Archives du mot-clé Richard Martineau

Martineau propose d’arrêter « avec les chartes des droits et libertés »

Suite aux attentats de Londres, Martineau s’interroge: Puisque nous sommes en guerre, devrions-nous appliquer les mesures de guerre? Suspendre les droits et libertés? Arrêter qui on veut arbitrairement, sans procès? Comme lors de la Crise d’octobre 1970?

Voilà qui a le mérite d’être clair. Martineau veut faire résonner le bruit des bottes dans nos rues. Et où est-ce que les militaires patrouilleraient selon vous? À Outremont? lol.

Ainsi, l’extrême-droite morale ou économique, et l’extrême-droite religieuse se rencontrent dans une sainte alliance: celle de terroriser la population pour piétiner ses libertés. C’est l’objectif des islamistes, partagé par notre extrême-droite-de-souche.

L’entente est éclatante. Brillante comme le soleil. Tellement qu’elle crève les yeux si on la regarde en face. Daesh, Hamas, Le Pen, Hollande, Obama, Finkielkraut : tous s’entendent à merveille. S’il y a la terreur, c’est pour défendre l’Islam. S’il y a la guerre, c’est pour défendre l’Occident.

Ricochet.media.fr, Chaos, terreur et bonne entente

Denise Bombardier, Gilles Proulx, Sylvain Bouchard et Jeff Fillion ont déjà tenu des propos similaires.

Martineau ne va pas aussi loin dans la version écrite.

Radio X : peut-on suspendre les chartes des droits?

6 juin 2017, Martineau-Trudeau avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau (00:04:50)

RM: « Un pays en guerre peut utiliser des dispositions légales qu’un pays en paix ne peut pas utiliser. Par exemple, tu peux emprisonner des gens qui te paraissent suspects [sans procès]. En temps de paix, tu peux pas faire ça. »

JT: « Crise d’octobre, je pense qu’au Québec la référence qu’on a, c’est la crise d’octobre. »

RM: « En temps de guerre, tu peux mettre des droits et libertés en veilleuse (…) On est en guerre. Pourquoi on utilise pas les dispositions légales que la guerre nous permet d’utiliser? (…) En tant qu’occidentaux (…) Arrêtons avec les chartes des droits et libertés, et les libertés individuelles, un moment donné (…)  »

martineau-trudeau_2017-06-06-13h16-suspendre-les-droits-et-libertes.mp3

Le CPQ blâme Richard Martineau, Sylvain Bouchard et Éric Duhaime

Le Conseil de presse du Québec vient de publier plusieurs nouvelles décisions et trois d’entre elles blâment des animateurs de radio-poubelle.

Martineau est blâmé pour « avoir encore manipulé une citation »

Le grief fait référence à une chronique d’avril 2016.

La chronique porte principalement sur une sentence, qu’il qualifie de « bonbon », prononcée à l’encontre d’un homme autochtone qui a infligé des brûlures à sa fillette. La clémence de la peine tiendrait compte, écrit le chroniqueur, des problèmes socioéconomiques de la communauté de l’accusé.

Avec une petite sauce islamophobe:

Il établit ensuite un parallèle avec une autre décision, rendue en 1994 par la juge Raymonde Verreault, qui avait alors tenu compte, dans l’établissement de la peine d’un homme de confession musulmane reconnu coupable d’avoir sodomisé une enfant, du fait qu’il avait «préservé sa virginité», en accord avec sa religion.

Martineau est blâmé pour « Référence (inutile) aux origines de l’accusé », « Relation filiale (erronée) entre l’accusé et sa victime » et « Citation inventée ».

Décision D2016-04-129.

Éric Duhaime est blâmé pour propos erroné sur l’immigration du Maghreb

En mars 2016, Éric Duhaime affirme que la majorité de l’immigration québécoise provient du Maghreb, ce qui est faux. L’objectif est bien entendu d’alimenter la rumeur inventée d’invasion musulmane et de servir son agenda islamophobe.

Nous avions d’ailleurs dénoncé cette citation.

Décision D2016-03-120.

Sylvain Bouchard et le FM93 sont blâmés pour « informations inexactes et sensationnalistes »

Il s’agit d’une histoire où Bouchard monte en épingle un courriel expédié au Centre multiethnique de Québec à propos de nourriture offerte aux réfugiés syriens.

Bouchard déforme les propos du courriel pour lui faire dire que les réfugiés se plaindraient de la nourriture offerte. Comme ça, des réfugiés feraient des caprices sur la nourriture qu’on leur donne par charité?

Bref, Bouchard instrumentalise la détresse des réfugiés syriens pour alimenter la haine de ses auditeurs à leur endroit.

De plus, l’auteure du courriel est présentée comme étant directrice de l’Association algérienne… ce qu’elle n’est pas du tout.

