Archives du mot-clé syndicalisme

Le caporal Fillion recommande d’interdire les syndicats et de réduire le nombre d’élus

Jeff Fillion

Jeff Fillion prétend vouloir « redonner le pouvoir au monde ordinaire ». Alors, que propose-t-il concrètement? Améliorer la démocratie municipale? Augmenter le nombre de référendums?

Pas du tout! Pour résumer, il faut donner le pouvoir à un gars qui va interdire le syndicalisme dans le secteur public et réduire le nombre d’élus à l’Assemblée nationale.

Ça ressemble plutôt au bon vieil autoritarisme d’antan, rien là-dedans pour redonner le pouvoir au monde, au contraire!

Radio X : make Quebec great again

15 novembre 2016, Maurais live, avec Jean-Francois Fillion et Dominic Maurais (00:04:20)

8h20 : « Faut qu’il y ait une loi qui empêche le secteur public d’avoir un syndicat (…) Moi je pense qu’on va voir un combat énorme entre le monde ordinaire et l’establishment, ça inclut les syndicats. Avec l’élection de Trump, on a fait un pas de géant (…) J’ai fait mes 100 jours, mon premier point d’hier c’est on passe de 125 à 29 élus. »

2016-11-15-RadioX-fillion-maurais-moins-d-elus-moins-syndicats.mp3

La femme, le pire danger du soldat canadien, selon un disciple du Doc Mailloux

Pierre Mailloux

L’extrait suivant est tiré d’une ligne ouverte de Pierre Mailloux. Celui-ci lance la question:  »Est-ce qu’il y a des métiers qui ne devraient pas être pratiqués par des femmes? »

La discussion tourne surtout autour du ministre de la défense Harjit Singh Sajjan, une obsession de Mailloux, qui l’appelle « le sikh à capine ». Ça parle aussi beaucoup des femmes dans l’armée.

Des militaires appellent. Ça dérape. Les femmes étant accusées d’être incompétentes au point de mettre en danger la vie de tout le monde.

Mais le plus macho et raciste de la gang, c’est Pierre Mailloux, qui finit même par swingner 728, affirmant qu’elle s’est comportée violemment parce qu’elle est une femme.

Cette affirmation entre en contradiction avec les 24 minutes précédentes alors que les femmes étaient plutôt accusées d’être trop faibles et de manquer de force. Mais aucune contradiction n’arrêtera jamais la radio-poubelle.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

93.3: les sikhs « inquiétants » et les femmes dans l’armée (00:27:40)

13 septembre 2016, Pierre Mailloux avec Josée Arsenault et des auditeurs anonymes. Montage.

10h18 : « PM- Je trouve ça épouvantable que le jovialiste en chef, Justin Trudeau, se soit permis de nommer un sikh à capine (…) Est-ce que le fait qu’il soit ouvertement pratiquant d’une religion que je ne connais pas pourrait entrer en conflit avec une décision d’intérêt national? (…) C’est quoi la sikhrie, c’est quoi le sikhisme? J’ai fouillé, j’ai rien trouvé. C’est pas un peu inquiétant ça? (…) On muselle les hommes dans l’armée au point de vouloir les expulser afin de favoriser l’introduction de femmes (…)

AA- Je suis militaire et notre pire crainte est de se trouver au front avec une femme (…)

PM- C’est pas vrai qu’on va museler les hommes en prétextant l’évolution féminine (…) Tant que j’aurai un souffle je vais me battre contre ça (…)

PM- Depuis Jian Gomeshi, des femmes peuvent mentir et se parjurer effrontément (…)

André (employé du RTC pendant 30 ans)- « Dorénavant, à compétences égales, on privilégie l’embauche des femmes plutôt que les hommes (…) M’a vous dire, les syndicats sont impliqués là-dedans aussi (…) La CSN, c’est des wabos, des communistes (…) C’est de la discrimination masculine, contre les hommes (…)

PM- Oui, à l’occasion il va y avoir une Matricule 728 qui, d’ailleurs, si elle avait été un homme, elle n’aurait pas réagi comme ça. Une grande partie de sa réaction a été mue par son genre. »

2016.09.13-10.15-933-singh-et-femmes.mp3

Les CPE, ce complot communiste

duhaime

Voila le genre de ligne ouverte qu’on aurait pu entendre en 1950 lors de l’âge sombre de l’anticommunisme durant la guerre froide. Le problème, c’est qu’on est en 2016 au Québec et que presque plus personne ne se réclame du communisme depuis des décennies.

L’ex-première-ministre Pauline Marois fait une sortie publique pour défendre les CPE. Il n’en faut pas plus pour qu’Éric-libarté-à-deux-vitesses-Duhaime la somme de se taire. Puis, les participants de sa ligne ouverte évoquent que l’existence des CPE est un complot communiste.

93.3: les CPE, ce complot communiste (00:26:21)

13 mai 2016, Duhaime le midi, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal et des auditeurs anonymes (AA)

12h05: « AA- Ça veut dire que c’est plus facile vu que les garderies sont toutes syndiquées, pour avancer les futures générations la séparation du Québec du Canada, voilà.

