Archives du mot-clé Jean-Simon Bui

L’esclavage, « n’est pas un phénomène 100% raciste », selon Sylvain Bouchard

bouchard

L’esclavagisme ne serait pas une pratique si raciste que ça, et les Noirs seraient biologiquement mieux adaptés que les blancs pour résister aux bactéries et aux virus.

Cette affirmation n’est pas tirée d’un manuel obscurantiste du 19e siècle, mais sort de la bouche d’un animateur de radio en 2016. Rien de moins que du Sylvain je-ne-suis-pas-raciste Bouchard.

Quand on est rendu à identifier des composantes biologiques entre «différentes races», c’est qu’on est rendu loin, très loin, dans le racisme.

Selon un consensus scientifique, les humains possèdent 99,9 % de gènes en communs. Les Noirs n’ont pas de gênes spéciaux pour lutter contre les maladies que les blancs n’auraient pas. Si des personnes résistent mieux à la fièvre jaune, par exemple, c’est parce qu’elles sont plus en contact avec cette maladie dans leur région de provenance. Des raisons culturelles ou géographiques plutôt que biologiques sont à explorer. L’article de Wikipédia sur la race est très éclairant à ce sujet.

Dire que le racisme n’a rien à voir avec l’esclavage et que les esclavagistes auraient pu prendre des blancs, est vraiment empreint d’ignorance. Le racisme justifie les châtiments inhumains que les Noirs ont subis. Il dégrade l’humain pour en faire un objet, jetable, vendable et maltraitable à souhait.

Le racisme est au cœur du système d’esclavage et le nier revient à faire du négationnisme.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

93.3: L’esclavagisme n’est pas raciste et il y a des différences biologiques entre les personnes noires et blanches

30 novembre 2016, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard et Jean-Simon Bui (00:05:19)

8h53 : SB-«Les riches avaient des esclaves au Québec (…) Quand on parle de l’esclavage, c’est l’occident, les Américains, qui sont au banc des accusés (…) Les Américains n’étaient pas plus racistes que les autres. Ils avaient besoin des esclaves africains pour travailler dans les champs de coton. Parce que ces gens-là résistaient aux maladies… S’ils avaient pu prendre des esclaves blancs, c’est des esclaves pareil, ils auraient pris des blancs pour faire la job dans les champs de coton. Mais ils ont découvert que les Africains résistaient mieux aux bactéries, les virus, les germes qui se propageaient dans les champs de coton. Donc, ils ont pris des esclaves africains. »

JS- «(…) C’est un phénomène humain, l’esclavage. C’est pas un phénomène occidental et blanc. »

SB- «Non, et c’est pas un phénomène 100% raciste. Ça a pas rapport avec: une race domine l’autre. T’sais, le racisme comme un race domine l’autre, comme on a vu en Europe dans les années 30, 40, quand une race se croit supérieure. (…) Si ça avait été les Européens de l’est qui avaient résisté aux maladies dans les champs de coton, je pense qu’ils auraient été utilisés comme esclaves à ce moment-là, aux États-Unis.»

JS- «Les gens étaient convaincus que les Noirs étaient inférieurs quand même, mais dans un certain sens, tu as raison.»

2016.11.30-08.53-933-esclavage-pas-raciste.mp3

Brasserie la Faucheuse: Sylvain Bouchard demande aux féministes de choisir « la burka ou le bikini »

bouchard

Controverse autour de la Brasserie la Faucheuse. Le bar affiche des photos de femmes dénudées dans les toilettes des hommes. Sylvain Bouchard invite la co-propriétaire du bar, Élisabeth Leclerc.

Notre grand masculiniste Sylvain Bouchard nous explique alors que les féministes sont en colère parce qu’elles sont frustrées d’être laides.

93.3: brasserie faucheuse, burka ou bikini (00:15:50)

12 avril 2016, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élisabeth Leclerc

8h40 : « SB- Laissez les féministes choisir: la burka ou le bikini (…) La jalousie de certaines féministes rejoint l’extrémisme de certains imams (…) Est-ce que, à quelque part, inconsciemment, le combat des islamistes radicals [sic] pour voiler les femmes ça vient pas faire l’affaire de certaines féministes, qui sont plus des jalouses full frus que des vraies combattantes des femmes et de la liberté? (…) Quand on voit des féministes à la télé, elles ont tout’ pour être jalouses (…)

JSB- Y avait un certain Comité femmes à Garneau, que les filles étaient même pas dans les critères pour être dans le Comité Donjons & dragons (…) Comité Donjons & dragons, c’est pas les plus photogéniques (…)

SB- Quand je vois à la TV une féministe qui chiale contre les femmes en bikini, bien souvent a rentrerait pas dedans (…) Ce qui fait dire à certains que le féminisme a été inventé pour que les femmes laides aient les mêmes postes que les belles femmes. Mais non, ça ne doit pas être ça. »

2016.04.12-08.30-933-la-faucheuse.ogg

Le service militaire pour les BS

bouchard

Josey Arsenault propose un service militaire pour les décrocheurs et les gens sur l’aide sociale.

