Archives mensuelles : janvier 2019

Luc Lavoie et Myriam Ségal soutiennent la Coalition et rejoignent le mouvement antifa!

Cette semaine, la justice a reconnu que le racisme que subissait un immigrant sénégalais sur son lieu de travail était une forme d’accident de travail. Il était à l’emploi d’Iron Mountain, une entreprise étasunienne d’archivage de documents et de données informatiques.

« Les maux de tête l’assaillaient, les palpitations cardiaques se multipliaient et l’insomnie gangrénait sa vie », apprend-on dans un reportage poignant de la Presse.

La réaction de Myriam Ségal et de Luc Lavoie, à l’antenne du FM93 (vous savez, la radio d’Éric «le tueur de la mosquée est un prisonnier politique» Duhaime, de Pierre «il y a des différences biologiques fondamentales entre les races» Mailloux et de Sylvain «l’esclavage n’est pas un phénomène 100% raciste» Bouchard) est fascinante.

Primo, Luc Lavoie propose un bon coup de poing dans la face des racistes, ce que Ségal approuve. Secundo, ils enjoignent le gouvernement à annuler tous ses contrats avec Iron Mountain.

C’est ce qu’on demande depuis longtemps nous-mêmes. Bienvenue dans la Coalition, Ségal et Lavoie! On vous soutient. Ça fait longtemps qu’on le dit, les gouvernements devraient effectivement retirer leurs pubs des entreprises racistes, notamment le FM93.

Et pour ce qui est de brutaliser les racistes: on propose à Luc Lavoie de rejoindre le black bloc contre la prochaine manif de la Meute!

93,3: un bon coup de poing dans la face des racistes

17 janvier 2019, Ségal-Lavoie le midi, avec Myriam Ségal et Luc Lavoie (00:06:32)

11h45: LL- « Le racisme, c’est un instinct primaire qu’il faut constamment combattre (…) Mais t’sais, je vais te dire une chose qu’il ne faut pas dire à la radio [en effet inciter à commettre un crime est un délit], devant cette situation j’aurais été enclin à mettre mon poing sur la gueule à celui qui fait ça.

MS- « Absolument! »

LL- « Tant qu’à être primaire, on va être primaire à deux. Tu vas arrêter de déconner mon pauvre con. »

MS- « Et moi, j’aurais payé ton avocat pour te défendre contre les voies de fait. »

*Ségal et Lavoie rient*

LL- « Rendu à ce niveau là, c’est certainement pas avec le raisonnement qu’on arrivera à quelque chose (…) »

MS- « J’ose espérer que les autorités gouvernementales, avant de donner un contrat à Iron Mountain, vont dire: coudonc toi, comment tu les traites les immigrants?« 

LL- « Je te remercie Myriam, j’avais pas pensé à ça [Nous autres, ça fait longtemps qu’on y pense]; si j’étais le gouvernement j’appellerais Iron Mountain et je leur dirais: je veux vous rencontrer. Nous ne pouvons pas faire affaire avec une entreprise qui tolère cette situation, là. Le raciste en question est toujours à l’emploi chez vous, sans aucune punition. Il faut faire quelque chose. Très belle intervention. J’enjoins le gouvernement ainsi que le Conseil du trésor de faire quelque chose. »

fm933-17jan19-segal-lavoie-frapper-raciste.mp3

Registre des armes à feu: Morin et Duhaime ridiculisent les survivantes de Polytechnique

Insulter les survivantes d’une tuerie sexiste, en faisant la promotion des armes à feu tout en prétendant vouloir protéger la population? C’est l’exploit que parvient à réaliser Éric Duhaime en compagnie du porte-parole d’un lobby pro-armes et candidat du Parti Conservateur du Québec, Guy Morin, dans une entrevue cette semaine au FM93.

D’emblée, il faut préciser qu’Éric Duhaime est lobbyiste lui-même contre le registre des armes à feu. Il a déjà participé à des manifestations pro-armes. Une entrevue d’un lobbyiste pro-armes avec un autre lobbyiste pro-armes, c’est un moyen conflit d’intérêts ça. Évidemment, Cogeco ferme les yeux.

