Archives mensuelles : mars 2014

Nouveau: les annonceurs maintenant classés

La liste des annonceurs de la radio-poubelle vient d’être mise à jour.

Deux nouveautés:

1. Nous souhaitons bienvenue aux nouveaux annonceurs de la radio NRJ. Jeff Fillion étant entré à l’emploi de cette station, NRJ obtient le titre de radio-poubelle. Félicitation à NRJ et à ses annonceurs.

2. Nous avons identifié des annonceurs jugés comme étant plus sensibles à nos arguments. Ils sont identifiés par des codes de couleurs. Nous croyons qu’ils sont les plus suceptibles de retirer leurs annonces à la radio-poubelle.

Pour voir la liste des annonceurs mise à jour cliquez ici.

Pour l’occasion, la section des Réactions a aussi été mis à jour. Régalez-vous! Qui sait, peut-être que la lecture vous donnera aussi envie de participer à notre campagne de sensibilisation des annonceurs?

Portrait préélectoral: à bas le PQ

Les élections viennent de commencer et il y a au moins un mois que Radio X est à l’oeuvre pour mettre en valeur des partis politiques chouchous. Voici notre analyse du traitement des partis entre le 10 février et le 6 mars, date de l’annonce officielle du déclenchement des élections.

Le Parti Québécois est le parti ayant bénéficié du traitement le plus mauvais. Ce qui s’explique par le fait que ce soit le parti au pouvoir, mais aussi par l’engagement des animateurs envers des partis adverses. Les animateurs n’ont pas cessé insulter Sylvain Gaudreault, ministre des transports, dans l’histoire de l’élargissement d’Henri IV à cause de leur parti pris pro-automobile et anti-transport en commun.

Traitement des partis provinciaux à la radio-poubelle entre le 10 février 2014 et le 6 mars 2014

 Partis % sujet Nombre de discussions pointage
PQ 56,32% 49 -54
CAQ 21,84% 19 19
PLQ 11,49% 10 10
PCQ 8,05% 7 8
QS 2,30% 2 -5

Source: écoute active et site web des radio-poubelles. Coalition sortons les radios-poubelles.

On constate que le PQ est le parti le plus souvent abordé dans les discussions politiques. C’est aussi celui qui obtient le pointage le plus bas. On constate que les partis obtenant une note positive (PLQ, CAQ, PCQ) sont plus éparpillés. La haine de la radio-poubelle envers le PQ semble plus grand que l’affinité qu’ils portent envers les autres partis.

On remarque aussi le poids disproportionné du Parti Conservateur du Québec par rapport à son existence dans la sphère publique. Les animateurs ont presqu’autant parlé du PCQ que du PLQ! Cela s’explique par les affinités entre les idées du parti et celles des radios-poubelles.

Presque deux fois plus de discussions ont portés sur la CAQ que sur le PLQ. Il s’agit d’un traitement disproportionné et biaisé.

La situation a évolué ces derniers jours. Selon nos observations, si la tendance se maintient, c’est vers le PLQ que se tournera les espoirs de la radio-poubelle.

Nos observations n’ont pas de valeur scientifique.

Relations très mauvaises avec le PQ

Suite à une série d’accrochages, les tensions ont atteint un point culminant entre le PQ et Radio X. Tellement que le 6 mars, après avoir ridiculisé Dominic Payette en studio, Agnès Maltais à annulée son entrevue à la dernière minute. Dominic Maurais, furieux, à fait l’entrevue quand même en répondant à la place de Maltais! Avec tout le dénigrement et les insultes habituels.

Ce qui serait intéressant de voir, c’est si le PQ refuse toutes les entrevues de Radio X. Les animateurs ne pourront pas respecter leurs « cotas ». Ils ne peuvent pas tout simplement enfiler les entrevues avec le PLQ. Ils ont une obligation légale d’offrir une tribune équitable a chaque parti (ce qu’ils ne font pas). Mais les quelques entrevues de Michel Guimont du PQ ces derniers jours laisse entendre qu’ils ne boycotteront pas Radio X.

Au sujet de la règlementation, le CRTC stipule que…

« Au cours d’une période électorale, le titulaire doit répartir équitablement entre les différents partis politiques »

Ce qui n’a pas été respecté à la dernière élection selon nos propres observations. Radio X n’a pas la réputation de respecter les règles (ce qui ne les empêchent pas de critiquer « ceux qui n’ont pas de respect pour l’autorité »).

Les données brutes sont ci-bas. Le pointage est une note de -3 (très défavorable) a 3 (très favorable). Il s’agit d’une appréciation subjective et arbitraire du traitement des partis.

