Archives mensuelles : juin 2019

Fillion trouve que Trudeau a les « poignets cassés »

Jeff Fillion

Jeff Fillion fait quelques commentaires racistes sur les Chinois « qui ne seront jamais nos chums », et sort les clichés homophobes sur Justin Trudeau qui a, selon lui, « les poignets cassés » et fréquente beaucoup trop les drag queens et les défilés gais.

CHOI: les Chinois et la virilité de Trudeau

27 juin 2019, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry

12h45: JF- « Les Chinois c’est pas nos chums. Ils ne seront jamais nos chums (…) »

JF- « Justin Trudeau, les gens (les membres de ma secte) se demandent pourquoi il a de la misère de même à prendre une photo avec le président américain. Pourquoi il a les pattes de même, pourquoi il a les poignets cassés de même. Il y a un malaise. Il le sait qu’il a pas d’affaire là (…) Il le sait, au fond, qu’il n’a pas ce qu’il faut. Par contre, quand il va, après, voir la drag queen, quand on le voit dans les parades gaies, on voit que notre homme, là, il est dans sa business (…)

JF- « Mais quand il est en business avec des leaders forts. Ce qu’on appelle les alphas… »

G- « T’sais, Poutine, on s’entend-tu que c’est un alpha. »

JF- « Oui! »

G- « Euh… Trump c’est un alpha. »

JF- « Oui! »

G- « Quand tu t’assoies avec eux puis tu jases… »

JF- « Tu peux pas avoir de poignets cassés! La jambe par-dessus de même. Même sa femme ne se tient pas de même (…) Les gens disent: coudonc, il est tu efféminé? Il y a tu quelque chose d’autre qu’on sait pas? Non, c’est juste quelqu’un qui sait au fond de lui qu’il est fake (…)

JF- « On le sait que les producteurs de porc sont dans la marde avec la Chine. C’est tout relié à la politicaillerie qui a été mal menée par Trudeau à cause de la dirigeante de Huawey qui s’est fait arrêtée à Vancouver (en réalité elle l’a été à la demande des États-Unis de Trump) bien sacrament, Trudeau a du temps pour aller passer une heure et demie pour rencontrer une drag queen pour nous montrer qu’il est inclusif (…) Et Trudeau est obligé de demander à Trump de l’aider… »

LG- « Dominant dominé! (bravo, bon chien, Laurence, tu es une personne vraiment indispensable du cirque) »

fillion_2019-06-27-12h15-poignets-casses.mp3

Les écolos sont tous des terroristes en puissance et l’extrême-droite est sans danger, selon Fillion

Pour la première fois, le Canada a ajouté des groupes extrémistes de droite sur sa liste d’entités terroristes.

Jeudi, la raffinerie Valéro a connu une petite panne sans importance. Un problème réglé en 15 minutes.

Il n’en fallait pas plus pour que Jeff Fillion se mette à fantasmer des écolos terroristes partout et de partir sur un long délire dont la conclusion est la suivante:

Écolos = ISIS.

Et Fillion de tout mélanger dans un même sac. ISIS, Québec Solidaire, les groupes écolos du Centre Frédéric-Back, Greenpeace, les protestataires du Printemps Érable et… la secte de Waco.

Tous des terroristes en puissance.

Ceux qui vont trouver ça drôle, attendez une minute. Pensez-y. Fillion est en train de dire que les écolos (les groupes cités plus haut) sont pleins d’extrémistes préparant une guerre et un grand suicide collectif.

C’est tu assez cinglé à votre gout? Et si un des crinqués de la secte de Fillion décidait de prendre ces propos au pied de la lettre pour protéger sa famille, comme le tueur de la mosquée?

On rappelle que Jeff Fillion a revendiqué l’étiquette d’extrême-droite lors de la venue de Marine Le Pen en 2016. On rappelle aussi, puisque Fillion l’a déjà oublié, qu’un grand attentat d’extrême-droite a fait 6 morts et 8 blessés il y a 2 ans dans une mosquée à Québec.

