Archives du mot-clé Jacques Brassard

Islamophobie: Que l’on continue!, selon Radio X

Dans le mouvement de ressac islamophobe post-attentat, Radio X se démarque en donnant la voix aux nationalistes. L’avocat Guy Bertrand et l’ex-ministre péquiste Jacques Brassard, dans ce cas-ci.

Le nationalisme québécois peut-être revendiqué par la radio-poubelle à une condition: qu’il soit brandi pour stigmatiser l’étranger ou celui qui est considéré comme tel.

Dans les deux extraits suivants, remarquez comment l’avocat Guy Bertrand amalgame islam, immigrant et réfugié. Tendez l’oreille à l’incroyable déni dont Brassard et Bertrand font preuve, ainsi qu’à leur discours islamophobe décomplexé, alors qu’à peine deux semaines se sont écoulées après l’attentat.

On peut résumer leurs positions ainsi :

  • Les musulmans endeuillés, on s’en tape
  • C’est nous les victimes. On veut brimer notre liberté de dire des propos islamophobes
  • Nous ne sommes responsables de rien (sans même avoir envisagé une seconde le contraire) #NotMyFault
  • Il ne faut rien changer à rien

Donc, après l’attentat, l’islamophobie, que l’on continue!

Dans l’attente d’une réaction de Joël Lightbound à l’un ou l’autre des propos islamophobes de la radio, vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs.

Radio X: entrevue post-attentat avec Guy Bertrand

13 février 2017, Maurais live, avec Dominic Maurais et Guy Bertrand (00:15:34)

9h04: Maurais passe l’extrait du discours du député de Sainte-Foy, Joël Lightbound, fustigeant l’islamophobie:

DM-« Il y a beaucoup de culpabilité là-dedans (…)

GB- Personne ne doit se sentir coupable d’aucune façon. Aucune personne ne doit se refuser de parler, ni vous à la radio, ni moi comme avocat, ni les partis de droite, j’ai donné comme exemple Marine Le Pen (…) [le discours de Lightbound] C’est grossièrement exagéré. C’est du théâtre dans son cas (…) On dit les radios parlées de Québec, comme si vous étiez tarés (…) Vos propos représentent ce que le monde pense et croit, du moins dans la région de Québec (…)

Puis, Bertrand s’intéresse à l’aspect juridique de la loi sur les propos haineux.

GB- « (…) Je vous écoute régulièrement, même vous autres, les animateurs, votre langage a changé. Vous êtes plus… Vous faites plus attention (…) C’est pas vrai qu’il y a une religion sur la terre qui va venir brimer notre liberté (…) Tout le monde a droit à l’opinion, tant que c’est pas fait avec méchanceté (…) l’islam c’est un sujet délicat, mais comment se fait-il que c’est le seul groupe d’immigrants qui, dans tous les pays, amène les gens à se poser des questions? Avez-vous déjà entendu de l’intégration des Chinois, des Polonais, des Grecs, des Italiens (…) [NDLR: Oui, à chaque crise, comme dans les années 30s, par exemple].

GB-  « Je donne pas la faute aux immigrants, c’est la constitution qui leur donne le droit de venir ici et de choisir de vivre comme s’ils étaient chez eux, en leur donnant des accommodements religieux (…) [La constitution] met en valeur les autres cultures au détriment (…) la culture québécoise est réduite au rang de toutes les cultures. Il n’y a plus de culture dominante, comme ça existe dans tous les pays du monde. »

2017-02-13-9h04-guy-bertrand-attentat-islamophobe.mp3

Radio X : entrevue post-attentat avec Jacques Brassard

9 février 2017, Maurais live, avec Jacques Brassard et Dominic Maurais (00:16:02)

9h05 : JB- « Il y a eu une coalition médiatique à Montréal qui s’est attaquée aux radios de Québec [NDLR: un grand nombre de membres de la communauté musulmane de Québec ont dénoncé la radio] (…) C’est un crime inqualifiable qui a été fait par un déséquilibré [NDLR pas un raciste ni un nationaliste, encore moins un islamophobe] et je suis furieux de voir qu’on essaie de culpabiliser les Québécois. On aurait une grande part de responsabilité dans cet événement épouvantable. Ça me met en furie. Les Québécois n’ont absolument rien à se reprocher dans ce massacre de la Grande mosquée de Québec (…) »

