Archives du mot-clé Carl Monette

« Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans »

Jacques Brassard

« Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans », semble être le nouveau cri de ralliement des islamophobes québécois.

Pour ce qu’on en sait, Carl Monette, Richard Martineau, et maintenant Jacques Brassard, ont tous prononcé cette phrase. Reynald Du Berger et Éric Duhaime ont aussi dit des choses similaires.

Le hic c’est que le Conseil de presse a désigné cette phrase précise comme étant islamophobe le 12 juin 2015.

Pas la Ligue des droits. Pas le Conseil du statut de la femme. Pas Québec Solidaire. Le Conseil de presse. Composé de copains copains de la radio-poubelle.

Les éboueurs que nous sommes devraient savoir que le terrorisme islamiste est marginal en Europe. Même après les récents attentats. Le terrorisme islamiste ne représente qu’1% des attentats en France depuis 2000. Cet article, entre autres, fait le tour de la question.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

Attachez votre tuque, parce que Jacques aborde aussi la COP21 et le Front National.

CHOI : tous les terroristes sont musulmans (00:17:25)

7 décembre 2015, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jacques Brassard

9h17 : « Si tous les musulmans ne sont pas terroristes, tous les terroristes sont musulmans. Est-ce que c’est vrai ça? Oui (…) Le FN, sur le plan économique, c’est un parti de gauche. »

Maurais_live_07_12_2015_9h06-TousLesTerroristesSontMusulmans.mp3

Réfugiés syriens : La grande désinformation (1/2)

martineau

Nous sommes en 2015. Désormais, il est impossible de dire, comme en 1930, qu’un tel groupe culturel est inférieur à un autre. Ça serait trop direct. Ce serait dénoncé à juste titre comme étant du racisme.

Par contre, on peut trouver toutes sortes d’entourloupettes pour passer le même message. Par exemple, on peut banaliser l’islamophobie. Dire que ça n’existe pas, ou que ce n’est pas important.

Richard Martineau est un maitre dans le domaine. Il a une phrase qu’il aime répéter « Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans ». Vous pourrez l’entendre dans l’extrait suivant.

Le hic, c’est que le Conseil de presse a qualifié cette phrase d’islamophobe dans une décision rendue le 12 juin 2015. C’était Carl Monette qui avait prononcé ces mêmes mots.

Pas la Coalition sortons les radios-poubelles. Pas Québec Solidaire. Pas le Collectif québécois contre l’islamophobie. Le Conseil de presse. Des journalistes. Qui aiment la liberté d’expression, pis toute.

Aussi, quand Martineau déclare qu’il n’a pas vu de musulmans se faire frapper dans la rue, c’est faire de l’aveuglement volontaire. Monsieur je-pourfends-l’islam-radical ignore les articles sur les femmes voilées, intimidées ou battues en pleine rue (15 sept 2015, 17 sept 2015, 30 sept 2015, 6 avril 2015), révélés dans son propre journal? Et les bannières contre les réfugiés? Et les nombreuses attaques contre des mosquées?

La banalisation de l’islamophobie. Ignorer le problème. Voilà la stratégie de la droite poubelle.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

CHOI : Martineau islamophobe (00:04:59)

20 novembre 2015, Maurais live, avec Richard Martineau

8h23 : « L’islamophobie, t’en vois-tu, toi, des incendies dans les mosquées et des musulmans qui se font frapper sur la rue? C’est pas ça, la grande menace, ces temps-ci (…) Tous les musulmans ne sont pas des terroristes mais tous les terroristes sont musulmans. »

Maurais_live_20_11_2015_8h23-MartineauIslamophobe.mp3

Toujours plus d’insultes envers GND

Quand Patrick Lagacé dit que la radio-poubelle n’existe plus parce qu’il n’y a plus d’attaques personnelles… c’est, entre autres, parce qu’il n’a pas écouté notre section dédiée à Gabriel Nadeau-Dubois.

CHOI : insultes en rafale pour GND (00:08:55)
16 juillet 2015, Monette avec Carl Monette et Richard Décarie
14h05 : Le petit fatigant à GND, le petit communiste bourgeois qui tient un double-discours, ça a été élevé par une cuillère d’argent et ça vient nous faire la morale du haut de ses trois pommes (…) Un ancien boss de l’ASSÉ, qui savait qu’il était associé à du black block, des communistes, ils allaient foutre le bordel, envoyer chier les policiers, pas respecter la loi et l’ordre (…) Lui, il attise le feu et il montre l’image du petit garçon que les belles-mères voudraient avoir (…) Eux-autres, la gauche radicale qui sont pro tout’ ce qui est islamisme politique, ils sont pro tout’ ce qui est gauche radicale (…) C’est ça qu’il essaie de nous dire le petit communiste de service (…) C’est comme une syphilis grimpante. »

Monette_16_07_2015_13h59_14h17-GndInsultes.mp3

Une syphilis grimpante? La radio-poubelle ne cesse d’innover en terme d’insultes.

Monette blâmé pour propos islamophobes et sexistes

Le Conseil de presse vient de publier deux décisions concernant l’animateur de Radio X, Carl Monette.

L’une concerne des propos islamophobes, l’autre des propos sexistes.

C’est assez rare que le CPQ dénonce des propos islamophobes (c’est peut-être la première fois), alors commencons par celle-ci.