On peut aussi ajouter que…

Right-wing extremists were linked to at least 50 extremist-related murders in the United States in 2018, making them responsible for more deaths than in any year since 1995

adl.org, merci Antagoniste

Notons que Radio X a pris soin d’enlever l’audio de son site internet. Précaution inutile puisqu’on enregistre désormais en continu. Bien essayé les bouffons.

En raison de la quantité de faussetés véhiculées, vous pouvez porter plainte au CCNR, au CPQ et/ou écrire un courriel aux annonceurs

CHOI: les écolos sont tous des terroristes

27 juin 2019, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry

12h15 : LG- « J’ai des sources qui affirment que ce n’était pas grave, c’est la torchère qui était juste hyperactive (…) ce n’est pas dangereux pour l’instant. Des sources assez sûres (…) »

JF- « Hier, le gouvernement canadien a embarqué dans le mood qu’il y aurait une épidémie d’extrême-droite. On comprend pas trop c’est quoi. On a vu beaucoup d’histoires relier pas mal toujours la même chose, les ISIS de ce monde (…) « 

JF- « Mais là, les médias et les politiciens sont allés inventer une histoire qu’il y aurait une résurrection des mouvements d’extrême-droite. Je dis pas que ça existe pas, on a de la misère à voir un événement, quelle place, vraiment c’est tu quelque chose qui nous fait si peur? Moi non. Moi, ceux qui me font peur dans le futur, parce que pour moi, les groupes qui vont devenir les plus dangereux ce sont les activistes crinqués green. »

JF- « Et je sais que dans les raffineries du monde entier, les mesures de sécurité ont été augmentées parce qu’écoute, la semaine passée des membres de Greenpeace sont montés (…sur) une plateforme de forage, je sais pas trop où (…) ils ont pris des selfies. Tu voyais qu’ils étaient là pour faire de la marde. »

JF- « C’est ça qui me fait le plus peur, parce que c’est ça qu’on est en train de provoquer. Chaque fois qu’il y a quelque chose à la mode, ça réveille toujours les bizarres un peu. Qui cherche la cause à laquelle s’identifier. Ça a fait ça pour ISIS. Les esprits tordus. Ils ont commencé à fouiller sur le web pour trouver des vidéos et des places de recrutement (…) Depuis qu’ISIS s’est fait battre par les États-Unis et les Russes, il faut toujours que les malades mentaux se trouvent une nouvelle cause (…) »

JF- « Les extrémistes, ils font quoi? Ils vont rejoindre les plus extrémistes des extrémistes du mouvement vert. Quand c’est arrivé, l’autre fois, à Philadelphie, je me suis dis : oh attention (?) (…) À force d’alimenter la haine envers le pétrole, les compagnies pétrolières, toute cette histoire-là (…) On va réussir à attirer les plus débiles dans ces groupes-là qui sont des extrémistes (…) »

JF- « Crains-tu les groupes d’extrême-droite? »

G- « Non (…) »

JF- « Moi, pour moi, les plus extrêmes en ce moment, je vous dis pas que ce sont eux qu’on voit à la télé qui ont leur bureau sur la rue Salaberry, je vous dis que les organisations green sont en train d’inclure sans le savoir (…) les plus dangereux de notre société, les plus weirdos, ceux qui se sont enrôlés dans ISIS (…) »

LG- « Le meilleur exemple, le printemps érable. On a débâtit littéralement un pavillon de l’UQAM (…) »

JF- « Et le comportement des activistes green, les groupes politiques comme Québec Solidaire, la manière qu’ils divisent, la manière qu’ils s’attaquent à quelque chose qui devrait être plus réfléchi, ça va chercher les plus dangereux de ce monde (…) »