DM- « Le mot islamophobie, il est chargé. Il y a quelque chose de vicieux là-dedans. C’est un mot chargé politiquement »

JB – « (…) C’est manifester de la haine envers l’Islam et les musulmans. C’est comme ça qu’on le comprend (…) « 

DM- « Craignez-vous qu’on tente de vous museler? »

JB- « Oui, c’est ça l’opération qui est en cours. C’est une opération de récupération politique de la fusillade. On l’a vu hier, c’est une quarantaine de groupes du Canada qui ont fait une série de réclamations contre l’islamophobie et contre le racisme systémique (…) On accuse les Québécois de pratiquer le racisme systémique » 

JB- « On ne cesse de faire taire les voix discordantes, les radios de Québec inclues (…) » [NDLR: pourtant on les entend très bien] On veut profiter, c’est de la récupération (…) »

JB- « De l’islamophobie, moi j’en vois pas. J’en vois nulle part. Du racisme systémique, j’en vois pas (…) Moi, de dire qu’il y a du racisme systémique, c’est aberrant de dire ça. Il n’y en a pas »

DM- « Qu’avez-vous pensé de Régis Labeaume qui a donné (…) 50,000$ pour compenser (…) »

JB- « Là, on va loin là. On peut se recueillir, on peut le déplorer. On s’en va où avec tout ça? À chaque fois qu’il y aura un événement, il faudra que les hommes politiques se battent la coulpe (sic), fassent leur mea culpa, puis trouvent moyen de donner des fonds publics pour essayer de compenser, euh, ce qui est absurde dans le fond. On peut pas compenser avec de l’argent (…) »

JB- « [Le allahu akbar de Philippe Couillard] c’est de l’aplaventrisme. Ça me déplait souverainement de voir ça. C’est un manque d’honneur. Il faut rester bien droit. C’est prétendre qu’on est coupable (…) Les Québécois sont pas coupables de ça! Pourquoi on serait coupable quand ça concerne les musulmans? »

JB- « Il faut qu’on préserve la liberté de parole [NDLR: Et surtout la liberté de tenir des propos islamophobes] (…) Critiquer la religion, ça fait partie de la liberté (…) Pourquoi l’Islam serait une religion à part? (…) On ne doit pas appliquer les recommandations de ces 40 groupes musulmans (…) Il veulent nous faire taire. »

Suivi par un discours de revendication identitaire.

2017-02-09-9h05-jacques-brassard-attentat-islamophobie.mp3

Dominic Maurais blâmé pour propos racistes

Le Conseil de presse a rendu publique en décembre 2016 une décision au sujet d’une émission du 7 décembre… 2015.

Dans l’émission, l’animateur Dominic Maurais s’entretient avec Jacques Brassard sur la fusillade de San Bernardino, en Californie.

Au cours de la conversation, Jacques Brassard, ex-ministre péquiste et islamophobe virulent, lance la chose suivante:

« Jacques Brassard : Je redis constamment que si tous les musulmans ne sont pas terroristes, à l’heure actuelle tous les terroristes sont musulmans. Est-ce que c’est vrai ça?

Dominic Maurais : Oui. »

Le CPQ retient la plainte pour propos racistes. Un membre a exprimé sa dissidence.

Radio X n’a pas répondu, mais ce matin Maurais a lancé, sur un autre sujet, que « Ceux qui me traitent de raciste, vous êtes des charognards! ». Voilà donc une forme de réponse.

Trouvez-vous que prendre un an pour arriver à une décision aussi simple est acceptable?

Autre question: pourquoi réserver le blâme à Dominic Maurais, et pas à Jacques Brassard?

La décision d2015-12-076 sur conseildepresse.qc.ca

Radio-poubelles complices!

« C’est pas Québec !», voilà ce qu’on entend depuis l’attentat de la mosquée de Sainte-Foy, dimanche.

