur et un ancien journaliste du FM 93 poursuivis

La Coalition tient à souligner qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé et que la radio-poubelle dans son ensemble contribue à entretenir la haine. Elle entretient les préjugés contre les minorités et cible des boucs émissaires (gais, arabes, femmes, les pauvres etc) de façon systématique. Un simple coup d’oeil sur nos archives permet de voir a quel point ceux qui ne pensent pas comme eux sont copieusement abruvés d’insultes. Elle pollue l’espace public et nuit aux échanges respectueux.