JF- « Moi je pense que c’est pas l’extrême-droite qui est la prochaine menace (…) Parce que les gens qui sont là-dedans, ils ont besoin d’un fond religieux pour provoquer une guerre (…) Un jour, il y a des sectes qui vont décider de se suicider toute la gang en même temps, vous m’auriez dit: Jeff, c’est complètement malade, non non. Quand tu rentres dans une secte, c’est arrivé à Wacko au Texas, (…) tout est permis (…), moi, j’ai la chienne de ça, c’est ça qui me fait le plus peur. Parce qu’on est dans la division, (…) QS est spécialiste là-dedans pour diviser, pour une gang du cirque Barnum, c’est des diviseurs (#RegardeQuiParle) (…) « 

JF- « Là, c’est pas le cas, la gang de Valéro, on n’a pas toute l’info, mais ça a vraiment un lien avec la panne de courant (…) « 

fillion_2019-06-27-12h15-ecolo-isis-p1.mp3

Le tramway et le cancer de Québec

La radio-poubelle a commencé à faire spinner des soupçons de corruption autour du tramway.

Soyons clairs: si la radio-poubelle souhaite chercher des poux à la construction du #tramway, c’est leur droit le plus strict.

S’ils questionnent des politiciens et demandent des comptes, pour une fois, bravo.

Sauf que… Ce n’est probablement jamais arrivé, en 20 ans, que la radio-poubelle déniche de vraies histoires de fraude ou de corruption.

Par contre, l’inverse s’est souvent produit.

L’amphithéâtre, l’agora du vieux-port, la Nordique Nation, la collection de voitures anciennes de la famille Demers, sont tous des projets ayant bénéficié de l’appui aveugle de la radio-poubelle.

Tous des éléphants blancs.

Tous financés par le gouvernemaman #mestaxes

Même chose pour le #3eLien: c’est juste qu’ils ne s’en sont pas encore rendu compte.

Et le traitement que réserve la radio-poubelle au tramway, c’est comme le reste: malhonnête et biaisé.

Le projet n’est pas scruté à la loupe parce qu’il y a anguille sous roche. Le projet de tramway est scruté parce que les animateurs de radio-poubelle sont contre!

Quitte à inventer des histoires.

À force de répéter et répéter qu’il y a de quoi de louche avec le tramway, qui sera le premier mouton de politicien qui lancera une enquête?

À surveiller!

Autre affaire.

Si on observe la trajectoire de l’idée d’implanter un transport en commun structurant depuis 10 ans, c’est cahin-caha.

Le projet a été adopté, rejeté, transformé des dizaines de fois.

Peut-être en partie à cause de la radio-poubelle, toujours là pour mettre des bâtons dans les roues d’un projet qui pourrait, selon les « pro autos », ôter des voies et des routes aux automobiles.

On peut déplorer la courte vision des politiciens, incapables de bien ficeler un projet d’envergure.

Mais il y a lieu de se demander si la présence de la radio-poubelle ne rend pas le débat impossible?

Serait-il possible que, dans un contexte aussi toxique et hostile au transport en commun, on soit incapable d’avoir un débat serein sur un sujet aussi crucial ?

Serait-il possible qu’à chaque étape où des politiciens ont eu l’intention de lancer une consultation publique, ils y aient pensé deux fois en se disant « si on fait ça, Fillion va mobiliser sa secte et ça va être tout un freak show. Une vraie catastrophe! » ?

Serait-il possible que de lancer un projet d’envergure dans la région de Québec soit rendu impossible à cause de la radio-poubelle?

Rappelons que Québec est la seule ville canadienne d’envergure sans système de transport en commun structurant.

Rappelons que des automobilistes avaient bloqué et insulté des chauffeurs du RTC à l’époque où la radio-poubelle faisait campagne contre des voies réservées sur une autoroute.

Il est grand temps qu’on commence à allumer et qu’on sorte de l’angélisme.

La radio-poubelle se développe comme un lent cancer des idées.

À visage caché ou découvert, la même Safia transparente

Safia Nolin a trouvé une façon originale de retrouver du contrôle sur le harcèlement de Radio X: utiliser leurs propos dans son spectacle.