Pour une fois ce n’est pas Bouchard qui l’échappe le plus.

93.3 : L’armée pour les gens sur l’aide sociale (00:10:54)

7 avril 2016, Bouchard en parle, avec Josey Arsenault, Sylvain Bouchard, Élisabeth Crête, Jean-Simon Bui

9h10 : « MS– Pourquoi ne pas remettre sur pied un service militaire adapté à tous les décrocheurs ? (…) Juste au Québec, 25000 jeunes qui pourraient être sur le marché du travail qui reçoivent de l’aide sociale (…) Nous en tant que société on serait peut-être gagnant là-dedans, on paierait à les éduquer au lieu de les laisser chez eux à rien faire, je fais référence à ceux qui sont sur l’aide sociale. Et là, je vais aller plus loin que ça encore. On est dans un monde où les gens sont de plus en plus insécures face à la menace islamiste, ça pourrait pas être une façon de rendre notre société, je sais pas… avoir l’impression qu’on serait plus en sécurité avec des jeunes qui ont été formés (…)?

JSB– Moi je leur ferais faire du bénévolat obligatoire (…)

EC – Il faut qu’il y ait un incitatif à ne pas aller sur le BS (…) Un jeune qui n’a pas envie de travailler, c’est le rêve pour lui aller sur le BS (…) Tu as une paie à ne rien faire (…)  »

2016.04.07-09.00-933-service-militaire.mp3

Les femmes sont frustrées car elles n’ont pas de pénis, selon Jean-Simon Bui

Jean-Simon Bui

Sylvain Bouchard est en pleine envolée anti-féministe et Jean-Simon Bui arrive avec une super réflexion psychanalytique. Attachez votre tuque avec de la broche.

Bui, c’est le grand journaliste qui avait appuyé les carrés verts sur Twitter. Il s’était ensuite montré surpris de s’être fait lancer un verre à café par des étudiants lors d’un piquetage.

Selon Bui, Freud aurait dit que si les femmes sont frustrées, c’est parce qu’elles n’ont pas de pénis. Et tout ça expliquerait pourquoi les féministes ne veulent pas des hommes dans leurs activités.

C’est tellement bon, que voici l’ensemble du propos, sans aucune coupure. Le verbatim complet.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

93,3 : Les femmes sont frustrées car elles n’ont pas de pénis (00:00:55)

17 février 2016, Bouchard en parle, avec Jean-Simon Bui et Sylvain Bouchard

6h55: « Je m’interroge sur les causes profondes des revendications de ces femmes-là. Et des fois, je me demande si la réponse n’est pas dans la psychologie ou dans la psychanalytique. Freud avait déterminé que la plupart des femmes, à des degrés divers, avaient une envie du sexe masculin. C’est-à-dire que, psychanalytiquement, comme dans le complexe d’Oedipe, comme dans d’autres grands concepts, la femme avait en elle une frustration due au fait qu’elle n’avait pas l’appareil génital masculin. C’est psychanalytique, c’est psychologique. C’est comme le complexe d’Oedipe. Est-ce que certaines femmes ont cette frustration là qui se traduit dans la vie quotidienne? Je parle des plus frustrées des frustrées, les plus revendicatrices, parce qu’on sait qu’il y en a des espèces de congrès, des manifestations, unisexes en ville. Pas question qu’il y ait un homme qui soit là. Est-ce que ces femmes-là auraient aimé ça être des hommes? »

2016.02.17-06.55-933-bui-femmes-frustrees.mp3

Même Bouchard n’en revient pas. C’est tout dire.

On souhaite bonne chance à Jean-Simon pour se trouver une job dans un autre média lorsque le 93,3 va se débarrasser de lui.

Et voici l’extrait au complet de 9 minutes pour ne pas dire qu’il manque « le contexte »: 2016.02.17-06.19-933-chronique-femmes-frustrees.mp3