Archives du mot-clé Jean-Francois Morasse

Normandeau n’a rien retenu de la commission Charbonneau

nd

Le rapport de la commission Charbonneau sur la corruption fait une large place à Nathalie Normandeau. Son nom apparait 175 fois dans le rapport. La juge va même jusqu’à affirmer ne pas croire Mme Normandeau. Autrement dit, la juge Charbonneau est d’avis que Normandeau lui a menti.

Et le plus beau là-dedans c’est que nous sommes en mesure de dire que Nathalie Normandeau n’a rien appris de cette expérience. Nous allons vous le prouver.

Normandeau était ministre libérale des affaires municipales. Elle co-anime désormais une émission du midi au 93,3.

Réagissant hier au rapport, Nathalie Normandeau a nié, au 93.3, s’être enrichie personnellement en tant que ministre.

Ça tombe bien, parce que personne ne l’a jamais accusée de ça. C’est bien typique de la droite poubelle: inventer l’argument de son adversaire pour le démolir.

Ce que le rapport souligne, c’est que Nathalie Normandeau ne pouvait pas ignorer que ses plus proches collaborateurs, d’ex-employés de la firme d’ingénieurs Roche, favorisaient cette même firme lorsqu’ils travaillaient avec les municipalités. C’est ce qu’on appelle un conflit d’intérêt. Retenez ça.

Le problème n’est donc pas que Normandeau ait retiré des gains monétaires personnels dans son travail de ministre. Le problème c’est qu’elle fermait les yeux sur la culture de corruption dans le bureau dont elle était la boss.

Pas changé

Suite à la commission, on pourrait espérer que tous ceux qui y ont assisté ont appris quelque chose. Qu’ils aient développé un sens plus aiguisé de l’éthique. Qu’ils soient devenus plus vigilants.

D’ailleurs, Nathalie Normandeau s’est métamorphosée en Mme Propre. Récemment, elle dénonçait une horrible histoire de corruption mettant en vedette des syndiqués et des étudiants se graissant en-dessous de la table avec des sandwichs de porc effiloché. Ça sonnait faux, mais remarquons que Mme Normandeau se permet de juger l’honnêteté des autres.

Pourtant, Nathalie Normandeau appuie la cause de Jean-Francois Morasse, Lorsqu’elle invite la population à contribuer généreusement à la cause du carré vert, elle dissimule un petit quelque chose.

En février, la Fondation 1625 demande l’appui de la population pour financer son appel en justice contre Gabriel Nadeau-Dubois. La fondation est aussitôt appuyée par Nathalie Normandeau et le FM 93. Mme Normandeau a réitéré à plusieurs reprises, en ondes, sa volonté d’appuyer M. Morasse. Elle invite ses auditeurs à contribuer et à participer à un cocktail de financement.

Mais jamais vous n’avez entendu Nathalie Normandeau révéler que son avocat, celui qui la défendait à la commission Charbonneau, c’est le même que celui de Jean-François Morasse.

L’avocat de Nathalie Normandeau et celui de Jean-François Morasse n’est qu’un seul et même individu. Son nom est Maxime Roy.

Nathalie Normandeau se retrouve donc, encore une fois, en tant qu’animatrice du 93.3, en conflit d’intérêt. Non déclaré.

Ce n’est pas illégal. Rien pour appeler la police. Cependant, c’est une faute déontologique. En tant que commentatrice de l’actualité, Nathalie Normandeau doit s’abstenir d’être en conflit d’intérêt. Faire preuve d’honnêteté avec le public, c’est un principe de base.

On s’attend à mieux que ça d’une ex vice-première-ministre ayant, de plus, comparu à la commission Charbonneau.