Archives du mot-clé Reynald Du Berger

Le simplisme, selon Reynald Du Berger: L’Islam c’est mauvais, l’Église catholique c’est bon

reynald

Un petit laïus très classique de Reynald Du Berger, le climatosceptique qui se présente comme un scientifique-géographe. Si vous l’avez déjà entendu parler de l’Islam, dites-vous qu’il ne fait que radoter. Un vrai disque rayé.

L’extrait qui suit n’est pas lié à un événement de l’actualité. Le même discours aurait pu être prononcé il y a 5 ans.

Pour le résumer:

  • L’Islam, c’est mal
  • Le catholicisme, c’est bien (ou mieux que l’Islam)
  • Tous les terroristes sont musulmans (déclaration islamophobe selon le Conseil de presse)
  • L’Islam ne peut pas changer
  • En Europe, c’est épouvantable

Pour commencer, l’animateur Dany Houle fait entendre un extrait d’Anne-Marie Delcambre, une intellectuelle très proche de l’extrême-droite européenne. Voilà qui met la table.

Du Berger fait ensuite un long discours décousu au point de parler des profanations des révolutionnaires contre les églises en Vendée lors de la révolution française. Le « très intelligent » Du Berger parle aussi des « Eskimaux » du Nord, terme péjoratif et discriminatoire. Pour un gars qui à des prétentions intellectuelles et littéraires, on repassera.

CHOI: l’Islam, c’est mal (00:18:56)

29 février 2016, Dany Houle et Reynald Du Berger

« YM- Si je pouvais avoir seulement 10% de l’intelligence à Du Berger je serais bien content (…) RDB- Il y a des versets dans le Coran qui dit tuez-les tous, où que vous les trouviez (…) et la fameuse sourate des femmes qui dit que la femme doit être soumise au mari (…) et si elle te désobéit tu la frapperas. Pas  »tu peux la frapper »,  »tu la frapperas ». Ça, c’est le Coran (…) Le Coran n’est pas interprétable, on peut l’appliquer totalement ou en partie, mais on ne peut pas prendre une sourate et dire  »tu la frapperas » en parlant de ta femme qui t’a désobéi, en 1916, ça veut dire tu lui offriras des fleurs, ça marche pas. C’est  »tu la frapperas ». Il n’y a pas de demi-mesure (…) Ce qui nous gêne, ce qui nous choque, ce qui nous heurte, c’est pas les catholiques, c’est pas les bouddhistes, c’est pas les protestants, c’est l’Islam (…) Toutes les religions ne sont pas pareilles, c’est ce que Couillard ou Trudeau aimeraient nous faire croire:  »l’extrémiste catholique est aussi dangereux que l’extrémiste islamique ». C’est pas vrai. À l’heure actuelle, les terroristes qui menacent le monde, à l’heure actuelle, sont tous musulmans, (…) Il faut qu’ils établissent un catéchisme, un code de vie. »

CHOI-29-02-2016-marceau-duberger-islam-terroristes.mp3

Du Berger disait la même chose en 2012.

« Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans »

Jacques Brassard

« Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans », semble être le nouveau cri de ralliement des islamophobes québécois.

Pour ce qu’on en sait, Carl Monette, Richard Martineau, et maintenant Jacques Brassard, ont tous prononcé cette phrase. Reynald Du Berger et Éric Duhaime ont aussi dit des choses similaires.

Le hic c’est que le Conseil de presse a désigné cette phrase précise comme étant islamophobe le 12 juin 2015.

Pas la Ligue des droits. Pas le Conseil du statut de la femme. Pas Québec Solidaire. Le Conseil de presse. Composé de copains copains de la radio-poubelle.

Les éboueurs que nous sommes devraient savoir que le terrorisme islamiste est marginal en Europe. Même après les récents attentats. Le terrorisme islamiste ne représente qu’1% des attentats en France depuis 2000. Cet article, entre autres, fait le tour de la question.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

Attachez votre tuque, parce que Jacques aborde aussi la COP21 et le Front National.

CHOI : tous les terroristes sont musulmans (00:17:25)

7 décembre 2015, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jacques Brassard

9h17 : « Si tous les musulmans ne sont pas terroristes, tous les terroristes sont musulmans. Est-ce que c’est vrai ça? Oui (…) Le FN, sur le plan économique, c’est un parti de gauche. »

Maurais_live_07_12_2015_9h06-TousLesTerroristesSontMusulmans.mp3

Réchauffement climatique: bonne nouvelle, on n’aura plus besoin de vinaigrette dans les salades de crevettes

Un sondage sort à propos de ceux qui nient que l’humain est responsable du réchauffement climatique. Surprise, les climatosceptiques sont très nombreux dans la région de Québec.

Pas besoin de chercher le coupable très loin; les radios-poubelles s’en félicitent.

Vous trouvez ça inacceptable? Contactez les annonceurs. Vous pouvez aussi porter plainte au Conseil de presse pour information inexacte.

Bouchard par exemple, en compagnie de Reynald Duberger.

