Archives mensuelles : avril 2018

« Si on se donne les moyens d’essayer de repousser le plus loin possible l’intolérance et les discours haineux, bien on aura gagné quelque chose », dit le codirecteur de l’Observatoire sur la radicalisation

« Ce que vous dites sur les mots et sur une banalisation du discours (…) On oublie que les mots peuvent désigner des coupables. Les mots peuvent accuser des gens. Les mots peuvent stigmatiser, déshumaniser et effectivement les mots peuvent tuer.

Il n’y a pas de génocide qui n’a pas été précédé par des discours haineux, des discours violents. Quand on voit les discours auxquels on assiste à l’heure actuelle, on a trop tendance à banaliser ça et à faire comme si l’histoire n’allait pas se répéter, alors que l’histoire est un long continuum. Et souvent les mots, c’est la face émergée un peu de l’iceberg et je pense qu’il faut être plus attentifs au discours. »

(…)

« Je pense que ce qui est important et fondamental, c’est que l’extrémisme violent a toutes sortes de visages et qu’il faut arrêter de penser qu’il y a une idéologie extrémiste qui est plus acceptable parce qu’elle est chez nous, parce qu’on la côtoie ou qu’on la  »comprend » mieux entre guillemets. Je pense que toutes ces formes-là de discours haineux peuvent conduire quelques individus à passer à l’acte. Collectivement, on n’empêchera pas tous les attentats, c’est impossible, mais si on se donne les moyens d’essayer de repousser le plus loin possible l’intolérance et les discours haineux, bien on aura gagné quelque chose socialement parlant. »

-David Morin, Codirecteur de l’Observatoire sur la radicalisation et l’extrémisme violent, Tout le monde en parle, 30 avril 2018,

Ça commence à 15 minutes.

Québec 21 recrute un ex-journaliste

Claude-Olivier Fagnant traverse la clôture pour se joindre à l’équipe de Jean-François Gosselin, chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec.

L’ex-journaliste et recherchiste était coanimateur de Jérôme Landry à la station de radio Énergie avant d’être remercié en janvier.

-Le Soleil

En plein procès de Bissonnette, le racisme et l’islamophobie se portent très bien à Radio X

En plein procès de l’ultranationaliste islamophobe Alexandre Bissonnette, la radio-poubelle remet une bonne couche d’islamophobie et de racisme dans les deux extraits audio suivants.

La radio-poubelle parle rarement d’actualité internationale, sauf quand c’est pour parler des États-Unis ou d’un attentat islamiste. Cette fois-ci, le sujet est le Parti Islam, un parti politique islamiste belge fondé en 2012.

Selon Wikipédia, le Parti Islam prône entre autres la restauration de la peine de mort et la pénalisation de l’avortement. Bref, les mêmes idées que la radio-poubelle! On a déjà écrit un article à ce sujet.

Maurais utilise cet obscur parti politique pour pousser son agenda islamophobe comme quoi, lentement, le terrible cancer islamique guette l’occident et qu’il faut être vigilant contre toutes manifestations de l’Islam.

Exactement ce que disait craindre Alexandre Bissonnette.

Pauvre Maurais. Pour trouver de tels partis pas besoin d’aller en Belgique. Il y en a plein la liste électorale ici. Prenez, par exemple, le Parti de l’héritage chrétien du Canada prônant ni plus ni moins qu’une théocratie canadienne. Et dans les amis d’Éric Duhaime, le Mouvement Tradition Québec et la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X… en voilà d’authentiques intégristes!

Dans le second extrait, c’est Ken Pereira qualifiant la prochaine phase, appréhendée, de demandeurs d’asile d' »invasion ».

Il est inacceptable qu’après la tuerie de la mosquée, ce genre de propos soient toujours émis en toute impunité. Il est grand temps de sortir la radio-poubelle. Vous pouvez y contribuer en faisant une plainte au CCNR ou au CPQ, et en écrivant une lettre aux annonceurs.

Radio X: le parti ISLAM

18 avril 2018, Maurais live, avec Dominic Maurais et Jean-Christophe Ouellet (00:08:02)

8h30: DM- « Est-ce qu’ils vont renverser le régime et que ce sera une république islamiste, pas à court terme (…) Et ça c’est la réalité. S’agit pas de faire peur au monde [lol] (…) Leur but c’est d’ici 2030. J’y crois pas, mais c’est dans leur programme. Ça existe. Les islamistes intègrent lentement le système politique, c’est la vérité. S’agit pas de faire peur au monde! Mais c’est la réalité (…) Mais c’est juste pour vous dire à quel point ces gens-là sont en train d’utiliser notre système politique. La diversité. La démocratie (…)

parti-islam-en-belgique-separer-les-hommes-des-femmes-dans-les-bus_2018-04-18-maurais.mp3

Radio X: les demandeurs d’asile envahissent le Canada

19 avril 2018, Maurais live, avec Dominic Maurais, Ken Pereira et Jean-Christophe Ouellet (00:11:50)

KP: « On accepte les illégaux. Et on demande où va la facture. Mais ça les achale pas qu’il va y avoir 1 million d’illégaux d’ici peu (…) On les laisse entrer. C’est des illégaux. Quand ça va être dur, il va retourner à sa base [?]. C’est l’illégalité (…) Moi j’applique la loi. C’est des illégaux, c’est illégal. Tu rentres pas ici et ça finit là. Non, ça c’est pas juridiction fédérale, tu es sur ma terre (…) C’est un État qui est important et on peut pas se faire envahir…

DM: « Est-ce une invasion? »

KP: « Ils ont jamais pensé que c’était une invasion en Europe. »

DM: « Est-ce une invasion? »

KP: « Définitivement, quand tu rentres illégalement… »

(…)

KP: « 500 personnes par jour, 1000 l’été, calcule ça comme tu veux à fin de l’année, si c’est pas une invasion… »

ken-pereira-migrants-illegauxune-veritable-invasion-et-trudeau-est-un-traitre_2018-04-19.mp3

Une compréhension à géométrie variable

D’autre part, où est la réflexion en profondeur au sujet de l’impact des discours haineux et islamophobes sur les jeunes vulnérables et influençables de la société québécoise (que ces discours viennent d’animateurs de radios poubelles, de La Meute, de certains chroniqueurs de grands quotidiens, de gens sur les médias sociaux, etc.) ?

La Presse

Home No More

La CBC a réalisé un portrait de 3 femmes musulmanes à Québec. Dans ce document fort touchant, on peut comprendre leurs questionnements et leurs observations sur cette ville.

Home No More

Il faut le reconnaitre, lorsqu’il est question de racisme, les médias anglophones sont sur la coche.