ED- Alors vous, vous pensez que c’est pour endoctriner les jeunes le plus rapidement possible que le PQ souhaite ça? (…) C’est un point de vue très intéressant de quelqu’un qui s’y connait en la matière, qui a vécu le communisme à une époque sombre. Est-ce que c’est possible que ce soit ça? Je pense pas que ce soit planifié, mais ça peut être le résultat par exemple (…)

AA- L’élevage intensif de nos enfants par l’État, ça n’a aucun bon sens. (…)

AA (Robert)- Alors moi, quand j’ai lu ça ce matin, là, j’étais comme écœuré. Écœuré de quoi? Bien écœuré du social. Le socialisme québécois. Asti que j’suis tanné! (…)

MS- Ils ont nationalisé les enfants! (…)

AA – C’est ça notre république communiste socialiste, calisse (…) Quand est-ce qu’il y en a un qui va se lever, il va dire :  »c’est assez on coupe là-dedans, puis les syndicats on te les mate » (…) C’est tout’ des maudites guenilles (…)

AA- Au détriment de ce que les gens veulent, on est encore en train d’engraisser la machine syndicale. »

2016.05.13-12.00-933-cpe-communisme.mp3

Mater: « Venir à bout d’une difficulté, par exemple d’une révolte, abattre une résistance, dompter » –Wiktionary.org

Quelqu’un qui « se lève » pour « mater » les syndicats et qui n’est « pas une guenille », ça vous évoque quoi?

Les syndiqués, « est-ce qu’ils sont conscients qu’on les déteste et qu’on les méprise? »

arthur

Grève du front commun. André Arthur fait un peu d’incitation à la haine contre les syndiqués.

CHOI: incitation à la haine contre les syndiqués (00:05:26)

28 octobre 2015, Moreault en jase, avec André Arthur

11h25 : « Je regardais les bébés lalas de la fonction publique zigner leurs pancartes (..) hier et je me disais, est-ce qu’ils sont conscients qu’on les déteste et qu’on les méprise? Je regardais les réactions des automobilistes qui passaient devant les grappes d’idiots et le visage en disait long sur le mépris que les citoyens ont maintenant pour cette civilisation de bébés gâtés qui font un syndicalisme complètement passé date (…) hier t’avais une foule de syndiqués (…) qui se comportaient comme des enfants (…) C’est ces innocents là qui zignent des pancartes qui vont enseigner la vie à mes enfants? (…) Ils ne sont pas conscients à quel point le payeur de taxes les méprise (…) c’était juste une immense manifestation de stupidité collective. »

Moreault_en_jase_28_10_2015_11h26-Anti-syndicalisme.mp3

Normandeau et Duhaime enquêtent sur un grand complot autour de sandwichs au porc effiloché

normandeau

Nathalie Normandeau et Éric Duhaime ont mis le nez sur une bien sombre affaire consistant à  « acheter » des gens, à prendre des gens « en otage », à « appâter des jeunes », « payer du monde », et trempant dans l' »hypocrisie » et la « manipulation ».

Il semble que nos deux fins limiers ont découvert les dessous d’une histoire bien sordide. Mais de quoi s’agit-il? De la commission Charbonneau? Du procès des Hell’s Angels? Du dernier congrès du Parti Libéral?

En réalité, les mots employés par l’excentrique duo Normandeau-Duhaime concernent… un rassemblement syndical dans un cégep. Incluant, et le détail serait important, une distribution de sandwichs au porc effiloché.

On constate une belle technique de manipulation que le duo Duhaime et Normandeau manie avec zèle: détourner un enjeu de fond pour focaliser sur un détail insignifiant, une distribution de sandwich au porc effiloché. Nos deux comiques utilisent l’anecdote pour dénoncer une soi-disant grande tentative de corruption des étudiants.

L’histoire ne serait pas aussi loufoque si elle n’était pas montée en épingle par Nathalie Normandeau, l’ex vice-première ministre de Jean Charest, et ex-ministre des Affaires municipales, assignée à témoin lors de la commission Charbonneau, commission d’enquête ciblant justement la corruption.

Nathalie Normandeau, la même qui empochait l’argent de Lino Zambito, acquis via des prêtes-noms, des billets de spectacle de Céline Dion et le fameux bouquet de 40 roses.

S’indigner aujourd’hui d’une distribution de sandwichs lors d’un événement public bon enfant organisé par un syndicat de cégep, alors qu’elle ne se formalisait pas de cadeaux luxueux offerts en toute discrétion par des entrepreneurs louches… Avouez que c’est fort le café.

C’est représentatif d’une élite corrompue, complètement déconnectée de la population alors qu’elle prétend la représenter. C’est minable.

93.3: Grande enquête sur le porc effiloché (00:14:48)

8 octobre 2015, Normandeau-Duhaime, avec Nathalie Normandeau et Éric Duhaime

13h30: « Les profs auraient offert aux élèves un lunch. C’est du porc effiloché. Pour les convaincre du bien-fondé de leur cause, la question légitime qu’on se pose: est-ce que c’est là une manœuvre légitime du syndicat des profs d’acheter des étudiants à leur cause? (…) Vous leur offrez à manger, c’est une façon un peu habile d’obtenir l’adhésion de vos étudiants? (…) Y a plusieurs personnes qui dénoncent le fait de prendre des étudiants en otage. Pourquoi avoir impliqué les élèves alors qu’ils ne sont pas concernés par ce qui se passe? (…) Y a un père de famille qui a écrit à Nathalie et à moi, qui dit que son enfant est mineur puis que vous essayez de l’appâter avec un sandwich au porc effiloché, il trouve ça dégueulasse, ça lui lève le cœur (…) C’est une opération charme (…) C’est pas la première fois que les syndicats sont obligés de payer du monde pour manifester (…) Elle n’a pas pratiqué la transparence! (…) On se penserait au pays de Fidel Castro (…) Je fais une petite montée d’hormones car on dénonce l’hypocrisie et la manipulation« .

2015.09.30-08.10-933-LesSandwichsAuPorcEffiloches.mp3

Ouf. La veine dans le cou de Normandeau a failli péter.