Archives mensuelles : janvier 2018

Coupable d’avoir menacé de mort Régis Labeaume et Karine Gagnon

Le gars qui menaçait Régis Labeaume et la chroniqueuse Karine Gagnon pendant la dernière campagne électorale municipale vient d’être déclaré coupable de menaces de mort.

Rappelons qu’au même moment, l’animateur Jeff Fillion harcelait exactement les mêmes personnes presque quotidiennement à l’antenne de Radio X.

Mais, comme toujours, impossible de prouver un lien direct entre les propos de Fillion et les actes de Crépeault.

En dehors du fait qu’il y a récidive. Fillion a déjà harcelé le présentateur de TVA Pierre Jobin pendant des années. En conséquence, Jobin recevait des tonnes de menaces, certaines provenant de purs inconnus dans la rue.

Mais pas de danger que Fillion soit inquiété d’aucune façon par cette affaire.

Sacha Crépeault avait envoyé une série de trois courriels vulgaires et déplacés à la chroniqueuse du Journal de Québec Karine Gagnon lors de la campagne électorale, en octobre 2017.

Radio-Canada

Crépeault avait l’air d’aimer Metallica.

On y voit Régis Leabeaume et les paroles jugées menaçantes

Trouver le courage de confronter l’islamophobie

« Accusés par plusieurs d’alimenter la haine contre les immigrants, les musulmans, hommes et femmes, même des radio-poubelles et certains de leurs animateurs se sont empressés de se montrer solidaires avec les victimes de la tuerie, bien qu’on doive un jour examiner avec sérieux la responsabilité de leurs propriétaires, qui n’ont habituellement aucun scrupule à faire du fric en alimentant les ressentiments, sinon la haine des uns contre les autres. »

lesoleil.com

Sophie Durocher « profondément choquée » par les propos de son collègue André Arthur

Sophie Durocher est choquée contre les propos homophobes d’Arthur. Le seul problème c’est que son chum Martineau affirmait le 1er décembre 2017 que les gais sont anormaux.

Dès le début de son émission vendredi, Sophie Durocher a dit être animée par « un sentiment de colère » et être « profondément choquée » par les propos qui ont été tenus sur ces ondes », qu’elle a tenu à « dénoncer haut et fort ».

Journaldequebec.com

Lingering wounds and fears for the future

According to a group in Quebec City that monitors the city’s radio talk shows, anti-Muslim discourse became, paradoxically, more pronounced after the mosque attack. « They’re banalizing hatred toward Muslims, » Étienne Lanthier, spokesman for the Coalition sortons les radio-poubelles (Take out the Trash Radio), said of some radio hosts. In the broadcasts, it is typically the Quebec majority that is presented as the victim, Mr. Lanthier said.

The Globe and mail.