Toutes des folles et la radio-poubelle

Un groupe Facebook intitulé « Toutes des folles » a attiré l’attention cette semaine. La page fait la promotion d’un machisme décomplexé, de la violence conjugale et pire encore.

Parmi les membres du groupe se trouve l’animateur de Radio X Marto Napoli.

Le nom du groupe suggère un lien avec la chanson masculiniste de Bob Bissonnette. La pièce s’intitule « Y sont toutes folles ».

Deux figures bien connues de Québec sont présentes dans le clip: Jean-François Fillion de Radio Pirate et Stéphane Dupont, animateur à Radio X. CHOI est bien connu pour son calendrier de femmes dévêtues. Il est habituellement accompagné d’un questionnaire servant à dénigrer les participantes et à les faire paraitre idiotes.

Nous savons également qu’un des membres du groupe Facebook qui vend des autocollants misogynes, Pierre-Olivier Cloutier, est passé en entrevue à CHOI en janvier 2010.

Inutile de chercher plus loin pour savoir quelle est l’inspiration des créateurs du groupe Facebook. Nous estimons qu’il s’agit de la radio-poubelle.

L’écoute attentive de nos extraits permet de constater qu’elle adopte quotidiennement une attitude machiste décomplexé.

La radio-poubelle n’a pas inventé le sexisme. Par contre, un discours qui resterait autrement dans un sous-sol de taverne est pris en charge par des communicateurs professionnels et prend une place énorme dans l’espace public. Elle banalise le dénigrement et le harcèlement dont les femmes sont l’objet et conforte ses auditeurs dans un comportement rabaissant les femmes.

La radio-poubelle agit comme un étendard puissant à tous les réactionnaires de la région de Québec. C’est le point de ralliement d’une droite sexiste militante en marche. À travers elle, leur discours prend de la vigueur, se précise et s’uniformise. Elle propose une régression sociale, et le droit des femmes est un de ses angles d’attaque.