Les faibles doivent bien mourir de quelque chose, selon Fillion et Sénéchal

Sénéchal et Fillion

Non, les populistes n’ont pas cessé de désinformer sur la covid. Tout se déroule de la même façon que depuis le début de la pandémie. Parallèlement, on assiste à un retour à la normalisation de Radio X. La Ville de Québec a déjà recommencé à y placer de la publicité. Tout comme la première entrevue de Marie-Josée Savard, successeure prévue de Régis Labeaume, avait eu lieu à Radio X.

Dans l’extrait suivant vous entendrez

  • Les populistes déplorer l’hécatombe en CHSLD pour, 2 minutes plus tard, se réjouir que ce sont surtout les malades et les faibles qui meurent de la covid, et qu’ils doivent bien mourir de quelque chose
  • Que les non-vaccinés ne sont pas responsables de la circulation du coronavirus puisque le virus obéit à de mystérieuses phases #MiasmesMicroscopiques
  • Que les tests PCR détectent beaucoup de faux positifs
  • Les populistes déplorer qu’il n’y ait pas d’émeutes contre les mesures sanitaires comme en Europe #OnEstDisciplinés
Lire la suite

Le retour du Top 10 de la radio-poubelle

Le top 10 est un collage d’extraits audio de la radio-poubelle autour des années 2012.

Il aborde 10 thèmes. Ça passe du racisme à la tentation fascisante en passant par Idle no more, les déboires de Dave Hilton et la haine des pauvres.

Avant d’être retiré de Youtube, ce vidéo avait dépassé 100,000 vues.

Il explique les événements à l’origine de la Coalition sortons les radio-poubelles.

Le troisième lien, cette dystopie du présent

« Le troisième lien a été le hochet avec lequel on s’est divertis pour oublier à quel point la vie est devenue pourrie dans le turbo-capitalisme »

(…)

« Ç’a été exemplaire, cette manière qu’ont les radios d’opinion d’interférer dans le monde politique », explique au téléphone l’écrivain et professeur de littérature, en rappelant que le fondateur de Québec 21, Frédérick Têtu, bénéficiait d’une tribune régulière sur les ondes de CHOI Radio X. « Le programme de Québec 21 était basé sur les campagnes de promotion de ces radios-là. Cette idée d’être contre le SRB et pour le troisième lien, c’était le programme des radios auparavant. »

ledevoir.com