Pourtant, si c’est peut-être pas le Québec, cela ressemble terriblement à Québec, cette ville où il suffit d’ouvrir son poste de radio pour entendre ça :

« La gang qui est ouvertement en guerre contre les occidentaux et nos valeurs, c’est les musulmans (…) J’ai peur que dans cinq ans, dans dix ans, on ait des problèmes ici. »

-Jeff Fillion, Radio-Pirate, le 9 décembre 2015

Ou encore :

« Je l’ai déjà dit et je vais le dire encore: on n’est pas fait pour vivre ensemble. C’est-tu assez clair? (…) On n’a pas les mêmes valeurs, on n’a pas les mêmes buts, on voit pas les choses de la même manière, ça se peut-tu qu’on n’est pas fait pour aller ensemble? »

-Jeff Fillion, Radio X, le 19 septembre 2016

Ou bien :

« ils [les musulmans] ont en horreur les valeurs occidentales, la liberté, la démocratie, l’égalité homme-femme. Ils veulent détruire cette civilisation qui est la nôtre. »

-Jacques Brassard, Radio X, le 19 septembre 2016

Faut-il rappeler que lorsqu’une tête de porc ensanglantée avait été déposée, en juin dernier, devant la même mosquée que celle visée par l’attentat de dimanche, on avait pu entendre cela sur ces mêmes radios :

« Geste haineux, islamophobie… On se calme le pompon! (…) C’est écrit où dans le code criminel que j’ai pas le droit de donner une tête de cochon? C’est peut-être une joke niaiseuse (…) C’est un peu ridicule (…) En quoi c’est de la haine? »

-Eric Duhaime, FM93, le 20 juin 2016

Ces radio-poubelles ont leurs responsabilités dans les événements de dimanche. Oui, c’est sûr, ils n’ont pas appuyé sur la gâchette ou planifié l’attentat, par contre, ces radio-poubelles ont développé un climat de haine envers la communauté musulmane. Elles ont banalisé les propos racistes et contribué à créer un climat favorable à la xénophobie.

Ces radios sont coupables d’avoir banalisé l’islamophobie à tel point que quelqu’un s’est senti le droit de massacrer des habitants de notre ville sous prétexte de leur religion.

On assiste depuis dimanche au carnaval de l’hypocrisie de tous ces médias, comme, par exemple, Richard Martineau qui, dans sa chronique du Journal de Québec du 31 janvier, condamne l’extrême-droite au même titre que l’islamisme.

Faut-il rappeler à M. Martineau qu’il ne cesse d’encenser le Front National et Marine Le Pen dans ses chroniques ? Le même parti dont Alexandre Bissonnette, l’auteur de l’attentat, se disait partisan…

Les Duhaime, Fillion, Martineau et autres ont une responsabilité dans les meurtres d’Abdelkrim, Aboubaker, Khaled, Azzedine, Mamadou et Ibrahim.

Jusque là, vous étiez juste racistes, xénophobes et sexistes, vous êtes désormais complices d’un assassin.

Un bon musulman est un musulman qui ne pratique pas, selon Jacques Brassard

Jacques Brassard

Après avoir écouté un extrait d’Éric Zemmour comparant les Français et les musulmans, à l’huile et au vinaigre, Jacques Brassard renchérit.

CHOI : un bon musulman est un musulman qui ne pratique pas (00:04:12)

4 octobre 2016, Maurais live, avec Jacques Brassard, Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet

9h05 : « L’Islam n’est pas compatible avec les valeurs occidentales, c’est ça la réalité. Même l’Islam qui n’est pas terroriste, même un musulman qui n’est pas terroriste, s’il applique la charia, il est incompatible avec les valeurs occidentales (…) Les musulmans qui s’intègrent, ils ont cessé d’être musulmans. »

2016-10-04-9h05-jacques-brassard-le-pq-a-trop-decologistes-gauchistes-comme-gaudreault.mp3

« L’Islam dans son ensemble est incompatible avec l’Occident », selon Jacques Brassard

Jacques Brassard

La plupart du temps, la radio-poubelle prend soin de distinguer l’islam radical de l’islam modéré. Il s’agit d’une stratégie de défense contre les accusations d’islamophobie.

Mais avec le récent attentat de New-York, la barrière tombe et on peut enfin dire franchement ce qu’on pense pour vrai: Ce sont tous les musulmans qui seraient des dangers potentiels. C’est ce qu’affirment aujourd’hui en chœur Fillion, Maurais et l’ex-ministre péquiste Jacques Brassard dans les deux extraits audio suivants.

