Trop de Ritalin? C’est parce que les écoles sont féminisées!

Jérôme Landry

Prenez un problème complexe, la radio-poubelle y trouvera aussitôt une explication simple. Prenons le Ritalin. Les enfants québécois en seraient les plus grands consommateurs au Canada.

L’explication de Jérôme Landry? Les écoles sont trop féminisées. La solution? Les « petits gars » devraient faire plus de sport. Un discours typiquement masculiniste.

CHOI: des écoles de fefilles (00:05:34)
8 août 2013, le Show du matin avec Jérôme Landry
Vers 7h30: « Des écoles de fefilles! (…) L’école en ville est peut-être plus féminisée que l’école en région. »

Le_show_du_matin_08_08_2013-RitalinEcolesFefilles.mp3

Jérôme aurait du taper le mot « Ritalin » dans Google comme nous venons de le faire. Il aurait découvert, au deuxième lien cliquable, que…

On a longtemps cru que ce problème touchait davantage les garçons que les filles, mais des études récentes ont démontré que ce n’était pas le cas. Par contre, l’hyperactivité et l’impulsivité sont plus fréquentes chez les garçons, tandis que chez les filles, c’est le déficit d’attention qui prédomine.
Les enfants du Ritalin sur Une pilule une petite granule