Archives mensuelles : août 2019

Les brutes hypersensibles et l’attaque-réplique-victimite

Ces derniers jours, on a pu observer un pattern répandu chez les populistes. Celle de l’attaque-réplique-victimite.

Cette stratégie vise à piétiner des personnes sans pouvoir avec violence, recevoir quelques critiques pour conclure en se repliant en position fœtale en pleurnichant d’être incompris et de n’être qu’une pauvre victime de la violente gauche.

Lire la suite

Cogeco veut têter les mamelles de l’État

Cogeco réclame du nanane du gouvernement pour les animateurs de radio.

Au FM93 à Québec, l’entreprise embauche Éric « le tueur de la mosquée est un prisonnier politique » Duhaime, Pierre « la société matriarcale force les hommes à uriner assis et ça les prive de pénis » Mailloux et Sylvain « les antiracistes c’est aussi pire que les racistes » Bouchard.

Mais le patron de Cogeco nous rassure:

« Des animateurs comme le Doc Mailloux (…) ne devraient toutefois pas être admis au crédit d’impôt, car ils font « du divertissement », a-t-il ensuite précisé.

Tut tut tut, ce n’est pas comme ça que ça marche. Pierre « Doc » Mailloux est bel et bien à la barre d’une émission de radio. C’est un animateur.
Et on ne peut pas subventionner les émissions à la pièce, comme si chacune était une entreprise autonome complètement détachée de Cogeco. C’est absurde.

Cogeco veut des bonbons? Soit. Mais ses animateurs devront TOUS dorénavant répondre aux plus hauts critères de qualité et de rigueur.
Donc Mailloux, Duhaime et Bouchard, respectez la déontologie ou sinon, la porte est là.

Fini le party. Bienvenue à l’ère de la rigueur, de la démocratie, de l’information de qualité, de la vraie liberté d’expression. De l’info qui libère plutôt qu’il n’enferme.

Patrick Bégin devient directeur des programmes au FM93

Patrick Bégin devient directeur des programmes du FM93, Cogeco.

Il était auparavant directeur adjoint.

En 2015 il s’était fait lancé du café par des grévistes de l’Université Laval.

Bégin avait alors plutôt le rôle d’agent provocateur que celui de journaliste.

C’était dans la foulée ou son collègue, Jean-Simon Bui, s’était déclaré « fier carré vert » sur Twitter.

C’est correct d’avoir des opinions, d’être pour ou contre la grève. Si on est journaliste on peut même le faire en privé.

Mais si un journaliste s’exprime publiquement contre la grève, il n’est plus neutre. Il devient un militant, un agent provocateur, voir un scab.

Il devient donc une cible légitime.

Pour relire l’histoire sur le journaldequebec.com

Les minables prétentions historiques de Sylvain Bouchard

Saviez-vous que Sylvain Bouchard a des prétentions de connaitre « l’Histoire »?

Ce matin Bouchard a parlé d’une reconstitution du débarquement de Normandie qui aura lieu en fin de semaine à Lévis. En introduction il a affirmé qu' »Il faut connaître la Deuxième Guerre mondiale pour ne pas répéter les erreurs du passé »

Lire la suite