Ce sont donc des islamophobes autoproclamés et fiers de l’être.

islamophobie

Racisme qui se manifeste par une haine, des préjugés et une discrimination délibérés à l’endroit des membres de la communauté musulmane, pratiquants ou non, de l’islam ou des objets et des lieux du culte islamique.

Le Grand Dictionnaire

Les seuls musulmans acceptables seraient ceux qui ne sont pas musulmans. Ceux qui ne pratiquent pas.

Comme d’habitude, nos islamophobes instrumentalisent le féminisme pour stigmatiser les musulmans. C’est un schéma caricatural puisque Fillion, Brassard et Maurais sont bien connus pour être des anti-féministes virulents, et des misogynes.

L’égalité homme-femme leur serait donc un concept utile, mais juste quand c’est pour stigmatiser l’Islam. Mais un genre de féminisme mou, qui ne dérange ni ne revendique. Le reste du temps, c’est inutile.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

CHOI: BBQ au centre islamique de Québec (00:09:30)

19 septembre 2016, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jean-François Fillion

7h55 : « JF- Faut pas faire d’amalgames? M’a en faire moi (…) »

« JF- Tu leur as-tu demandé, à l’intérieur de cette belle réunion avec un mouton qui meurt tranquillement au bout de son sang, est-ce qu’on leur a demandé ce qu’ils pensaient des homosexuels? (…) Je l’ai déjà dit et je vais le dire encore: on n’est pas fait pour vivre ensemble. C’est-tu assez clair? (…) On n’a pas les mêmes valeurs, on n’a pas les mêmes buts, on voit pas les choses de la même manière, ça se peut-tu qu’on n’est pas fait pour aller ensemble? (…) Je pense que c’est le temps d’avoir une discussion un peu comme il y a en France, un peu comme Trump a essayé d’avoir aux États avant que les médias lui ferment la boite, comme en Allemagne, car c’est pas la peur de l’autre, c’est pas le racisme, c’est la peur point (…)

DM- L’Islam n’est pas compatible avec nos valeurs (…) L’Islam est incompatible avec la démocratie, l’Islam est incompatible avec la liberté de presse, l’Islam est incompatible avec l’égalité de la femme, avec la diversité sexuelle ça fait beaucoup là. On est des mécréants! »

jacques-brassard-islamcouillard-et-trudeau-se-comportent-comme-des-cretins_2016-09-19-8h43.mp3

La radio-poubelle est-elle même très critique de la démocratie, de la liberté de presse, de la diversité sexuelle et de l’égalité homme-femme. Nous avons déjà écrit un article sur le sujet intitulé : Les amis des intégristes et des fascistes.

 

CHOI: l’Islam serait incompatible avec l’Occident (00:11:34)

19 septembre 2016, Maurais live, avec Dominic Maurais, Jacques Brassard et Jean-Christophe Ouellet

8h43: « JB- Il y a un lien entre le terrorisme islamiste ou djihadiste, et l’Islam.

DM- Ils veulent s’attaquer aux mécréants que nous sommes!

JB- Et ils ont en horreur les valeurs occidentales, la liberté, la démocratie, l’égalité homme-femme. Ils veulent détruire cette civilisation qui est la nôtre. Et ce sont des musulmans (…)

JC- Est-ce qu’on doit en venir à la conclusion d’une certaine incompatibilité entre deux façons de vivre, c’est-à-dire la façon occidentale et la façon islamique? (…)

JB- Moi j’en suis venu à cette conclusion-là. L’Islam dans son ensemble, aussi bien l’Islam dit radical que l’Islam qu’on qualifie de modéré, l’Islam dans son ensemble est incompatible avec l’Occident, la démocratie, les valeurs occidentales, les droits fondamentaux, les droits de l’homme. C’est incompatible avec l’Islam et pas juste l’Islam radical. Parce que les musulmans modérés, ils adhèrent encore à la charia! »

maurais-live_2016-09-19-7h55-islam-incompatible.mp3

En 2015, le Conseil de presse avait statué que la phrase « Les musulmans, c’pas tous des terroristes. Mais tous les terroristes sont des musulmans » était islamophobe.