Archives mensuelles : décembre 2018

Les transgenres et les homosexuels lancent le signal de la fin de la société, selon Fillion

Jeff Fillion

Calme toi Fillion, les Numéris sont terminés. Le voici vociférant sa haine des gais, des personnes transgenres, des travestis, des drag-queens, de Safia Nolin et de Catherine Dorion. Ouf.

Fillion commence par dire qu’une personne transgenre allant parler à des enfants du primaire dans une école c’est la « fin de la société ». Il continue en laissant entendre que le déclin de l’empire romain a débuté avec une augmentation de l’homosexualité, ce qui l’aurait affaibli. Puis il met les drag-queens dans la soupe et ça se poursuit avec Safia Nolin et Catherine Dorion.

Tout ça pour tenter de démontrer une soi-disant « décadence morale de la société » en cours.

Il y a un paquet de militants d’extrême-droite qui doivent applaudir.

Fillion avait proféré des propos similaires en juin 2015.

Ces propos sont homophobes et transphobes, vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: transgenres fin de la société

7 décembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry et Dominic Dumas (00:22:14)

11h45 : « On a des transgenres ou encore des gars qui s’habillent en fille qui vont donner des cours dans des classes primaires. On a vu ça hier. Je sais pas si c’est arrivé… »

DD- « C’est à Montréal. »

JF- « C’est à Montréal? Wow. On est un peu comme les Romains, c’est le début de la fin. Les Romains, c’est pas arrivé en 24h.

G- « Le déclin tu veux dire? La fin de l’Empire? »

JF- « Ouais, d’ailleurs commencer à jouer avec le péteux, c’est là, ça a été un 20-25 ans de péteux. »

G- « Ouais, mais une cinquantaine d’années, là. Tout s’est effondré, là. »

JF- « Bien, c’est vrai! Ils ont commencé à jouer avec le péteux. Il y a eu du viraillage de péteux pas mal. »

LG- (gênée) « Lâche le péteux. »

JF- « C’est vrai! Les Romains, ils ont commencé à se jouer avec le péteux, ils sont devenus tellement riches… »

*Autres protestations de LG*

JF- « Ça se dit pas? Pourtant c’est très québécois. C’est Willie Lamothe. Il nous disait ça. C’est la Soirée canadienne. Les Romains ont joué avec leur péteux longtemps et ça l’a mené à la fin des Romains.  »

G- « L’oisiveté! Ça a joué un tour. »

JF- « Les Romains, ils arrivaient avec leur armée, ils rencontraient 4 barbus pas propres et ils se faisaient battre par les 4 barbus. »

G- « Oui. »

JF- « C’était rendu le bordel. On est un peu dans l’époque romaine de notre société. On a des… comment on appelle ça, des madames habillées en fille?

LG- « Des transgenres. »

JF- « Non »

DD- « Des drag-queens. »

JF- « Donc des drag-queens qui s’en vont donner un cours a des jeunes de maternelle ou de première année, je sais pas trop. J’ai vu ça hier. J’ai dit: oh my god. On est rendu. On est rendu tellement wild que ça commence a être fucké un peu. Mais, regarde, on est pas tous pareils. Je vais peut-être pas à la même vitesse que les autres. Mais, on est ce qu’on est. On est pas contre l’avancement ni le progrès, mais des fois on a une certaine résistance. Faut pas avoir peur de le dire quand même. Je sais que dans la société d’aujourd’hui c’est très très très dangereux de dire ça. Mais c’est important de le dire. »

(…)

JF- « On est rendu à Safia Nolin. C’est peut-être la fin. T’sais c’est la fin de la musique. Safia Nolin gagne des prix, Safia Nolin se fait dire qu’elle est bien habillée. On est rendu à la fin. On a fait le tour de la patente, il y aura un reset. Et ça va repartir avec quelque chose de différent (…) Je suis pas sûr qu’on peut considérer ça vraiment comme de la musique. Je suis pas certain que c’est vraiment une chanteuse (…)

Catherine Dorion est la Safia Nolin de la politique. Safia Nolin sait pas chanter. Je suis désolé (…) Catherine Dorion quand elle parle… (…)  »

JF- « Il y a personne qui donne de l’argent à l’Arabie Saoudite. Il y a personne qui envoie de l’argent directement à des pétrolières. Ça arrive pas (sauf une fois au chalet). »

Et Filllion dénigre l’habillement de Catherine Dorion « qui ne respecte pas le décorum ». C’est le même gars qui applaudit Donald Trump. Évidemment, in en profite pour ramener ça à lui: « on peut plus rien dire » et bla bla bla. Pour conclure:

JF- « La démocratie c’est quasiment dangereux. »

fillion_2018-12-07-11h45-transgenre-declin-empire-romain.mp3

Codeboxx: Nicolas Genest a trouvé son diplôme dans une boîte de Cracker Jack

Codeboxx est une nouvelle école de programmation co-fondée par Jeff Fillion. Et son patron, Nicolas Genest, a un drôle de parcours pédagogique.

Capture écran du profil LinkedIn de Nicolas Genest

Genest a indiqué deux formations sur son compte LinkedIn. Un DEC au Cégep Garneau fait en deux ans et un bac de l’University of Phoenix fait aussi en 2 ans.

Sauf que pendant son bac, Genest avait aussi un emploi chez Microsoft.

C’est déjà un exploit de faire un bac en deux ans, ça l’est encore plus si on occupe un emploi.

Mais il y a plus…

L’University of Phoenix est sous enquête de la US federal trade commission depuis 2015. Ces écoles à but lucratif (for-profit colleges) sont reconnues pour laisser les étudiants pauvres et les vétérans avec de grosses dettes et de faibles chances de trouver un emploi.

« For-profit colleges cost a lot and don’t usually deliver, critics contend. » (1)

Au moins 86% des revenus des universités à but lucratif proviennent du gouvernement. Et même s’ils ne désservent que 10% de la clientèle étudiante, ils reçoivent 25% des fonds fédéraux dédiés à l’éducation.

Le libertarien à Genest a eu son diplome d’une université grassement subventionnée?

C’est le département de la Défense qui a mis l’Université sous probation pour des pratiques marketing abusives. Plusieurs étudiants sont des militaires payés grâce au « Post-9/11 GI Bill », ce qui ne fait que rendre cette dilapidation de fonds publics encore plus immorale.

Remarquez qu’on peut être un excellent développeur sans avoir de diplôme. Mais c’est ironique de constater que l’Université ou Nicolas Genest aurait fait ses études soit non seulement peu scrupuleuse au plan éthique, mais serait aussi une têteuse de subventions.

Et les méthodes de l’University of Phoenix, reconnue pour harceler et menacer ses étudiants pour rembourser leurs dettes (2), aurait-elles inspirées Genest pour Codeboxx?

C’est tellement beau et efficace l’éducation privée!

 

University of Phoenix is the latest college under investigation, MoneyCNN, 2015

University of Phoenix: Why for-profit college is in hot water with feds, al.com, 2015

Memo to Duncan: Investigate the University of Phoenix, Newamerica.com, 2009

It’s never been clearer that America’s biggest for-profit college fleeced the US military and taxpayers, Business Insider, 2015