Puis on entend un long extrait de Radio X, où l’on raille l’auteure-compositrice-interprète avec une méchanceté désespérante : tous ceux et celles qui avaient essayé d’ignorer la radio poubelle de Québec ne peuvent pas se boucher les oreilles. Gros malaise, dites-vous ? Un moment terrible.

ledevoir.com

Tweet sur la « vasectomie obligatoire »: Maurais traite les féministes de « féminazies », de « folles » et de « anti-hommes »

Le 10 juin, la présidente de la FFQ, Gabrielle Bouchard, écrit un tweet ironique sur la « vasectomie obligatoire ».

L’idée est de démontrer qu’alors que le ventre des femmes est un sujet de discussion constant, il est impossible de faire la même chose au sujet du corps des hommes. Gabrielle Bouchard cherchait ainsi à démontrer un double standard.

Elle a aussitôt reçu un grand nombre de réactions outrées d’hommes choqués et de masculinistes frus, ne faisant que prouver la pertinence de sa réflexion.

L’un de ceux-là est Dominic Maurais qui a réagi en faisant une super méga crise du bacon.

D’abord, il a qualifié les féministes d »extrémistes », de « féminazies », de « folles » et d' »anti-hommes ».

Puis, il en rajoute en disant que l’avortement n’est « pas un débat » au Québec.

Tellement pas qu’il y a 2 semaines, Fillion réclamait l’interdiction de l’avortement au deuxième ou troisième trimestre (le qualifiant de meurtre) et que Maurais lui-même disait apprécier la loi restrictive en Géorgie, interdisant l’avortement après 6 semaines seulement.

Avec ce qui se passe aux États-Unis, les masculinistes des médias d’ici se sentent de plus décomplexés de parler du sujet et de réclamer des restrictions à l’avortement. Les femmes souhaitant garder le contrôle sur leur corps auraient intérêt à rester vigilantes.

Parce ce que grâce, entre autres, à la radio-poubelle, le sujet est en train de revenir au premier plan de l’actualité.

Radio X : Maurais fait sa crise du bacon

11 juin 2019, Maurais live, avec Dominic Maurais et Laurent Gaulin

7h20- DM: « Dire une connerie pareille sous un couvert humoristique, j’ai pas trop compris, elle mélange l’avortement là-dedans. Regarde, c’est même pas un enjeu au Québec, l’avortement (…) »

« Elle se donne de l’importance en insultant les hommes (…) La détestation des hommes auprès des féministes radicales, ceux que certains aux États-Unis appellent des féminazies, c’est-à-dire les folles, n’ayons pas peur des mots, les anti-hommes (…) C’est parce que là, on tombe dans la détestation du genre humain. On tombe dans une autre sphère. On tombe dans la haine des hommes. La misandrie. On tombe dans un mode guerrier (…) »

« Les petits gars ont de la misère à l’école… décrochage… Ritalin. Elle sort dans les médias en disant qu’il faut vasectomiser les enfants… les garçons de 18 ans. Autrement dit, les stériliser. C’est la démission, là! (…) C’est la Fédération des Femmes du Québec! Pas de l’Alabama! Ici, il n’y en a pas de débat (…) Moi, je n’en fais pas un thème (LOL) (…) C’est pas un sujet d’actualité au Québec (…) »

« Elle dit ce qu’ils pensent dans le camp des féministes extrémistes. Que les hommes sont des salauds. Que les hommes sont des violeurs. Que les hommes sont toxiques. Que les hommes devraient être éliminés. Tout le discours autour de la toxic masculinity, c’est un peu ça. C’est comme si on avait été beurré comme étant toxique à la naissance, les hommes (…) Un moment donné, il va falloir prendre le parti des garçons dans la société matriarcale dans laquelle on vit (…) On ne devient pas femme (…)

dom-replique-a-la-presidente-de-la-ffq-une-radicale-anti-hommesdehors_2019-06-11.mp3