Morin avance que le registre des armes à feu n’améliorera pas la sécurité de la population. Mais ironiquement dans l’entrevue, Morin propose d’ajouter un cours obligatoire lorsqu’on veut posséder une arme restreinte. Un cours qui permettrait de détecter les personnes ayant des problèmes de santé mentale autour de soi.

Sauf que les tueurs de masse vivent généralement isolés. Leurs propres parents, qui forment souvent leur seul réseau social, avouent toujours, après la catastrophe, n’avoir rien vu venir.

Donc, au niveau des propositions visant à améliorer la sécurité, c’est un gros zéro pour Morin.

Le débat sur la pertinence d’un registre des armes à feu est tout à fait légitime. Mais il a besoin d’autres porte-paroles que Duhaime et Morin. Ce n’est pas en insultant et en dénigrant les survivantes d’une tuerie sexiste horrible, la plus meurtrière au pays, que le débat va aller dans le bon sens.

Et ce, quelques jours avant la commémoration de la tuerie à la mosquée de Québec.

Notons que Duhaime, contrairement à Sylvain Bouchard, n’a pas invité une porte-parole de Polysesouvient pour donner la réplique à Guy Morin.

Toute notre solidarité aux survivantes de Polytechnique. On n’oublie rien.

93.3: Morin et Duhaime ridiculisent les survivantes de Polytechnique

7 janvier 2019, Le retour d’Éric Duhaime, avec Guy Morin, Éric Duhaime et Marc Boilard (00:16:22)

GM- « C’est un combat de Montréal contre les régions (…) C’est Montréal contre le reste de la planète(…) Polytechnique, c’est un événement qui a traumatisé beaucoup de gens. »

ED- « Bien là, ça fait 30 ans, là. »

GM- « Bien, c’est ça. Un bon coup, faut passer à autre chose (…) T’sais la tuerie de masse. On va dire: c’est une de trop. Mais t’sais, c’est une aux 10 ans. Est-ce qu’on va mettre autant d’argent que ça, autant d’énergie là-dessus, pour une solution qui, peut-être, pourrait fonctionner et ça fonctionnera peut-être pas? (…) »

GM- « Moi, je rajouterais un cours sur la santé mentale. Détecter une personne proche de toi qui a besoin d’aide (…) »

ED- « Vous avez beau amener des arguments rationnels, face à vous autres, vous avez des arguments émotifs, vous avez des filles qui braillent devant Polytechnique, puis veut, veut pas, le cœur est contre la tête, c’est bien rare que le cerveau l’emporte (…) »

GM- « Bien, c’est exactement ça (…) »

7jan18-fm93-guy_morin-duhaime-armes-a-feu.mp3

Attentat à la mosquée: Deux ans et toujours rien

Il y a deux ans, le 29 janvier 2017, a lieu l’attentat à la mosquée de Québec. Un sympathisant ultranationaliste, sexiste et raciste ouvre le feu, tue 6 personnes et fait 8 blessés.

Rapidement, la radio-poubelle se retrouve au banc des accusés. De toutes parts, les accusations fusent. C’est comme si, soudain, on semble réaliser le tort causé par la toxicité de la radio-poubelle depuis tant d’années.

La communauté musulmane, des politiciens, des journalistes, des intellectuels sont unanimes: plus jamais ça. Le maire dira même que désormais «il y a des choses qui ne pourront plus être dites».

Et depuis? Rien. L’islamophobie est toujours étalée au grand jour et la loi du silence règne.

Ce mois-ci, la Coalition Sortons les radios-poubelles vous présente chaque jour, sur Facebook et Twitter, les accusations, directes ou indirectes, d’une nouvelle personne contre la radio-poubelle pour son rôle dans l’attentat.

Certains trouveront ça lourd. Ça l’est. D’ailleurs, vous aurez remarqué qu’on n’est pas trop porté sur l’humour. Mais c’est surtout un signe de respect envers les victimes.

Si le discours changeait de ton… Si les racistes renouaient avec la peur, la honte et la stigmatisation à nouveau… Le sacrifice de ces hommes n’aura pas été complètement vain.

Ça fait #DeuxAnsEtToujoursRien depuis l’#AttentatMosquée