93.3: les ours polaires en augmentation (00:14:09)
6 juin 2015, Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard avec Reynald Duberger
8h30 : « La population globale des ours polaires est en augmentation. Ils ont l’air d’aimer ça les changements climatiques. »

2015.06.01-08.40-ReynaldDubergerTropOursPolaire.mp3

 

Ce sont des affirmations évidemment fausses. Nous en avons déjà parlé.

Vous trouvez que c’est grave de mentir sur un sujet aussi sérieux? Reynald s’en fout parce qu’il affirme ne pas avoir à prouver ce qu’il dit. Cette fois en compagnie de Dominic Maurais.

CHOI: pas besoin de faire la preuve (00:14:09)
26 mai 2015, Maurais live avec Dominic Maurais et Reynald Du Berger
11h43 : « On me dit souvent: ouain t’es un climatosceptique, montre-moi tes arguments. J’en ai des arguments. Mais c’est pas à moi à faire la preuve. Ceux qui doivent faire la preuve, c’est ceux qui prétendent quelque chose qui nous coûte des milliards. (…) Le réchauffement va changer le gout des crevettes (…) Si ça s’acidifie, tu auras plus besoin de mettre de vinaigrette dans ta salade de crevettes ».

Maurais_live_26_05_2015-11h43-ReynaldPasBesoinDeProuver.mp3

La liberté est trop précieuse pour la laisser se faire piétiner

Une autre Journée de la liberté de la presse, une autre occasion ratée d’aborder des enjeux controversés.

À ce sujet, Patrick Lagacé signe un texte le 5 mai intitulé « Je suis Jérôme ». Il y parle de sa chicane avec Jérôme Landry de Radio X. Dans une vieille chronique, Lagacé avait demandé au boss de Radio X, Raynald Brière, de punir Jérôme. Et Patrick de s’excuser.

C’est larmoyant. Deux ennemis se réconciliant. Deux mâles blancs privilégiés, la confrérie des fabricants du prêt-à-penser, se serrant la main. Tout le monde est beau, tout le monde est gentil.

Mais une question nous taraude: Comment peut-on sincèrement croire qu’en défendant Radio X on aide la liberté de presse?

D’ailleurs, qui s’y oppose? Nous sommes tous Charlie! On l’a compris lors de la marche républicaine en France, où les pires ennemis de la liberté d’expression ont scandé en chœur « Je suis Charlie », prouvant cette importante leçon: la liberté est une valeur si incontestable que même ses pires ennemis s’en réclament.

Oui, la liberté de presse est un droit fondamental, surtout lorsqu’elle heurte nos propres opinions. La Coalition ne remet pas ça en question. Ça n’a même jamais fait partie du débat.

La Coalition s’intéresse au sexisme, au racisme, à l’islamophobie, à la haine et à la désinformation. Pas aux opinions contraires aux nôtres, quoiqu’en dise Jérôme Landry, champion du sophisme de l’homme de paille, inventant les arguments de ses adversaires pour pouvoir les démolir aussitôt.

Les ennemis de la liberté

En terme de liberté d’expression, la radio-poubelle est un bien mauvais disciple, bafouant tous les postulats de base:

  • Accepter d’être contredit: Radio X a poursuivi Jean-François Jacob et Éric Beaudry, accusés d’avoir lancé des pages Facebook les critiquant. Jacob a perdu son emploi et a dû quitter la ville de Québec.
  • Respecter les opinions contraires: Gabriel Nadeau-Dubois affirme que le mouvement étudiant est victime de brutalité médiatique? C’est un « enfant-roi », un « enfant gâté », qui « lave le cerveau » des étudiants sur qui on devrait « basher« . Aussi, Dominic Maurais applaudit le maire de Trois-Pistoles qui souhaite empêcher GND de prendre la parole lors d’un festival. Sylvain Bouchard propose de bruler le livre de Gabriel Nadeau-Dubois.
  • Encourager les débats: La période de questions à l’hôtel de Ville? Landry et Gravel trouvent ça inutile. Les éducatrices en CPE veulent discuter de leur emploi? Duhaime leur propose de se taire.
  • Protéger les réputations: Amir Khadir propose une réflexion collective sur la radio-poubelle? Il est aussitôt comparé au tyran sanguinaire Staline.

La démocratie? Les animateurs admirent la Chine, la Jordanie et souhaitent une dictature pour Haïti. La liberté de circuler? Pourquoi pas « Honk a cyclist« ? La liberté de confession? La religion catholique est meilleure que les autres et « il n’y a pas de bon musulman ». La liberté de l’art? Les animateurs ont invité un festival à annuler le spectacle du groupe Mise en demeure.

Et le journalisme? La dernière fois que le plus anti-journalistique des premiers ministres du Canada, Stephen Harper, est allé à la radio-poubelle, c’était pour dénigrer Radio-Canada. La radiopou a applaudi à tout rompre. Elle adore les gens qui pensent comme eux.

Comment peut-on défendre la radio-poubelle au nom de la liberté alors que celle-ci en piétine chaque jour les bases mêmes?