Plus inquiétant, la plainte contient ce paragraphe laissant planer un aura de menaces et d’intimidation autour de cette affaire:

La plaignante soumet que cette émission a mis la sécurité des réfugiés du Centre multiethnique de Québec en danger. Inquiets, les responsables du Centre ont demandé une surveillance accrue des forces policières. Mme Said souligne que bien qu’il ne soit arrivé aucun événement fâcheux, elle estime qu’une radio responsable et rigoureuse devrait pouvoir prévoir ce genre d’événements.

Décision D2016-03-106.

Remarquez que les trois blâmes concernent des propos à saveur islamophobe. Il est rassurant de voir que le CPQ prend enfin la situation au sérieux et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Crucifixgate: l’extrême-droite économique et identitaire rencontre l’extrême-droite catholique

Messe de la Fraternité Saint-Pie-X avec Atalante, extrait d’un de leur vidéo.

Le CrucifixGate a encore permis de lever le voile sur certains soupçons. Par exemple, les opposants à la Charte des valeurs de Bernard Drainville dénonçaient l’effet, volontaire ou non, de stigmatisation des musulmans. Ils affirmaient que, sous prétexte de promouvoir la laïcité, on risquait d’alimenter l’islamophobie.

Après le CrucifixGate, difficile d’affirmer le contraire.

L’épisode a en effet été l’occasion pour l’extrême-droite économique et identitaire de rencontrer l’extrême-droite catholique dans leur grande  »guerre des civilisations » contre l’extrême-droite islamiste.

Le mariage de l’extrême-droite unie pour se nourrir elle-même.

Deux petits extraits éloquents. Le premier est de Sylvain Bouchard, tout juste après les menaces contre la direction de l’hôpital Saint-Sacrement, mais avant la volte-face de l’institution. Il s’agit du seul commentaire entendu de toute la radio-poubelle sur les menaces proférées à l’endroit de la direction de l’hôpital Saint-Sacrement. Non, il ne s’agit pas d’excuses, ni d’empathie, encore moins d’appel au calme. Au contraire, vous entendrez Sylvain Bouchard laisser entendre que la direction  instrumentaliserait sa situation de victime. Elle serait contente de se faire menacer!

Et ça ne s’arrête pas là, puisque Sylvain Bouchard divulgue son plan pour continuer le combat: interpeller les libéraux, assister à la prochaine rencontre du CA de l’hôpital et… faire des manifestations!

Le deuxième extrait est de Richard Martineau qui, rien de moins,  offre une entrevue au porte-parole des intégristes catholiques du Mouvement Tradition Québec, Kenny Piché. Des gens ayant instrumentalisé la situation explosive en provoquant et en allant remettre un crucifix à l’endroit précis d’où il avait été retiré. Qu’est-ce que le MTQ ? Des gens flirtant avec les autres groupes d’extrême-droite violents de la capitale. Probablement des gens ayant menacé le CHU eux-mêmes.

Kenny Piché est aussi membre de la Fraternité Saint-Pie-X, un groupe extrémiste ayant des difficultés avec le Vatican et le pape.

L’extrême-droite catholique veut remettre le crucifix? Offrons-leur une belle tribune!

Bref, un bel exemple de la radio-poubelle instrumentalisant la haine sans vergogne, en période de sondage, pour gagner des cotes d’écoute. Et, à côté, l’extrême-droite se frayant un chemin de haine débroussaillé par les radios. Et nous ne pouvons que déplorer l’impunité totale de la radio-poubelle quand ils agissent ainsi.

Vous trouvez ces propos inacceptables? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

FM93: plan de match de la croisade pour le crucifix

1 mars 2017, Bouchard en parle, avec Sylvain Bouchard (00:02:27)

7h45 : SB- « Les menaces est-ce qu’il se servent de ça pour clore le débat? (…) Les libéraux. Faut s’adresser à eux. Le reste? Prochaine assemblée du CA. J’ai toutes les dates. Hey, on pourrait manifester, on va checker ça, mais ça va dépendre de vous (…)

2017.03.01-07.45-933-content-avoir-menace-crucifixgate.mp3

Bouchard poursuit en disant qu’on devrait s’inspirer de la Mauritanie islamiste.

Radio X: entrevue avec le Mouvement Tradition Québec

28 février 2017, Martineau-Trudeau, avec Richard Martineau, Jonathan Trudeau et Kenny Piché (00:12:16)

13h05 : KP- « Ca fait assez longtemps que les catholiques reculent au Québec (…) Les laïcistes ont une foi aussi (…) On peut pas empêcher les cultes païens de suivre leur religion (…) »

martineau-trudeau_2017-02-28-13h05-entrevue-mtq.mp3

« Islam extrémiste »: Ravary et Martineau en remettent une couche!

Lise Ravary

Même pas quatre jours. C’est tout ce que les islamophobes ont accordé comme trêve aux familles endeuillés et aux orphelins des victimes de l’attentat terroriste islamophobe de dimanche.

Dans l’extrait suivant, Lise Ravary et Richard Martineau ressortent leurs crécelles islamophobes.

Ravary affirme qu’il n’existe pas « d’islam modéré » et Martineau ajoute que l’islam « ne peut pas être interprété ».

