Le Soleil demande au CRTC de retirer permis de radio de CHRC à cause d’André Arthur… en 1990

En 1990 le journal le Soleil est à la tête d’une fronde contre André Arthur. Le quotidien considère que la station de radio de la brute moustachue, CHRC, enfreint la loi sur la radiodiffusion.

Le Soleil en veut en particulier aux propos visant son éditeur, Robert Normand, une tête de turc d’Arthur.

Le Soleil menace CHRC
La police s’en mêle et soutien le Soleil
La communauté urbaine de Québec aussi…
Même la mairesse Andrée Boucher…
…Mais les députés libéraux s’y opposent…
…ainsi que les syndicats du Soleil
… et Jacques Parizeau
Les choses ont beaucoup changées depuis! #not

Merci à Radio monde.

Pour tout savoir:

21 février 1990, le Soleil

22 février 1990, le Soleil

23 février 1990, le Soleil

La bourse du climatosceptique islamophobe Reynald Du Berger résilié par l’Université Laval

Bien que M. Du Berger soit connu pour ses positions climatosceptiques (ou plutôt «climato-réalistes», selon lui), la vraie raison de cette résiliation est plutôt à chercher du côté des sorties publiques sur l’islam et les musulmans de M. Du Berger, qui «vont à l’encontre de nos valeurs universitaires d’inclusion et de respect», selon la porte-parole de l’Université Laval Andrée-Anne Stewart.

Ricochet.media

« Qu’est-ce que l’Islam radical, y a-t-il un manuel? Pour moi, il n’y a qu’un seul Islam, il est dans le Coran, il permet, pas permet, ordonne, à tous ses adeptes d’exterminer tous ceux qui ne veulent pas y adhérer », avait notamment affirmé le professeur retraité de l’Université du Québec à Chicoutimi alors qu’il s’entretenait avec Dany Houle. Des propos qui n’ont pas échappé au Collectif Sortons les poubelles, qui a retranscrit l’extrait sur son site internet.

lesoleil.com

Double meurtre: Le tueur aurait été trop lâche pour tuer sa femme, selon Maurais

Un sordide double meurtre, perpétré mardi à Montréal, a beaucoup fait réagir les chroniqueurs dans tous les médias.

Mais dans l’odieux, Radio X se démarque toujours.

Dans l’extrait suivant, Dominic Maurais fait la douteuse analyse que le tueur était trop lâche pour tuer sa conjointe, alors il a préféré tuer ses propres enfants.

Que doit-on comprendre au juste? Qu’il aurait été plus courageux de tuer sa femme?

Si vous-même vivez une situation de violence conjugale, appelez le 1-800-363-9010, sosviolenceconjugale.ca . Si vous êtes une personne impulsive et violente, rejoignez le Groupe d’Aide aux Personnes Impulsives ayant des comportements violents : 418-529-3446, legapi.com. Et si vous avez des idées suicidaires, appelez le Centre de prévention du suicide au 418 683-4588 ou le 1 866 APPELLE.

Ces propos sont inacceptables. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR, au CPQ, et/ou écrire un courriel aux annonceurs.

CHOI: Trop lâche pour tuer sa conjointe

24 octobre 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais et Dany Gravel

7h15 – DM: « Il voulait la tuer. Mais trop lâche pour le faire, donc il a tué les enfants (…) Martineau qui dit qu’il manque de centres d’aide. Je suis pas d’accord avec ça (…) Des lignes de suicide y en a tu? J’ai déjà fait appel à ces centres-là. »

radiox-2019.10.24-Maurais%20Live-7h15-il-voulait-la-tuer.mp3

Codeboxx tête les mamelles de l’État

Le temple dédié à Jeff Fillion, pardon, l’école de code Codeboxx, reçoit 260,000$ en subventions.

Kat-chiiiing

  • 200 000$ de la ville de Québec
  • 60 000$ du gouvernement du Québec

L’école a été co-fondée en 2018 par Nicolas Genest, ami, collaborateur et chroniqueur de Jeff Fillion. Étrangement, le nom de Genest n’apparait nulle part dans les documents de la ville annonçant la subvention. C’est plutôt marqué que les dirigeants sont Denis Labelle et Mme Nadya Fortier. C’est la première fois qu’on entend parler de M. Labelle.

C’est ironique pour plusieurs raisons

1- En juin, Fillion pleurnichait que la ville tentait de nuire à Codeboxx. La ville souhaite en effet lancer une école de code gratuite. Fillion est tellement imbu de lui-même qu’il était persuadé que Labeaume faisait ça pour lui nuire personnellement.

Encore une prédiction ratée. Décidément.

2- Suite à l’attentat à la mosquée de Sainte-Foy, le maire Régis Labeaume avait promis de mettre des bâtons dans les roues de « ceux qui s’enrichissent avec la haine ». Selon Agnès Maltais, il faisait référence aux radios.

Encore de belles paroles en l’air. Et tant pis pour les survivants.

3- Fillion est opposé aux subventions. Du moins, en parole. Et seulement quand ça touche la santé et l’éducation, pas les autoroutes, les ponts et la police. Une citation de Ronald Reagan que Fillion adore:

« Si ça bouge, on taxe. Si ça continue de bouger, on réglemente. Si ça s’arrête de bouger, on subventionne »

Suivant cette logique, Codeboxx serait donc un zombie.

Joyeux Halloween.