Lire la suite

Jean Tremblay propose aux mécontents de quitter pour le Maroc

Des étudiantes se présentent au conseil de ville de Saguenay vêtues d’un voile. Elles demandent si elles peuvent aller se baigner en burkini. Le maire Jean Tremblay est décontenancé et demande de répondre en privé.

C’est un canular. Les étudiantes ne sont pas musulmanes. Malgré tout Jean Tremblay tombe dans le panneau et s’addresse à Radio X.

CHOI Saguenay et rediffusion à Québec et Montréal :les mécontents peuvent partir au Maroc (00:05:28)

6 mars 2014, Maurais live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet

11h49: « Si on permet ça ils vont aller partout puis ils vont nous demander de changer les règlements de la ville. Hey ils vont virer le monde la. Non non non non je vous le dit tout de suite la, avec moi ils vont frapper un mur. Hey même pas capable de réciter une petite prière de 30 secondes que nos ancêtres récitent depuis que le Québec existe… Je sais pas d’ou ils arrivent. Si ils arrivent du Maroc la, il y en a encore des avions qui partent au Maroc la. Ça existe la. »

Maurais_live_04_03_2014_11h49_11h57-TremblayEtLesImmigrants.mp3

Les animateurs jouant encore une fois aux anti-racistes offensés. C’est drôle pareil la quantité de discours raciste et xénophobe exprimés à Radio X. On a pourtant déjà entendu bien pire de la bouche des chroniqueurs de Maurais au sujet de l’Islam.

On se souvient qu’en aout 2012, Jean Tremblay avait tenu ces propos sur Djemila Benhabib:

« Nous les mous canadien-français on va se faire dicter comment se comporter, comment respecter notre culture, par une personne venant de l’Algérie, qu’on sait même pas prononcer son nom ».

Dans une région ou une organisation d’extrême-droite, la Fédération des Québécois de Souche, distribue des feuillets racistes dans les boites à malles. Où il y a eu aussi l’histoire du sang de porc sur la facade d’une mosquée. Tout pour, consciemment ou non, attiser l’islamophobie et l’intolérance.

Go go PLQ

La radio-poubelle réaligne son discours de plus en plus vers le PLQ. Sous prétexte de nuire au PQ, Radio X et le 93.3 invitent la population à faire « anybody but Pauline ».

Notons que même François Bourque du Soleil invite à surveiller l’influence de la radio-poubelle:

Quel sera l’impact du mouvement Anybody but Marois qu’on a commencé à entendre à la radio de Québec? On sait le poids de la radio sur la politique. Cela pourrait accélérer l’érosion de la CAQ au profit du Parti libéral.
Le PQ peut-il faire mieux? sur lapresse.ca

Si on saisit bien, entre les élections c’est le PCQ, avant les élections c’est la CAQ et pendant les élections c’est le PLQ. Aussi, on remarque que la haine de la radio-poubelle envers le PQ est plus forte que l’amour des autres partis.

Maurais en entrevue avec un groupe d’extrême-droite

FQS

CHOI: entrevue avec la FQS (00:23:58)
3 mars 2014, Maurais live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet
11h27: Entrevue avec un porte-parole de la Fédération des Québécois de Souche.

Maurais_live_03_03_2014_11h25_11h49-Fqs.mp3

Malgré qu’il prétend ne pas les connaitres, la Fédération des Québécois de Souche, de leur côté, admire Dominic Maurais. En décembre 2012, un porte-parole de la FQS fait une entrevue complaisante à l’hebdomadaire Le point du Lac Saint-Jean, propriété de Québécor. Il y affirme s’inspirer d’un certain Dominic Morais de CHOI et du Journal de Québec. Nous avons écris un article sur le sujet intitulé Islamophobie au Saguenay: Maurais a du sang de porc sur les mains.

Québécor et Radio X sont des médias qui connaissent très bien la FQS. En plus de l’entrevue dans l’hebdo, Simon Tremblay de Radio X Saguenay offrait une entrevue en septembre 2013 4 jours avant l’attaque de la mosquée au sang de porc Le Journal de Montréal abordait la naissance de la FQS dans un article d’octobre 2007. Le journal y allait sans embages: « L’idéologie extrémiste, voire néonazie, du FQS est claire ».

En présentant son indignation face aux propos du porte-parole de la FQS, Maurais feint de se présenter comme un anti-raciste. Nous avons pourtant souligné le racisme voilé des animateurs via des propos sur le racisme anti-blanc ou sur la réduction de l’immigration musulmane.