Archives du mot-clé événement

Le Festibière compte sur de solides alliés

Un petit festival de Québec, le Festibière, a de petits problèmes avec la Ville de Québec. Alors que les précédentes années les festivités ont pu avoir lieu jusqu’à 23h, les règles ont changées lors de cette édition. Chaque jour du Festibière devant plutôt se terminer à 22h15.

Les organisateurs se plaignent des problèmes, des frustrations et des pertes financières occasionnées par le changement tardif. Jusqu’ici rien d’anormal.

Et voilà que le maire de Québec, Régis Labeaume, débarque

M. Labeaume s’est donc présenté en personne dimanche après-midi sur le site du Festibière pour mieux comprendre. Il y a rencontré les organisateurs pour leur dire qu’il n’était pas au fait du changement et qu’il souhaitait faire la lumière dans ce dossier. «C’est une initiative du Bureau des grands événements [et] on ne comprend pas ça. On va essayer d’éclaircir tout ça. À notre connaissance, il n’y a eu aucun incident dans le passé qui peut justifier un tel changement», a souligné M. Nolin. «On veut une ville festive. On n’interdit pas comme ça de finir l’événement à 23h.»

Le premier magistrat de Québec a assuré à l’organisation du Festibière qu’il allait revoir leur cas et qu’il allait poser des questions à qui de droit au Bureau des grands événements. «On ne blâme personne», nuance M. Nolin. «On aurait souhaité que les responsables nous avisent plus clairement qu’il y avait un changement.»
Couvre-feu du Festibière: «On ne comprend pas ça», assure le maire Labeaume

Le maire se déplaçant en personne pour rejeter les directions de sa propre ville?

Ha oui, j’oubliais de mentionner que le Festibière est commandité par CHOI Radio X. Que le chanteur Bob Bissonnette, bien connu pour sa chanson « Toutes des folles », était invité sur scène. Et que les organisateurs sont les mêmes qui s’occupent du BBQ Fest, dans lequel devait avoir lieu la « Journée internationale du gars« , parrainée par Sylvain Bouchard.

Compter la radio-poubelle dans ses amis permet d’avoir toutes sortes d’avantages.

Départ de Carl Monette: une grande victoire pour la Coalition

C’est décidé, la direction de CHOI n’a pas renouvelé le contrat de l’animateur de Radio X Montréal, Carl Monette. Il quitte donc la station.

C’est l’auteur de la tirade la plus controversée des dernières années, celle sur les « itinérants qu’on castre et qu’on envoie travailler dans le nord dans un camp ». Pour cela, Monette s’était mérité la poubelle d’or.

Monette avait commencé par se faire connaitre à Radio X Saguenay, ou il avait été blamé par le Conseil de presse du Québec pour avoir prêté foi à des sources douteuses d’extrême-droite.

Difficile de lire dans les pensées des dirigeants de Radio X. Tout ce qu’on peut faire, c’est de constater une certaine uniformité dans des décisions récentes. Entre autre la volonté de se débarasser de personnages sulfureux (Patrice Demers, Josée Morissette, Carl Monette, Stéphane Gendron). Est-ce que ça aurait quelque chose à voir avec les rumeurs d’achat par Quebecor?

Même Stéphane Dupont est sur la corde raide et a été forcé d’enregistrer un message d’excuse à ses collègues. On l’a invité à prendre ses vacances en avance.

Radioego a l’extrait du départ de Monette.

Radio X Montréal obtient son changement de licence

Le CRTC accepte aujourd’hui la demande de RNC Média de changer la licence de Radio X Montréal pour pouvoir faire plus de radio parlée.

Le CRTC reconnait pourtant de multiples infractions dans le conditions de licence actuelles et passées. Radio X Montréal obtient une licence de courte durée.

Le Conseil note cependant que RNC n’a pas fourni le registre des émissions tel que demandé par le Conseil, représentant ainsi une non-conformité possible à l’article 8(4) du Règlement et que le titulaire a été informé de cette situation dans une lettre datée du 30 septembre 2013. Dans une lettre datée du 30 octobre 2013, le titulaire indique qu’il a résolu les non-conformités antérieures. De plus, il explique que la non-conformité actuelle constitue une erreur d’interprétation d’un membre du personnel de la station et qu’il s’est assuré que cette personne comprenne bien ce qui devait être déposé.
http://www.crtc.gc.ca/fra/archive/2014/2014-168.htm

Radio X remet donc la responsabilité de l’erreur à un de ses employés.

La Coalition sortons les radios-poubelles s’est opposé à ce changement de licence car RNC ne respecte pas ses conditions de licence actuelles, la Loi sur la radiodiffusion, le Règlement de 1986 sur la radio (le Règlement) et la Charte des droits et libertés de la personne. Notre document remis au conseil contenait tous les extraits audio nécessaires pour que le CRTC prenne une décision éclairée.

A quand une Coalition sortons les radios-poubelles à Montréal?

Jeff Fillion de retour à la radio de Québec

L’ex-animateur vedette de CHOI Radio X, le controversé Jeff Fillion, revient en ondes sur une des principales stations commerciales de Québec, NRJ 98,9.
Jeff Fillion de retour à la radio de Québec sur lapresse.ca

NRJ est une station musicale qui ne se porte pas très bien dans les sondages. Son propriétaire, Bell, tente le tout pour le tout pour ravir la première position le midi.

Jeff Fillion est l’un des rares animateurs de radio-poubelle authentiquement homophobe. Le 12 mars 2013, Fillion disait que montrer des gais à la télé, ça allait « fucker nos enfants ». Le 9 aout 2013 il en remettait une couche (Malgré avoir subit le terrible lobby pro-gai sur Twitter, selon ses dires).

NRJ et ses partenaires tombent donc désormais dans notre zone de surveillance.

Fin de la saga entre Radio X et les blogueurs

Un règlement à l’amiable a été signé lundi après-midi entre RNC Média et le blogueur montréalais Éric Beaudry, qui avait participé à l’appel au boycottage des annonceurs de CHOI Radio X. L’internaute gardera le droit d’écrire sur sa page Facebook… pourvu qu’il respecte la loi.

(…)

Radio X, qui avait fait de la liberté d’expression son slogan il y a quelques années, se défend de vouloir museler les internautes. «Les gens vont toujours avoir le droit de nous critiquer, dit Philippe Lefebvre. On peut prendre des coups, mais on va toujours protéger nos annonceurs.»
Fin de la saga entre Radio X et les blogueurs sur lapresse.ca