Propos islamophobes

En 2014, la Mosquée de la Capitale située à Québec est ciblée par des islamophobes venus coller des affiches sur sa facade. Monette, loin de démontrer de l’empathie pour les musulmans, en rajoute et émet les propos suivants:

«Les musulmans, c’pas tous des terroristes. Mais tous les terroristes sont des musulmans»

Le Conseil juge que…

« l’animateur a tenu des propos islamophobes qui véhiculaient des préjugés. Puisque tous les terroristes ne sont évidemment pas musulmans, l’animateur appliquait ici une généralisation outrancière à la communauté musulmane.»
Décision d2014-11-054, Conseil de presse

C’est drôle parce que l’ex-ministre Jacques Brassard a déjà prononcé, à peu de chose près, les mêmes mots.

Les propos ont été éructés le 16 novembre 2014. L’extrait est disponible ici. Monette, qui commençait son travail à Québec, était en forme puisque 2 jours avant, il proposait de tirer une balle dans la tête et de gazer tous les prisonniers. Ces derniers propos n’ont été sujet d’aucun blâme, d’aucune sorte.

Propos sexistes

Il s’agit tout simplement du lave-vaisselle-qui-suce-gate!

Rappelez-vous, le 21 novembre 2014, quelques jours après avoir été embauché par Radio X et pressé de faire sa marque, Monette lance

« C’est un travail de femme, le ménage. […] La journée où j’ai un lave-vaisselle qui me suce, fuck la blonde! […] Une femme police pour moi, ça pas d’sens. Une femme pompière, pour moi, ça pas d’allure ».

Propos qui furent rapidement dénoncés dans une chronique de Sophie Durocher, elle-même chroniqueuse à Radio X, raison pour laquelle vous en avez entendu parler.

Le Conseil fait preuve de simple bon sens en jugeant que :

« Après écoute des extraits contestés, le Conseil constate que M. Monette présente une image stéréotypée des rôles masculins et féminins et fait montre d’un mépris flagrant envers les femmes en les réduisant tout bêtement à la fonction d’objet sexuel. »
Décision d2014-11-055, Conseil de presse

Carl Monette avait été suspendu un jour par la direction. À notre connaissance il s’agit de la première fois qu’un animateur est puni par ses patrons pour des propos controversés.

Carl Monette a répliqué d’abord en s’excusant la main sur le coeur puis, 5 mois plus tard, Monette en remet. Il affirme alors que Sophie Durocher est une « tampax power machine » , que les gars et les filles ont des « aptitudes différentes » et que la violence conjugale, c’est la faute des femmes 50% du temps. Un animateur de radio-poubelle, ça ne s’excuse qu’avec les doigts croisés dans le dos!

On ne connait pas encore le sort de Monette dans la prochaine programmation de Radio X.

Rappelons que, même si Radio X feint d’ignorer le Conseil de presse, des affirmations de divers animateurs laissent clairement entendre leur inquiétude et leur grosse peine face à ces décisions de leurs confrères journalistes. C’est pourquoi il est nécessaire de déposer systématiquement une plainte lorsque des propos inacceptables y sont prononcés.

Les malades mentaux? « Pour moi, c’est la chaise électrique! »

Carl Monette aborde la question de la peine de mort. Et il a un point de vue assez radical sur la question. En fait, c’est pas compliqué, Carl souhaite la peine de mort à tous les meurtriers et de la façon la plus expéditive possible.

Mais oui, Carl. Tu as le droit de souhaiter le retour de la peine de mort. Là où c’est inacceptable, c’est lorsque tu traites les malades mentaux comme s’ils n’étaient pas des êtres humains. En les traitant de « pourritures » qui ne devraient avoir aucun droit, par exemple.

CHOI: la chaise électrique pour les malades mentaux (00:14:45)
15 juillet 2015, Monette avec Carl Monette
13h15 : « Quand tu planifies un meurtre aussi sanglant que celui-là, même si tu as 17 ans, je m’excuse mais pour moi c’est la chaise électrique (…) Même chose pour Nicolas Fontanelli qui souffre de problèmes psychologiques (…) C’te gars là, c’est peine de mort. Tu me fais griller ça sur la chaise électrique ou injection, n’importe quoi. Mais tu me débarasses de ce genre de pourriture là de notre société. Puis là, tu fais pas la même affaire qu’aux États-Unis, pas un ça prend 50 ans là avant de le piquer ou de le griller. (…) Tu ferais le procès, aussitôt que le procès est fini, le lendemain ou la journée même, tu me grilles ça sur le barbec’ puis on s’en débarasse et on a la paix. (…) Sylvain Fournier (…) Même s’il est déclaré non criminellement responsable on peut-tu le passer lui avec? (…) Puis des cas comme Sylvain Fournier, il y en a partout (…) Je comprends encore moins que la Fédération des coopératives ait un règlement qu’ils ont pas le droit de refuser quelqu’un à cause de son passé. (…) J’en ai plein mon derrière de la Charte des droits et libertés. Ça défend toutes les minorités, et tous ceux qui ne devraient pas avoir de droits (…)  »

 

Monette_15_07_2015_13h07_13h35-PeineDeMortPourLesMaladesMentaux.mp3

Alors si on résume, Carl Monette souhaite la mort pour:

Et on ne parle même pas des multiples menaces de violence contre les étudiants. Et en prime, Carl souhaite l’abolition de la Charte des droits et libertés.

Bref, ma foi, Carl serait très à l’aise en Arabie Saoudite.