Tous ces exemples le démontrent, la radiopou s’oppose à la liberté et au journalisme. Lutter contre elle, c’est défendre cette noble profession. C’est aussi comprendre que la liberté est trop précieuse pour être bafouée en son nom.

Chers journalistes

Journalistes, voulez-vous faire œuvre utile? La prochaine fois que vous écrivez sur la radio-poubelle, allez donc rencontrer des familles sur l’aide sociale, des musulmans pratiquants ou des étudiants. Demandez-leur donc si leur liberté d’expression est respectée quand on les traite de voleurs, de parasites et de terroristes à l’antenne des radios les plus écoutées de la Capitale. Possible que votre définition de la liberté d’expression, ils se la mettent au cul profond.

Commencez déjà par reconnaitre le phénomène anti-journalistique qu’est la radio-poubelle. Vous serez peut-être plus crédibles la prochaine fois que vous défendrez la valeur de votre travail. Nier le problème vous rend complice de la radio-poubelle. En les défendant sans nuances, de façon dogmatique, vous faites d’eux un média comme les autres.

S’il y a une question, une seule, sur laquelle vous devez vous concentrer est celle-ci: Doit-on laisser s’exprimer un discours macho, raciste et haineux chaque jour dans un large public?

Là est la question jamais posée.

La radiopou, plus que de la simple diffamation

En entrevue avec Landry, Lagacé explique ce qu’est selon lui la radio-poubelle: « Ce sont les attaques sur les personnes ». De la diffamation.

Si ce n’était que ça, il n’y aurait même pas de Coalition. La radiopou s’est beaucoup calmée depuis l’épisode Sophie Chiasson. N’empêche, GND et Khadir sont encore souvent insultés et dénigrés.

Qu’est-ce que la radio-poubelle selon la Coalition? Très simple. C’est de l’anti-journalisme: Lisez le code de la déontologie et faites tout à l’envers. Ajoutez-y du racisme, du sexisme, de la haine et de la désinformation. C’est un discours qui enferme plutôt qu’émancipe. Qui obscurcit plutôt qu’il éclaire.

Pour être diffamé, il faut déjà être « fameux », c’est-à-dire avoir une réputation à protéger. Appartenir à une élite.

Ce que nous défendons, ce sont ceux qui n’ont rien d’autre que leur dignité d’être humain. C’est pour les déshérités que nous luttons contre la radio-poubelle. Les immigrants, les pauvres, les LGBT et les femmes.

Le tapis rouge pour les carrés verts

La radio-poubelle fourbit ses insultes, sa provocation, sa haine et ses provocations contre le printemps qui vient. Gros défoulement anti-grève.

93.3 : la police, la sécurité et l’armée contre les grévistes (00:20:52)

17 mars 2015, Normandeau-Duhaime avec Éric Duhaime, Nathalie Normandeau et Miguael Bergeron

12h05 : Ça chiale contre la grève étudiante. Miguael Bergeron, de la Fondation 1625, dit que GARDA et la police doivent intervenir. Puis, on ouvre les lignes. À 17 minutes: « Quand on regarde la société où elle est rendue, puis Ottawa, puis l’État Islamique, avec tous les étudiants, ce qu’ils ont fait, avec Pauline Marois qui se promène en Ferrari, avec les jeunes sur des casseroles, moi je pense où on est rendu, là le gouvernement du Québec demande l’application des mesures de guerre puis l’armée rentre au Québec (…) Oui on est rendu là, actuellement y a du danger partout, un moment donné ça va sauter quelque part parce qu’il n’y a plus de loi et d’ordre dans cette province-là ».

17-03-2015-93.3-12h05-Miguael-bergeron-la-fondation-1625Arme.mp3

CHOI : les féministes tournées en dérision (00:10:08)

16 mars 2015, Maurais live avec Dominic Maurais

10h08 : Ça me fait bien rire le camp de formation féministe de l’ASSÉ. (…) Un peu de victimite, de complot. (…) « Nos blondes sont féministes, c’est-à-dire fières d’être femmes, mères de famille (…) et de performer au travail. » La définition du féminisme détournée par Maurais. « LGBTQ, c’est quoi? Gai lesbienne trans… du Québec (…) Le féminisme lesbien! Il y a comme une obsession. N’y a-t-il pas un lesbianisme obsessionnel? »

Maurais_live_16_03_2015-10h08-CampFormationFeministeAsse.mp3

Johanne Marcotte propose l’intervention de la police dans la grève étudiante. La soi-disante « libertarienne » se range derrière le gouvernement et la police pour nuire à la grève.

CHOI : Marcotte se range derrière le gouvernement contre les étudiants (00:01:52)

16 mars 2015, Maurais live avec Dominic Maurais et Johanne Marcotte

11h45 : « Pour moi, le concept de grève étudiante n’est pas compatible avec l’accessibilité aux études. (…) Blais a besoin de se réunir avec les recteurs et dire là là, si vous avez besoin de la police, bien faites-le. Refaites-moi pas le scénario de 2012, ou vous avez baissé les bras en lâche. »

Maurais_live_16_03_2015-11h45-MarcotteProposeALaPoliceDintervenir.mp3