C’est drôle, pourtant il est largement connu qu’il existe plusieurs branches de l’islam, entre autres le chiisme et le sunnisme, qui sont des interprétations complètement différentes du Coran.

Et ce que dit Ravary est un tissu d’inepties visant à stigmatiser les musulmans.

Ne laissons pas cet acte impuni et réagissons en envoyant une lettre aux annonceurs.

Joël Lightbound, Denis Coderre et Régis Labeaume, vous avez affirmé: « plus jamais de propos islamophobes ». Votre premier test est sur la table. En souhaitant que vos actes seront à la hauteur de vos paroles.

CHOI : pas d’Islam modéré

2 février 2017, Martineau-Trudeau, avec Richard Martineau et Lise Ravary (00:13:46)

13h45: Ravary chiale contre La Presse: « Ils ont mis 9 secondes dans une entrevue de 18 minutes (…) L’Islam modéré n’existe pas. Fin, ils ont mis rien d’autre. Alors qu’après je continue et que j’explique l’Islam peut pas être modéré c’est les musulmans qui sont modérés. La religion elle, elle est ce qu’elle est. Hein? Y a pas un catholicisme modéré. »

M- « En plus l’Islam c’est la parole directement de dieu donc elle ne peut pas être remise en question. Elle ne peut pas être interprétée, faut vraiment la lire au pied de la lettre, c’est ça le Coran, c’est pas moi qui… puis toi qui… »

LR- « Et il n’y a pas un imam qui se respecte, ok, qui va dire que ça existe un Islam modéré. Jamais, jamais tu vas entendre dire ça. » Puis Lise retourne à son pleurnichage sur La Presse et conclut par: « C’est un règlement de compte personnel ».

lise-ravary-sexcuse-aux-auditeurs-de-radiox_2017-02-02.mp3

On met l’extrait au complet pour ne pas se faire blâmer d’exclure le contexte.

Radio-poubelles complices!

« C’est pas Québec !», voilà ce qu’on entend depuis l’attentat de la mosquée de Sainte-Foy, dimanche.

Pourtant, si c’est peut-être pas le Québec, cela ressemble terriblement à Québec, cette ville où il suffit d’ouvrir son poste de radio pour entendre ça :

« La gang qui est ouvertement en guerre contre les occidentaux et nos valeurs, c’est les musulmans (…) J’ai peur que dans cinq ans, dans dix ans, on ait des problèmes ici. »

-Jeff Fillion, Radio-Pirate, le 9 décembre 2015

Ou encore :

« Je l’ai déjà dit et je vais le dire encore: on n’est pas fait pour vivre ensemble. C’est-tu assez clair? (…) On n’a pas les mêmes valeurs, on n’a pas les mêmes buts, on voit pas les choses de la même manière, ça se peut-tu qu’on n’est pas fait pour aller ensemble? »

-Jeff Fillion, Radio X, le 19 septembre 2016

Ou bien :

« ils [les musulmans] ont en horreur les valeurs occidentales, la liberté, la démocratie, l’égalité homme-femme. Ils veulent détruire cette civilisation qui est la nôtre. »

-Jacques Brassard, Radio X, le 19 septembre 2016

Faut-il rappeler que lorsqu’une tête de porc ensanglantée avait été déposée, en juin dernier, devant la même mosquée que celle visée par l’attentat de dimanche, on avait pu entendre cela sur ces mêmes radios :

« Geste haineux, islamophobie… On se calme le pompon! (…) C’est écrit où dans le code criminel que j’ai pas le droit de donner une tête de cochon? C’est peut-être une joke niaiseuse (…) C’est un peu ridicule (…) En quoi c’est de la haine? »

-Eric Duhaime, FM93, le 20 juin 2016

Ces radio-poubelles ont leurs responsabilités dans les événements de dimanche. Oui, c’est sûr, ils n’ont pas appuyé sur la gâchette ou planifié l’attentat, par contre, ces radio-poubelles ont développé un climat de haine envers la communauté musulmane. Elles ont banalisé les propos racistes et contribué à créer un climat favorable à la xénophobie.

Ces radios sont coupables d’avoir banalisé l’islamophobie à tel point que quelqu’un s’est senti le droit de massacrer des habitants de notre ville sous prétexte de leur religion.

On assiste depuis dimanche au carnaval de l’hypocrisie de tous ces médias, comme, par exemple, Richard Martineau qui, dans sa chronique du Journal de Québec du 31 janvier, condamne l’extrême-droite au même titre que l’islamisme.

Faut-il rappeler à M. Martineau qu’il ne cesse d’encenser le Front National et Marine Le Pen dans ses chroniques ? Le même parti dont Alexandre Bissonnette, l’auteur de l’attentat, se disait partisan…

Les Duhaime, Fillion, Martineau et autres ont une responsabilité dans les meurtres d’Abdelkrim, Aboubaker, Khaled, Azzedine, Mamadou et Ibrahim.

Jusque là, vous étiez juste racistes, xénophobes et sexistes, vous êtes désormais complices d’un assassin.